Nouvelles recettes

Gâteau Savarine

Gâteau Savarine


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

haut/pétrissez bien le tout au batteur, laissez lever, puis mettez la composition dans la casserole, graissez à l'oeuf et enfournez.

pendant ce temps, le pudding est préparé et laissé refroidir.

fouetter la crème fouettée fort avec le lait et l'eau minérale, puis la mettre au réfrigérateur.

lorsqu'il refroidit, le dessus est coupé en deux et sirop avec un sirop bouilli et refroidi d'eau, de saccharine et d'essence de rhum.

puis mettez le pudding, puis la chantilly.

mettre la moitié de la quantité entre les feuilles et décorer avec le reste.


Les différences entre un baba au rhum et un savarin sont le plat dans lequel il est cuit et la façon dont il est présenté. Un baba a généralement des groseilles ou d'autres fruits secs dans la pâte, et un savarin n'en a pas mais est servi avec de la crème fouettée sucrée.

Certains babas sont cuits dans des moules cylindriques hauts (en particulier en Russie et en Ukraine) et les savarins sont cuits dans des moules à anneaux cannelés. En Pologne, cependant, un baba (babka) est cuit dans un moule à anneau cannelé, ce qui le rend pratiquement identique à un savarin en apparence.


Le populaire savarin n'est qu'un des plats nommés en l'honneur d'un des plus grands gastronomes de France (… il y a même un fromage qui porte son nom !).

Jean Anthelme Brillat-Savarin (1er avril 1755, Belley - 2 février 1826, Paris) était un éminent avocat et homme politique, mais qui est entré dans l'histoire principalement parce qu'il a acquis une réputation d'épicurien, étant considéré, avec Alexandre- Balthazar-Laurent Grimod de La Reynière (1758-1837), fondateur de l'essai gastronomique moderne. Son œuvre célèbre, Physiologie du goût (Physiologie du goût), a été publié en décembre 1825, deux mois avant sa mort. Le titre complet est Physiologie du Goût, ou Méditations de Gastronomie Transcendante ouvrage théorique, historique et à l'ordre du jour, dédié aux Gastronomes parisiens, par un Professeur, membre de plusieurs sociétés littéraires et universitaires, et l'un des premiers exemplaires était dédié à sa belle cousine Juliette Récamier, dont il était secrètement amoureux : « Madame, recevez avec bonté et indulgence lisez l'ouvrage d'un vieillard. C'est un hommage à une amitié qui remonte à l'enfance et probablement un hommage à un sentiment plus tendre. Comment puis-je lui dire? A mon âge, un homme n'ose plus questionner son cœur »…

Savarine ou baba au rhum est un gâteau sphérique moelleux bien siropé au rhum et bénéficiant d'un gros lot de crème et éventuellement de fruits confits comme décoration. L'histoire de la recette précède de loin le gastronome homonyme. Il semble qu'il ait été introduit en France par la Pologne, par un monarque exilé, Stanislas I Leszczyński (1677 - 1766), roi de Pologne et grand-duc de Lituanie, mais aussi duc de Lorraine et comte du Saint-Empire. Sa fille, Marie, épouse Louis XV en 1725, suivie à Versailles par son chef pâtissier préféré Nicolas Stohrer, qui ouvre également une confiserie à Paris cinq ans plus tard. La légende raconte qu'il fut appelé pour redonner vie à des gâteaux secs, il eut l'idée de les siroper avec du vin doux de Malaga, en ajoutant des lamelles de safran, des raisins secs et Crème (fait à bain marie de crème fouettée aux jaunes d'œufs), puis remplacée par de la crème fouettée, beaucoup plus facile à réaliser. En fait, avec crème chantilly, c'est-à-dire crème à base de chantilly avec du sucre et de la vanille. Sur lesquelles pourraient être placées de petites baies ou des fraises coupées en deux ou en quatre. Et le plan de travail était, en fait, une génoise moelleuse…

Dans les Principautés roumaines, les savarins sont attestés depuis la première moitié du XIXe siècle, sous une appellation qui semble aujourd'hui un peu déroutante. Vieilles femmes est un nom générique pour plusieurs types de desserts, de savarina (baba au rhum) autochtone et évoqué plastiquement, en 1841, par Kogălniceanu et Negruzzi (mais sans crème et sirop abondant !) nègre (mais aussi avec kapronka ukrainien), des recettes très populaires à travers le Prut.

Les indispensables : 2 verres de nouilles, 10 œufs, 1 verre de sucre, ½ cuillère à café de sel, ½ cuillère à café d'essence de vanille, ½ verre de raisins secs, 3 cuillères à soupe de beurre, 2 cuillères à soupe d'huile végétale.

Correspondance douce : Faire bouillir les nouilles dans de l'eau non salée avec l'ajout d'huile végétale. Filtrez-le. Ébouillanter les raisins secs, faire fondre le beurre. Mélanger les œufs avec le sucre et le sel, ajouter l'essence de vanille. Mélanger la crème aux œufs avec les nouilles et les raisins secs, puis bien mélanger. Cuire la poêle ou la graisse de poêle à bords hauts avec du beurre, puis verser la composition de pudding. Mettre au four (bien chauffé, avant) et cuire 10 minutes à haute température, puis 40 minutes à feu doux, jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.

Grand-mère noire

Les indispensables : 10 œufs, 200 ml d'huile de tournesol, 500 ml de lait, 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude, 2 cuillères à soupe de chapelure, 300 g de sucre, 250 ml de kéfir (ou, dans l'Antiquité, des muffins), 25 ml de vodka, 30 g de beurre, 2 verres de farine blanche.

Correspondance douce : Dans un bol plus grand, tamiser la farine avec le bicarbonate de soude. Ajouter le sucre et l'huile, puis mélanger. Ajouter progressivement le kéfir, puis le lait. Bien mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. Dans un autre bol, battre les œufs. En remuant constamment, versez les œufs battus et la vodka dans le bol de pâte. On obtient ainsi une pâte liquide, similaire à celle des crêpes. En même temps, la pâte est très aérée et mousseuse. Par conséquent, vous devriez choisir un bol de la bonne taille, plus haut. Tapisser un chaudron à paroi épaisse de beurre et saupoudrer de chapelure hachée. Mûrir vieille femme à feu vif pendant une heure et demie. Ensuite, réduisez la flamme et faites cuire encore une heure et demie. Après cela, il part grand-mère noire (la couleur est le résultat de l'interaction du bicarbonate de soude avec le kéfir) au repos pendant au moins un quart d'heure avant le portionnement.

"Très bonnes filles ébouillantées" (apud Kogălniceanu et NegruzziRecettes recherchées)

Les nécessités et la douceur s'accordent : "Vous prenez 300 drams de farine mesurés par litre, vous les ébouillantez avec deux litres et demi de lait bouillant, vous les frottez avec le polish jusqu'à ce qu'ils refroidissent. Ensuite, mettez 12 œufs entiers et 27 jaunes dans une casserole, battez-les jusqu'à ce qu'ils moussent, égouttez-les, prenez deux litres et mettez-les dans le moule. Mettez 50 drams de bonne levure, commencez à les frotter dans vos paumes, eh bien, une demi-heure, couvrez-les chaudement et laissez-les lever. Après qu'ils aient bien levé, vous mettez 5 litres pleins de farine, vous les frottez dans vos paumes, vous les mettez et combien d'œufs il reste et un litre de lait et vous les frottez pendant une heure. Une demi-heure plus tard, vous mettez dessus une tasse de beurre bouillant - ce sera du beurre de vache, une tasse et demie - et, quand l'horloge approche, vous mettez deux tasses de sucre concassé et de la coque en laiton, puis les couvrez et partez à nouveau pour bien faire lever. Graisser ensuite les blocs avec du beurre, les saupoudrer de posmag, graisser les mains avec du beurre, prendre la pâte et la mettre dans la moitié des blocs et les laisser à nouveau, jusqu'à ce que les blocs soient pleins, puis les mettre au four. Que le four soit un peu plus chaud que pour les gâteaux ». / litre = 250 gr, dram = 3,2 gr /


Le populaire savarin n'est qu'un des plats nommés en l'honneur d'un des plus grands gastronomes de France (… il y a même un fromage qui porte son nom !).

Jean Anthelme Brillat-Savarin (1er avril 1755, Belley - 2 février 1826, Paris) était un éminent avocat et homme politique, mais qui est entré dans l'histoire principalement parce qu'il a acquis une réputation d'épicurien, étant considéré, avec Alexandre- Balthazar-Laurent Grimod de La Reynière (1758-1837), fondateur de l'essai gastronomique moderne. Son œuvre célèbre, Physiologie du goût (Physiologie du goût), a été publié en décembre 1825, deux mois avant sa mort. Le titre complet est Physiologie du Goût, ou Méditations de Gastronomie Transcendante ouvrage théorique, historique et à l'ordre du jour, dédié aux Gastronomes parisiens, par un Professeur, membre de plusieurs sociétés littéraires et universitaires, et l'un des premiers exemplaires était dédié à sa belle cousine Juliette Récamier, dont il était secrètement amoureux : « Madame, recevez avec bonté et indulgence la lecture de l'ouvrage d'un vieillard. C'est un hommage à une amitié qui remonte à l'enfance et probablement un hommage à un sentiment plus tendre. Comment puis-je lui dire? A mon âge, un homme n'ose plus remettre en question son cœur »…

Savarine ou baba au rhum est un gâteau sphérique moelleux bien siropé au rhum et bénéficiant d'un gros lot de crème et éventuellement de fruits confits en décoration. L'histoire de la recette précède de loin le gastronome homonyme. Il semble qu'il ait été introduit en France par la Pologne, par un monarque exilé, Stanislas I Leszczyński (1677 - 1766), roi de Pologne et grand-duc de Lituanie, mais aussi duc de Lorraine et comte du Saint-Empire. Sa fille, Marie, épouse Louis XV en 1725, suivie à Versailles par son chef pâtissier préféré Nicolas Stohrer, qui ouvre également une confiserie à Paris cinq ans plus tard. La légende raconte qu'il fut appelé pour redonner vie à des gâteaux secs, il eut l'idée de les siroper avec du vin doux de Malaga, en ajoutant des lamelles de safran, des raisins secs et Crème (fait à bain marie de crème fouettée aux jaunes d'œufs), puis remplacée par de la crème fouettée, beaucoup plus facile à réaliser. En fait, avec crème chantilly, c'est-à-dire crème à base de chantilly avec du sucre et de la vanille. Sur lesquelles pourraient être placées de petites baies ou des fraises coupées en deux ou en quatre. Et le plan de travail était, en fait, une génoise moelleuse…

Dans les Principautés roumaines, les savarins sont attestés depuis la première moitié du XIXe siècle, sous une appellation qui semble aujourd'hui un peu déroutante. Vieilles femmes est un nom générique pour plusieurs types de desserts, de savarina (baba au rhum) autochtone et évoqué plastiquement, en 1841, par Kogălniceanu et Negruzzi (mais sans crème et sirop abondant !) nègre (mais aussi avec kapronka ukrainien), des recettes très populaires à travers le Prut.

Les indispensables : 2 verres de nouilles, 10 œufs, 1 verre de sucre, ½ cuillère à café de sel, ½ cuillère à café d'essence de vanille, ½ verre de raisins secs, 3 cuillères à soupe de beurre, 2 cuillères à soupe d'huile végétale.

Correspondance douce : Faire bouillir les nouilles dans de l'eau non salée avec l'ajout d'huile végétale. Filtrez-le. Ébouillanter les raisins secs, faire fondre le beurre. Mélanger les œufs avec le sucre et le sel, ajouter l'essence de vanille. Mélanger la crème aux œufs avec les nouilles et les raisins secs, puis bien mélanger. Cuire la poêle ou la graisse de poêle à bords hauts avec du beurre, puis verser la composition de pudding. Mettre au four (bien chauffé, avant) et cuire 10 minutes à haute température, puis 40 minutes à feu doux, jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.

Grand-mère noire

Les indispensables : 10 œufs, 200 ml d'huile de tournesol, 500 ml de lait, 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude, 2 cuillères à soupe de chapelure, 300 g de sucre, 250 ml de kéfir (ou, dans l'Antiquité, des muffins), 25 ml de vodka, 30 g de beurre, 2 verres de farine blanche.

Correspondance douce : Dans un bol plus grand, tamiser la farine avec le bicarbonate de soude. Ajouter le sucre et l'huile, puis mélanger. Ajouter progressivement le kéfir, puis le lait. Bien mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. Dans un autre bol, battre les œufs. En remuant constamment, versez les œufs battus et la vodka dans le bol de pâte. On obtient ainsi une pâte liquide, similaire à celle des crêpes. En même temps, la pâte est très aérée et mousseuse. Par conséquent, vous devriez choisir un bol de la bonne taille, plus haut. Tapisser un chaudron à paroi épaisse de beurre et saupoudrer de chapelure hachée. Mûrir vieille femme à feu vif pendant une heure et demie. Ensuite, réduisez la flamme et faites cuire encore une heure et demie. Après cela, il part grand-mère noire (la couleur est le résultat de l'interaction du bicarbonate de soude avec le kéfir) au repos pendant au moins un quart d'heure avant de portionner.

"Très bonnes filles ébouillantées" (apud Kogălniceanu et NegruzziRecettes recherchées)

Les nécessités et la douceur s'accordent : "Vous prenez 300 drams de farine mesurés par litre, vous les ébouillantez avec deux litres et demi de lait bouillant, vous les frottez avec le polish jusqu'à ce qu'ils refroidissent. Mettez ensuite 12 œufs entiers et 27 jaunes dans une casserole, battez-les jusqu'à ce qu'ils moussent, égouttez-les, prenez deux litres et mettez-les dans le moule. Mettez 50 drams de bonne levure, commencez à les frotter dans vos paumes, eh bien, une demi-heure, couvrez-les chaudement et laissez-les lever. Après qu'ils aient bien levé, vous mettez 5 litres pleins de farine, vous les frottez dans vos paumes, vous les mettez et combien d'œufs il reste et un litre de lait et vous les frottez pendant une heure. Une demi-heure plus tard, vous mettez dessus une tasse de beurre bouillant - ce sera du beurre de vache, une tasse et demie - et, quand l'horloge approche, vous mettez deux tasses de sucre concassé et de la coque en laiton, puis les couvrez et partez à nouveau pour bien faire lever. Graisser ensuite les blocs avec du beurre, les saupoudrer de posmag, graisser les mains avec du beurre, prendre la pâte et la mettre dans la moitié des blocs et les laisser à nouveau, jusqu'à ce que les blocs soient pleins, puis les mettre au four. Que le four soit un peu plus chaud que pour les gâteaux ». / litre = 250 gr, dram = 3,2 gr /


Gâteau savarina aux fruits et recette vidéo n° 8211

Savarina est le gâteau que nous aimons tous, depuis l'enfance.
Il est très facile de le préparer à la maison, selon une recette facile et très pratique.
Nous pouvons préparer la savarina comme un gâteau individuel, mais c'est un peu plus méticuleux et nous avons besoin de formes spéciales dans lesquelles verser un peu de pâte.
Si nous n'avons pas de telles formes ou même si nous en avons, mais que nous voulons les préparer beaucoup plus rapidement et plus facilement, nous pouvons choisir de préparer un gâteau Savarina, pour lequel nous pouvons utiliser n'importe quel plateau avec un anneau. Bien sûr, nous pouvons également utiliser cette recette pour des gâteaux individuels. Mais pourquoi se compliquer, quand on peut réinterpréter la recette et tout préparer rapidement, alors il n'y a plus qu'à les couper en tranches et les servir. De plus, les fruits ajoutent de la couleur et du goût.
Ainsi, la pâte pour le plan de travail est rapidement versée sous la forme tapissée de beurre et de farine, en une seule fois, et elle est siropée beaucoup plus simplement et plus facilement, en versant tout le sirop sur le plan de travail en une seule fois.
Le dessus Savarina absorbe immédiatement le sirop et devient très moelleux et parfumé.
Le dessus cuit très rapidement, en seulement 15 minutes, nous pouvons donc préparer le savarina très rapidement.
Nous décorons le gâteau savarina avec de la crème fouettée, afin de ne pas sortir des spécificités des savarinas, mais nous pouvons ajouter comme décoration, tout type de fruit que nous voulons.
J'ai utilisé des fraises et des mûres, mais vous pouvez ajouter n'importe quel autre fruit que vous voulez.
Il est très important de battre la crème pour la décoration, très froide, sortie du frigo.
La savarina est servie froide, après avoir été conservée au réfrigérateur pendant quelques heures ou toute la nuit.

Pour le sirop :
& # 8211 300 ml d'eau
& # 8211 5 cuillères à soupe de sucre en poudre
& # 8211 20 ml sans rhum

Pour le plan de travail :
& # 8211 5 œufs
& # 8211 5 cuillères à soupe de sucre en poudre
& # 8211 5 cuillères à soupe de chapelure

Pour la décoration :
& # 8211 300 ml de crème liquide
& # 8211 5 cuillères à soupe de sucre en poudre
& # 8211 6 fraises
& # 8211 8 murs

PRÉPARATION Vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous, danser cliquez sur l'image.


Savarin maison

J'aime les savarins, mais il faut qu'ils soient bien siropés, assez sucrés, avec de la crème et de la gelée naturelles autant que possible, à découper dans de la confiture.
Depuis que j'ai commencé à faire des gâteaux à la maison, il y a de nombreuses années, j'ai toujours essayé de nouvelles choses, mais j'ai osé faire des gâteaux bien connus, pour protester contre le fait que dans les confiseries du quartier, même la savarina n'est pas ancienne. Avec cette recette, j'espère convaincre le plus grand nombre qu'aucun savarin n'est meilleur que celui fait maison, avec des ingrédients naturels.

Pour un goût authentique, veillez à utiliser de la chantilly naturelle, en aucun cas de la chantilly végétale ! Pour la pâte il nous faut : 2 jaunes d'œufs, 40 g de sucre, 200 ml de lait tiède, 40 ml d'huile, 5 g de levure sèche, 300 g de farine + 1 cuillère à soupe de zeste de citron râpé. Mélanger la levure sèche avec du lait tiède, 1 cuillère à soupe de farine et 1 cuillère à soupe de sucre. Laisser dans un endroit chaud jusqu'à fermentation. Mélanger les jaunes avec le sucre, le zeste de citron et l'huile, puis ajouter la "mayo" et le reste de la farine. Mélanger au fouet (la pâte sera molle, ne pas travailler à la main) et couvrir le bol de film alimentaire. Laisser lever jusqu'à ce qu'il double de volume.

Graisser les moules en feuille avec du beurre et mettre deux cuillères à soupe de pâte (devrait être vide au 1/3) et laisser lever à nouveau pendant 15 minutes. Pendant ce temps, allumez le four. Enfournez les savarins pendant 20 minutes, les 5 premières minutes à environ 220 degrés, puis à 180 degrés (faites le test du cure-dent). Nous les démoulons et les laissons refroidir (une nuit de préférence).

Pour la gelée, faire bouillir 300 g de fraises surgelées avec 150 g de sucre, 150 ml d'eau jusqu'à ce qu'elles ramollissent bien, puis les transformer en sauce à l'aide d'un mixeur. La gélatine hydratée dans l'eau froide est placée dans la sauce piquante et mélangée. Couvrir d'un film alimentaire et laisser refroidir complètement.

En plus, il nous faut : 600 ml d'eau, 300 g de sucre, zeste de citron râpé, rhum/essence de rhum, 400 ml de crème fouettée, 2 cuillères à soupe de sucre en poudre, gelée de fraise/baies, etc.

Faire bouillir un sirop d'eau et de sucre jusqu'à dissolution du sucre, éteindre le feu et ajouter les arômes. On met chaque savarin dans le sirop chaud jusqu'à ce qu'il soit très bien pénétré par le sirop, puis on le sort et on le pose sur une assiette. Après le sirop, laissez les savarines au réfrigérateur pendant une heure.

Fouettez la crème, puis ajoutez le sucre en poudre et continuez à mélanger jusqu'à l'obtention d'une crème ferme, mais n'exagérez pas. Pour un résultat garanti, utilisez 2 sachets de durcisseur de crème.

Couper un capuchon sur lequel on met la "gelée" et saupoudrer la crème comme on le souhaite. Je préfère la savarina avec plus de sauce/gelée.


Gâteau savarina aux fruits et recette vidéo n° 8211

Savarina est le gâteau que nous aimons tous, depuis l'enfance.
Il est très facile de le préparer à la maison, selon une recette facile et très pratique.
Nous pouvons préparer la savarina comme un gâteau individuel, mais c'est un peu plus méticuleux et nous avons besoin de formes spéciales dans lesquelles verser un peu de pâte.
Si nous n'avons pas de telles formes ou même si nous en avons, mais que nous voulons les préparer beaucoup plus rapidement et plus facilement, nous pouvons choisir de préparer un gâteau Savarina, pour lequel nous pouvons utiliser n'importe quel plateau avec un anneau. Bien sûr, nous pouvons également utiliser cette recette pour des gâteaux individuels. Mais pourquoi se compliquer, quand on peut réinterpréter la recette et tout préparer rapidement, alors il ne reste plus qu'à couper en tranches et les servir. De plus, les fruits ajoutent de la couleur et du goût.
Ainsi, la pâte pour le plan de travail est rapidement versée sous la forme tapissée de beurre et de farine, en une seule fois, et elle est siropée beaucoup plus simplement et plus facilement, en versant tout le sirop sur le plan de travail en une seule fois.
Le dessus Savarina absorbe immédiatement le sirop et devient très moelleux et parfumé.
Le dessus cuit très rapidement, en seulement 15 minutes, nous pouvons donc préparer le savarina très rapidement.
Nous décorons le gâteau savarina avec de la crème fouettée, afin de ne pas sortir des spécificités des savarinas, mais nous pouvons ajouter comme décoration, tout type de fruit que nous voulons.
J'ai utilisé des fraises et des mûres, mais vous pouvez ajouter n'importe quel autre fruit que vous voulez.
Il est très important de battre la crème pour la décoration, très froide, sortie du frigo.
La savarina est servie froide, après avoir été conservée au réfrigérateur pendant quelques heures ou toute la nuit.

Pour le sirop :
& # 8211 300 ml d'eau
& # 8211 5 cuillères à soupe de sucre en poudre
& # 8211 20 ml sans rhum

Pour le plan de travail :
& # 8211 5 œufs
& # 8211 5 cuillères à soupe de sucre en poudre
& # 8211 5 cuillères à soupe de chapelure

Pour la décoration :
& # 8211 300 ml de crème liquide
& # 8211 5 cuillères à soupe de sucre en poudre
& # 8211 6 fraises
& # 8211 8 murs

PRÉPARATION Vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous, danser cliquez sur l'image.