Nouvelles recettes

Crêpes croustillantes de Hoi An

Crêpes croustillantes de Hoi An

Ces crêpes fourrées chaudes et croquantes sont connues sous le nom de banh xeo au Vietnam.

Ingrédients

Battre

  • ½ cuillère à café de curcuma moulu

Assemblée

  • 5 cuillères à soupe (ou plus) d'huile végétale, divisées
  • 125 grammes. petites crevettes, décortiquées, déveinées
  • Sel casher et poivre noir fraîchement moulu
  • 6 oignons verts, tranchés finement
  • 125 grammes. germes de haricot mungo (environ 1 tasse)
  • Grandes feuilles de laitue à feuilles vertes ou Bibb et herbes tendres mélangées (telles que menthe, coriandre et basilic thaï, pour servir)

Préparation de la recette

Battre

  • Fouetter la farine, le curcuma, le sel et 1½ tasse d'eau dans un grand bol jusqu'à consistance lisse. Couvrir et laisser reposer à température ambiante 1 heure (cela permet à la farine de riz de s'hydrater ; la pâte deviendra plus crémeuse en se reposant).

Assemblée

  • Faites chauffer 1 c. l'huile dans une poêle antiadhésive moyenne à feu moyen-élevé. Ajouter les crevettes, assaisonner de sel et de poivre et cuire, en remuant souvent, jusqu'à ce qu'elles soient bien cuites, environ 3 minutes. Transférer dans une assiette.

  • Essuyer la poêle et remettre à feu moyen-élevé. Ajouter les 4 c. à soupe restantes. huile. Mélanger la pâte pour réincorporer la farine de riz, verser ½ tasse dans la poêle et faire tourbillonner la poêle pour étaler uniformément la pâte. (Attention : la pâte éclaboussera.) Cuire la crêpe, en secouant la poêle de temps en temps, jusqu'à ce qu'elle soit presque cuite et que les bords commencent à se courber, environ 4 minutes. Garnir d'un quart d'oignons verts, d'un quart de germes de soja et d'un quart de crevettes et cuire jusqu'à ce que la crêpe soit dorée et croustillante, environ 1 minute. À l'aide d'une spatule, plier la crêpe en deux en formant une demi-lune. Transférer sur du papier absorbant pour égoutter. Répétez avec le reste de la pâte (mélangez avant d'ajouter à la poêle), les oignons verts, les germes de soja et les crevettes pour faire 3 autres crêpes, en ajoutant plus d'huile dans la poêle au besoin.

  • Couper les crêpes en quartiers. Pour manger, rentrez chaque quartier dans une feuille de laitue avec quelques herbes et trempez-le dans Nuoc Cham.

Contenu nutritionnel

Calories (kcal) 330 Lipides (g) 19 Lipides saturés (g) 3 Cholestérol (mg) 45 Glucides (g) 32 Fibres alimentaires (g) 2 Sucres totaux (g) 2 Protéines (g) 9 Sodium (mg) 410 Section des avis

Comment faire du canard croustillant facile - recette

C ette recette, tirée de Homemade Takeaways de Rob Allison, est une version de triche d'un plat incroyablement rapide et facile à préparer. La partie la plus importante de cette recette est la cuisson du magret de canard à froid, ce qui aide à rendre la graisse (la faire fondre et la libérer du magret), créant une belle peau croustillante.

2 magrets de canard, épongés

1 cuillère à soupe d'huile de tournesol ou végétale

½ concombre, épépiné et coupé en bâtonnets

5 oignons nouveaux, parés et tranchés finement

Crêpes chinoises, pour servir

Mettez les magrets de canard côté peau dans une poêle sèche à feu moyen-vif. Au fur et à mesure que la poêle chauffe, la graisse commencera à fondre et à s'accumuler - versez l'excès de graisse au fur et à mesure qu'il se forme. Laissez les poitrines cuire pendant 8 à 10 minutes, après quoi elles devraient être bien dorées et croustillantes, alors retournez-les. Si la peau n'est pas croustillante, poursuivez la cuisson jusqu'à ce qu'elle le soit.

Lorsque vous êtes satisfait des magrets de canard, retirez-les de la poêle et essuyez soigneusement la poêle avec du papier absorbant. Mélanger la poudre aux cinq épices et le sel et utiliser pour assaisonner les magrets de canard partout.

Faire chauffer l'huile dans une poêle à feu moyen-vif, puis remettre le canard dans la poêle, côté chair vers le bas. Faire revenir les magrets encore 4 minutes, avant de les retourner côté peau et de cuire encore 2 minutes. Retirer les poitrines de la poêle et laisser reposer au moins 4 minutes.

Pendant que le canard repose, disposez toutes les garnitures – concombre, ciboule et sauce hoisin – et réchauffez vos crêpes. Je trouve que la meilleure façon de le faire est au micro-ondes, mais si vous n'en avez pas, vous pouvez les cuire doucement à la vapeur enveloppés dans du papier sulfurisé, puis dans du papier d'aluminium. Au moment de servir, coupez les magrets de canard en fines tranches et servez à vos proches.


Canard croustillant et crêpes

Le salage du canard peut se faire la veille ou quelques heures avant la cuisson. Le canard peut également être cuit à l'avance et réchauffé pour servir avec les crêpes.

Temps de préparation: 20 minutes plus salage toute la nuit
Temps de cuisson: 1h30 à 2h

Pour 4 personnes
4 cuisses de canard
1 cuillère à café de poudre de cinq épices
1 cuillère à café de poivre de Sichuan, concassé
1 cuillère à café de sel
Un filet de miel
200 ml de bouillon de volaille

Pour les crêpes
150g de farine nature
100 ml d'eau bouillante
1 cuillère à soupe d'huile de sésame
Une pincée de sel

Servir
Bâtonnets de concombre
Oignons de printemps, tranchés
Sauce hoisin

1 Pour saler le canard, piquez la peau des cuisses partout avec la pointe d'un couteau bien aiguisé ou d'une fourchette. Mélanger le sel, les 5 épices et les grains de poivre concassés. Frottez le mélange sec sur toutes les cuisses de canard et laissez-les reposer au réfrigérateur pendant la nuit ou quelques heures avant la cuisson.

2 Préchauffer le four 200C/400F/thermostat 6. Sécher les cuisses de canard avec un peu d'essuie-tout. Placez-les côté peau dans une poêle à frire dans laquelle ils s'adapteront tous confortablement. Placer la poêle sur feu vif. Après environ 5 minutes, la peau commence à devenir croustillante et brune. Assurez-vous que les cuisses sont bien dorées avant de les retourner pour cuire l'autre côté.

Arroser la peau d'un peu de miel et ajouter le bouillon de volaille dans le plat. Photographie : Jill Mead/The Guardian

3 Transférer les cuisses dans un plat allant au four. (Toute graisse de canard réservée peut être utilisée pour les pommes de terre à une date ultérieure). Arroser la peau d'un peu de miel et ajouter le bouillon de volaille dans le plat. Mettre au four chaud pendant environ 20 minutes avant de baisser la température à 140 °C/275 °F/thermostat 1 pendant encore une heure ou jusqu'à ce que la viande se détache de l'os de la cuisse de canard.

4 Pendant que le canard cuit, commencez à faire la pâte à crêpes. Versez la farine dans un grand bol et ajoutez l'eau chaude et l'huile de sésame. Saupoudrer d'un peu de sel et amener le mélange avec un couteau à palais ou une spatule. Pétrir le mélange avec les mains pendant environ 10 minutes jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse. Laisser reposer au moins 30 minutes.

5 Lorsque le canard est prêt, laissez refroidir légèrement la cuisse de canard avant de déchiqueter la viande de l'os avec deux fourchettes.

Étalez chaque boule aussi finement que possible sur une surface légèrement farinée. Photographie : Jill Mead/The Guardian

6 Il est maintenant temps de dérouler et de cuire vos crêpes. Séparez la pâte en plusieurs morceaux de la taille d'une balle de golf. Étalez chaque boule aussi finement que possible sur une surface légèrement farinée. Les crêpes ne doivent en aucun cas être parfaitement rondes ou uniformes - elles doivent simplement être aussi fines que possible et pouvoir tenir dans la poêle dans laquelle vous allez les faire cuire.

7 Faites chauffer une poêle antiadhésive à feu moyen jusqu'à ce qu'elle soit chaude et abaissez votre crêpe dans la poêle. Vous pouvez les étirer avec vos doigts avant de les placer dans la poêle.

8 Cuire environ une minute de chaque côté jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés par endroits et transférer dans un plat de service. Répétez avec le reste du mélange de pâte.

9 Servir le canard effiloché avec les crêpes, les bâtonnets de concombre, les oignons nouveaux et la sauce hoisin.


Recette de crêpes façon dîner

Nous loooooooooooooove crêpes dans cette maison. J'aime… amour amour. Ce n'est pas du tout une nourriture d'occasion spéciale pour nous. Cela ressemble plus à un repas du lundi au samedi (parce que le dimanche, j'essaie généralement de faire quelque chose d'un peu plus spécial, vous savez.. comme des céréales ou quelque chose du genre .

Chaque matin, je demande à Emma ce qu'elle veut pour le petit-déjeuner.

Chaque matin, elle dit : « pan-pakes, s'il vous plaît. »

Et everrrrrrrrrrry matin je pense, ooooh oui, les crêpes sonnent bien !

C'est pourquoi nous avons des crêpes à peu près tous les jours de la semaine pour le petit-déjeuner. Parfois, nous prenons un itinéraire un peu plus sain et préparons des crêpes funfetti maigres ou des crêpes à l'avoine ou même ces crêpes paléo à la banane.

Mais parfois, nous devenons vraiment fous, mettons la prudence au vent et décidons de faire ces gigantesques crêpes de style dîner, plus grandes que la taille d'un visage, recouvertes de beurre et de sirop. Avec du lait au chocolat à part. Parce que, euh.

Pour ceux d'entre vous qui ne sont pas tout à fait aussi… euh.. expérimenté… dans le monde des crêpes de style diner comme je le suis, voici ce qui rend une crêpe de style diner différente des vieilles crêpes ordinaires :

Ils sont au moins aussi gros que ton visage. Mais vraiment, ils devraient être encore plus gros que cela.

Ils sont généralement plus minces.

Mais ils sont toujours très moelleux. C'est une ligne difficile à franchir entre mince et moelleux, mais la crêpe de style dîner peut le faire!

Ils sont poreux. Ce qui est peut-être la même chose que duveteux. Mais cela vaut la peine de le mentionner de toute façon, car je pense que les crêpes de style dîner ont une texture distincte qui leur permet d'absorber VRAIMENT chaque morceau de sirop mieux que les autres crêpes.

Il faut étaler du beurre dessus. Vous venez de le faire. J'ajoute rarement du beurre sur mes crêpes, mais c'est vraiment nécessaire avec celles-ci. Je ne sais pas comment expliquer pourquoi, mais ça fait juste le repas.

Ce dernier est un peu bizarre, mais même mon mari reconnaît son importance & #8211 Les crêpes de style dîner ont un extérieur torride et doux. Probablement parce qu'ils ne sont pas toujours préparés frais dans certains restaurants. La plupart du temps, ils sont empilés ensemble dans un plateau chauffant, ce qui les rend torrides au lieu d'avoir une couche extérieure croustillante au beurre comme une crêpe maison normale pourrait l'avoir.

Maintenant…. juste pour info, je n'écris pas dans la recette que tu devrais mettre tes crêpes dans une plaque chauffante pour les cuire à la vapeur. Ce serait bizarre. Mais si tu veux savoir exactement comment je les prépare pour mon équipe ? Je les empile tous sur une assiette au fur et à mesure que je les prépare (au lieu de les servir au fur et à mesure). Puis, au moment de servir, ils sont tous agréables et moelleux.

Certes, c'est un peu le côté OCD-bizarre. Mais… juste en train de dire…

Je n'ai aucun doute que ceux-ci seront un énorme succès dans votre maison, alors allez-y et ajoutez-les au menu aujourd'hui !! Ces jours de neige sont parfait les jours de crêpes, bien que n'importe quel jeudi le soit aussi! ??

>>>>En passant, je ne pouvais pas publier une recette de crêpes sans saluer ma douce et talentueuse amie, Karly (Buns in My Oven) dont le PANCAKE COOKBOOK, Stack Happy, vient de sortir. Je vais faire une critique officielle et partager une recette ici, mais je voulais juste mentionner le livre dans cet article aussi. Il est incroyable!


Comment cuisiner Khanom Buang

1. Allumez votre poêle et chauffez la casserole jusqu'à ce que l'air au-dessus brille.

2. Pour chaque crêpe, versez doucement une petite tasse de pâte dans la poêle et attendez qu'elle soit cuite.

3. Ajoutez les garnitures pour crêpes, commencez par la crème, puis la garniture sucrée ou salée par-dessus.

4. Pliez la crêpe en demi-cercle et servez le plat.


Crêpe vietnamienne (banh xeo)

Les banh xeo sont des crêpes vietnamiennes savoureuses, fourrées de porc et de crevettes. Le nom fait référence au son "grésillant" que fait la pâte pendant la cuisson. Chaque crêpe est préparée séparément et servie dès qu'elle est cuite.

Préparation

Cuisson

Niveau de compétence

Ingrédients

  • 500g farine de riz
  • 4 à 5 tasses l'eau
  • 1 tasse creme de noix de coco
  • 1 cuillère à café curcuma moulu
  • pincer de sel
  • 1 bouquet oignons nouveaux (oignons verts), hachés
  • huile végétale
  • 500g poitrine de porc
  • 500g germes de soja
  • 1 oignon émincé
  • crevettes cuites, carapaces sur
  • Feuilles de menthe vietnamienne, basilic et coriandre, pour servir

Notes du cuisinier

Les températures du four sont conventionnelles si vous utilisez un ventilateur forcé (convection), réduisez la température de 20˚C. | Nous utilisons des cuillères à soupe et des tasses australiennes : 1 cuillère à café équivaut à 5 ml 1 cuillère à soupe équivaut à 20 ml 1 tasse équivaut à 250 ml. | Toutes les herbes sont fraîches (sauf indication contraire) et les tasses sont légèrement emballées. | Tous les légumes sont de taille moyenne et pelés, sauf indication contraire. | Tous les œufs pèsent de 55 à 60 g, sauf indication contraire.

Instructions

Cuire la poitrine de porc dans de l'eau bouillante salée pendant 15 à 20 minutes. Trancher finement et réserver.

Blanchir les pousses de soja dans de l'eau bouillante.

Préparez la pâte en mélangeant la farine de riz avec de l'eau, de la crème de coco, du curcuma, du sel et des échalotes hachées.

Dans une poêle, chauffer juste assez d'huile pour couvrir la poêle (enlever l'excès) et faire revenir une cuillerée d'oignon pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'il soit translucide.

Verser une tasse pleine de mélange de pâte dans la poêle avec l'oignon. Inclinez la casserole pour que le mélange s'étale en une couche fine. Lorsque la pâte commence à être croustillante sur le pourtour, ajoutez quelques crevettes, 4 ou 5 tranches de poitrine de porc et une cuillerée de pousses de soja. Assurez-vous que les bords ne collent pas à la poêle en appliquant un peu plus d'huile sur le pourtour de la crêpe.

Replier la moitié de la crêpe sur les ingrédients et glisser sur une assiette de service. Servir avec des herbes fraîches. Répétez le processus.


Guide des épisodes | Asie non plaquée avec Diana Chan | Saison 1

Diana Chan et ses invités explorent les cuisines asiatiques régionales à travers l'Australie dans la nouvelle série, Asia Unplate with Diana Chan. Attrapez-le sur SBS Food, et plus tard sur SBS on Demand.

Diffusé à 20h00 le jeudi 19 décembre 2019 sur SBS Food

La série démarre énergiquement alors que Diana plonge dans les saveurs vibrantes et saines de la cuisine vietnamienne. Avec l'expertise de son colocataire Khanh Ong (propriétaire du George on Collins), le couple crée des colis de bœuf parfumé grillés enveloppés dans des feuilles de bétel appelées ba la lot. Pour le dessert, Diana surprend Khanh avec sa collation de crème glacée vietnamienne préférée appelée kem chuoi. Diana est également rejointe dans la cuisine par Jerry Mai (chef et propriétaire des restaurants Pho Nom, Annam et Bia Hoi) qui montre comment faire des banh khot - des mini crêpes de riz qui sont mieux servies avec de la bière vietnamienne fraîchement brassée, bien sûr.

Ces barres surgelées simples au goût tropical sont parfaites pour les mois d'été : banane fraîche prise en sandwich entre du lait de coco, saupoudrée d'arachides et de noix de coco.

Les petits bols croustillants sont préparés avec une pâte à crêpes au curcuma et remplis de saveurs fraîches et vives du Vietnam. Ils sont une collation de rue populaire dans les régions du sud.

Besoin d'un nouveau snack bar dans votre répertoire ? Essayez ces wraps vietnamiens parfumés.

Diffusé à 20h00 le jeudi 26 décembre 2019 sur SBS Food

La cuisine thaïlandaise est au menu, alors Diana fait appel à son mentor et passionné de cuisine thaïlandaise, Gary Mehigan, qui est un expert pour trouver l'équilibre entre le salé, le sucré et l'aigre-doux. Après avoir goûté au larb de crevettes rafraîchissant de Gary, Diana explore les variétés d'herbes asiatiques fraîches au marché de Springvale, avant de retourner à la cuisine pour recréer un délicieux plat qu'elle a goûté lors d'un récent voyage au curry de crabe jaune thaïlandais avec des nouilles vermicelles. Pour finir, Diana prépare un apéritif thaïlandais plus gourmand à base de cou de porc grillé connu sous le nom de nahm jim jaew.

De tendres morceaux de crabe nageur bleu ajoutent un luxe et une légèreté supplémentaires à ce curry jaune thaïlandais parfumé.

Cette salade de larb aux crevettes regorge de saveurs thaïlandaises fraîches et vibrantes. Parfait pour un repas sain et léger par une journée chaude.

Nahm jim jaew est une trempette sucrée et acidulée servie avec une grande variété de plats de viande grillés de rue en Thaïlande, comme ces brochettes de porc grillées.

La recette d'okonomiyaki de Diana est super simple.

Diffusé à 20h00 le jeudi 2 janvier 2020 sur SBS Food

Diana partage sa recette d'okonomiyaki, une crêpe au chou japonais. Ensuite, elle rencontre Andy Restein, propriétaire et chef de Mr. Miyagi, un restaurant populaire de Melbourne qui propose une version moderne de la cuisine japonaise traditionnelle. De retour en cuisine, Diana est rejointe par le chef exécutif Daisuke Miyake du restaurant Shinoki pour cuisiner le kaburamushi, un plat de navet cuit à la vapeur avec du vivaneau. Diana décide de cuisiner du nasu dengaku ou des aubergines cuites au miso, pour célébrer la saveur emblématique de l'umami japonais.

L'okonomiyaki est un plat classique vendu chez les yatai (vendeurs de rue japonais) dans tout le pays, une crêpe savoureuse remplie de chou râpé et garnie d'un éventail de condiments riches en umami.

Ce glaçage au miso sucré et salé se caramélise au fur et à mesure de la cuisson de l'aubergine, créant un plat de légumes irrésistible.

Ce mélange de navet et de poisson cuit à la vapeur est un plat d'hiver classique au Japon, que l'on trouve partout, de la cuisine maison aux restaurants haut de gamme.

Diffusé à 20h00 le jeudi 9 janvier 2020 sur SBS Food

L'Inde est un pays vaste où la cuisine varie d'une région à l'autre, Diana décide donc de se concentrer sur les aliments de l'Inde du Nord. Inspirée par les currys riches et les épices parfumées, Diana cuisine un korma d'agneau traditionnel. L'éminent chef Adam D'Sylva (Tonka et Coda) partage sa recette de curry de poisson bengali avec Diana. Pour quelque chose de sucré, Diana prépare un riz au lait avec des épices parfumées du nord de l'Inde appelées kheer.

Le Korma est un curry doux du nord de l'Inde, où la viande est cuite dans une sauce au yaourt, aux noix et aux épices. C'est irrésistiblement crémeux et réconfortant.

Kheer est un pudding au lait indien populaire à base de riz, de blé, de tapioca, de vermicelles ou de maïs sucré et garni de fruits secs et de noix. Ceci est une version végétalienne.

Il s'agit d'un curry bengali d'influence australienne. Je mets en valeur nos excellents fruits de mer, en utilisant du barramundi, des crevettes et des moules.

Diffusé à 20h00 le jeudi 16 janvier 2020 sur SBS Food

Cet épisode célèbre la cuisine cantonaise, en commençant dans l'un des restaurants les plus emblématiques de Melbourne, Flower Drum, au cœur de Chinatown. Karlie Verkerk, ancienne élève de MasterChef et amie, partage sa recette préférée de dessert dim sum, le pudding à la mangue. Pour le plat principal, Diana crée un favori de style maison cantonais, le pak cham kai (traduit par poulet coupé en blanc), en faisant pocher un poulet entier dans une casserole avec des aromates et en le garnissant d'huile infusée.

Le pocher très doucement est le secret d'un poulet super tendre et juteux. Ce classique cantonais peut être servi dans le cadre d'un repas de banquet, mais il est tout aussi bon sur des nouilles ou du riz avec des légumes cuits à la vapeur.

Préparez ce dessert tropical rafraîchissant pour célébrer les soirées d'été torrides.

Un favori de la maison dim sum, le gâteau aux radis est plus facile à faire à la maison que vous ne le pensez. Gardez-en au réfrigérateur ou au congélateur pour les faire frire en collations croustillantes.

Intégrez le biryani à votre rotation des soirs de semaine.

Diffusé à 20h00 le jeudi 23 janvier 2020 sur SBS Food

La cuisine singapourienne est largement influencée par plusieurs groupes culturels qui composent la population. Le gagnant de MasterChef, Sashi Cheliah, qui a grandi à Singapour, partage sa recette de briyani rapide et facile pour commencer. Vient ensuite le célèbre curry de tête de poisson singapourien, qui mélange des influences indiennes et chinoises. Inspirée par les diverses cultures de la cuisine de rue singapourienne, Diana prépare l'un de ses plats préférés de style colporteur, le hokkien mee, un simple plat de nouilles créé à partir de bouillon de crevettes fait maison.

D'accord, le biryani rapide et facile de Sashi Cheliah a encore quelques étapes à franchir, mais elles sont cruciales si vous voulez profiter de la vraie chose.

Ce n'est pas un sauté de nouilles ordinaire, c'est un sauté renforcé par les saveurs profondes d'un bouillon à base d'os de porc et de carapaces de crevettes.

Les têtes de poisson ont une quantité surprenante de viande et de saveur. Une fois que vous les aurez cuits, vous ne voudrez plus jamais les laisser se perdre !

Diffusé à 20h00 le jeudi 30 janvier 2020 sur SBS Food

La cuisine coréenne est en passe de devenir une cuisine de base en Australie, en particulier le poulet frit et le barbecue coréen - mais il y a tellement plus à explorer. Charlie Carrington (chef et propriétaire d'Atlas Dining) montre à Diana comment faire fermenter le kimchi avant de préparer un bœuf bulgogi, un plat de délicieux bœuf mariné cuit à feu vif et garni de condiments coréens par excellence. Diana prépare ensuite une version végétarienne du bibimbap - un plat de riz mélangé polyvalent et sain plein de saveurs vibrantes.

Le kimchi est un cornichon coréen classique qui peut être préparé à partir de n'importe quel légume. Celui-ci utilise du wombok (chou chinois) et est piquant et addictif.

Ce bol nourrissant de délices à base de légumes peut être préparé en seulement 20 minutes.

De fines tranches de bœuf mariné tendre enveloppées dans des coupes de laitue croustillantes - c'est un classique coréen simple et sain, idéal pour se divertir.

Diffusé le jeudi 6 février 2020 à 20h00 sur SBS Food

Du rendang au satay et au nasi goreng, les saveurs de l'Indonésie sont très appréciées dans toute l'Australie. Diana décide de présenter sa relish indonésienne épicée préférée, le sambal matah, sur un glorieux vivaneau entier grillé dans des feuilles de bananier. Jess Lemon, qui connaît la cuisine indonésienne de fond en comble, partage l'une de ses meilleures collations de rue, le gado gado, avant de se lancer dans le dessert avec un plat appelé dury wat, qui met en valeur le fruit indonésien unique, le durian.

La recette fera plus de sambal que nécessaire pour le poisson grillé, mais ils se conserveront au réfrigérateur dans un récipient hermétique pendant quelques semaines et vous pouvez les préparer bien à l'avance.

Cette salade regorge de trésors : œuf à la coque, tofu frit, pommes de terre, craquelins de crevettes frits - nappé d'une sauce crémeuse aux arachides.

Le fruit durian est devenu un culte dans le monde entier pour son odeur puissante qui aime ou déteste. La recette est une concoction complexe qui transforme le durian en une crème pâtissière et le combine avec d'autres éléments tropicaux techniquement élevés.

Avez-vous goûté la fameuse salade indonésienne à la vinaigrette aux cacahuètes ?

Diffusé à 20h00 le jeudi 13 février 2020 sur SBS Food

La cuisine du sud de l'Inde est nettement influencée par l'abondance de fruits et légumes frais que l'on trouve dans la région. L'amour de Sarah Todd pour la cuisine indienne l'a amenée à ouvrir des restaurants à Goa et à Mumbai (documenté dans la série télévisée My Restaurant in India, SBS). Sarah commence par des côtes de porc vindaloo garnies de Goan bhelpuri - une collation de riz soufflé épicé - avant de cuisiner un chou-fleur végétarien au four avec du sansav à l'ananas. Diana termine l'épisode avec un dessert traditionnel appelé appam sucré rempli de banane caramélisée - la collation parfaite par un après-midi doux.

Fabriquées à partir d'une pâte de riz fermenté, de noix de coco et de levure, ces crêpes traditionnelles du sud de l'Inde sont légères et croustillantes. Bien que généralement savoureuses, il s'agit d'une version sucrée qui est un dessert amusant ou une touche de brunch sucré.

Ce n'est pas un plat d'accompagnement ordinaire. La combinaison de chou-fleur juteux, de tamarin aigre-doux et d'ananas, ainsi que d'un mélange d'épices masala fraîchement préparé vous hypnotisera pour le refaire plusieurs fois.

Des côtes de porc succulentes et profondément épicées sont combinées avec du bhelpuri (riz soufflé et tamarin piquant) pour votre nouveau plat de divertissement préféré.

Diffusé à 20h00 le jeudi 20 février 2020 sur SBS Food

Diana puise son inspiration dans ses racines malaisiennes, évoquant les images et les odeurs des stands de nourriture de son enfance. Elle invite deux invités à présenter certaines des différentes cultures qui influencent la cuisine malaisienne, de la cuisine familiale nyonya à la cuisine malaise traditionnelle. L'auteur de livres de cuisine Clarissa Weerasena recrée les croquettes de poisson Nyonya, une collation populaire qui rappelle son enfance.

De nombreux Australiens connaissent le laksa, mais Irna Mysara (de Sijori Malay Eatery) montre à quel point le laksa malais traditionnel peut être varié avec le laksa Johor qui utilise des nouilles spaghetti et une sauce sèche. La fin de l'après-midi est l'heure des collations sucrées en Malaisie et Diana partage son point de vue sur les desserts frits avec des churros keria à base de patate douce.


Recette de crêpes de Hoi An

Portions : 4
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 5 minutes
Méthode de cuisson : Poêler

Ingrédients:

  • 1 tasse de farine de riz séchée
  • 1 1/2 tasse d'eau
  • sel
  • Safran des Indes
  • 150 gr (5 1/4 oz) de crevettes finement coupées, décortiquées et déveinées (ou tout autre fruit de mer)
  • 2 fines lanières de porc
  • Huile végétale pour la friture
  • 2 oignons nouveaux, tranchés finement
  • 250 g de fèves germées
  • Mélange de garniture : menthe, coriandre, laitue, basilic vietnamien et herbes amères
  • Paquet de papier de riz

Instructions:

1. Commencez par préparer la pâte de riz. Pour ce faire, mélangez une tasse de farine de riz séchée, une tasse et demie d'eau douce, une pincée de sel et une demi-cuillère à café de poudre de curcuma (ou du safran ou du curry dissous dans l'eau peuvent être substitués). Mélangez le tout puis laissez à température ambiante pendant une heure. Pendant que cela se repose, il est temps de préparer la nourriture pour la garniture de crêpes.
2. Faire revenir légèrement les crevettes et le porc, puis réserver.
3. Faites chauffer un peu d'huile dans une petite poêle antiadhésive. Mélanger la pâte et verser juste assez dans le moule pour créer une fine couche. Garnir la pâte de quelques germes de soja et d'oignons verts, et faire frire à feu moyen-vif jusqu'à ce que le fond des crêpes soit croustillant.
4. Pliez la crêpe en deux et retournez-la sur une assiette.
5. Répétez ce processus avec les ingrédients restants, en ajoutant un peu d'huile dans la poêle pour chaque crêpe ou au besoin.
6. Pour servir, chaque personne peut prendre une crêpe, ajouter un peu de mélange de crevettes, de porc et de garniture et l'envelopper dans du papier de riz. Vous pouvez également offrir une sauce aux arachides pour tremper!

Cette recette de pancake hoi an provient de la cuisine de l'école de cuisine Red Bridge. Bien qu'il soit facile à reproduire dans une cuisine à domicile, Red Bridge est un endroit qui vaut la peine d'être vécu de première main. Pour commencer, pour accéder à l'école, les invités doivent faire une croisière tranquille sur la rivière Hoi An, ce qui est une expérience merveilleuse en soi - alors assurez-vous d'avoir votre appareil photo !

Une fois à l'école, les invités auront la chance d'explorer le jardin de Red Bridge avant de se rendre dans la cuisine pour voir comment un plat est préparé avant de le préparer eux-mêmes. Visitez notre site Web pour en savoir plus sur notre cuisine et notre culture au Vietnam et au Cambodge, et poursuivez votre aventure culinaire en Asie du Sud-Est avec un goût de Thaïlande !

Vous pouvez essayer d'autres délicieuses recettes d'Asie du Sud-Est à la maison, notamment :

Trouvez plus de photos, vidéos, faits culinaires et récits de voyage de The International Kitchen sur Facebook, Instagram, Pinterest, Twitter et YouTube.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter, qui comprend des conseils de voyage, des recettes, des promotions et des informations sur nos meilleures vacances culinaires.


Crêpes croustillantes de Hoi An - Recettes

Le voyage virtuel de Kate : un festin progressif
3ème arrêt :
Côte centrale et Hoi An, Vietnam

Le poisson pourri peut sembler peu appétissant, mais c'est l'un des ingrédients les plus savoureux de la cuisine vietnamienne. Je me tiens au-dessus d'un baril de poisson qui suinte et fermente, qui sera éventuellement synthétisé en sauce de poisson, ou nuac mam (les Thaïs l'appellent nam pla). Il y a quelques semaines, les poissons ont été salés, scellés dans un récipient en terre cuite et laissés au soleil pendant une semaine. Ensuite, les poissons ont été égouttés et le processus répété en plusieurs semaines le liquide sera mis en bouteille pour une utilisation à table ou en cuisine. Cette concoction particulièrement laide et piquante a encore quelques mois à faire, et dans son état actuel, tout Occidental trébuchant dessus ferait immédiatement appel à l'équipe des déchets dangereux pour l'éliminer.


Bateau de pêche, Vietnam

Mais quand la sauce de poisson est mûre et prête, c'est magique. S'il est utilisé judicieusement, il ajoute juste la bonne quantité de salé et rehausse les saveurs générales d'un plat, perdant son aspect poisson lorsqu'il est cuit ou mélangé avec d'autres ingrédients. Mais attention à ne pas ajouter trop de sauce de poisson, sinon cela dominera d'autres saveurs plus subtiles, de la même manière que trop de sel peut transformer un plat parfaitement assaisonné en immangeable.

Phan, mon guide et élève chef, m'explique les mérites de la sauce de poisson : « Un bon nuac mam doit sentir l'océan par une journée ensoleillée, agréable et aromatiquement salé. Une mauvaise sauce de poisson sent fort et fait plisser le nez. Pas tous les poissons les sauces sont bonnes, les meilleures sont or pâle et proviennent du premier égouttage, et s'appellent « nhi ». Pour la sauce de poisson, nhi est du même niveau de qualité que votre huile d'olive extra vierge."

La cuisine vietnamienne reflète la confluence de ses nombreuses cultures et plus de 80 tribus parlent quelque 36 langues. L'influence la plus prédominante dans le nord vient des Chinois, qui ont fourni au Vietnam des baguettes, des sautés, du bouddhisme végétarien et des nouilles. Au sud, le reste de l'Indochine a injecté des currys, des épices, des herbes fraîches comme la citronnelle et la menthe, et de la pâte de crevettes. Avec le français plus récent sont venus les baguettes, les cafés, les sautés et les pâtés. "Nous avons plus de 500 plats traditionnels", déclare fièrement Phan. Avec autant de cultures, il est facile de comprendre pourquoi.

Le méli-mélo des peuples a fait de cette étroite tige de bambou d'un pays distinctement unique & mdasha 'tout' qui est en effet plus grand que la somme de ses parties. Alors que les Chinois utilisent la sauce de soja comme assaisonnement salé principal, les Vietnamiens s'appuient sur la sauce de poisson, tout en souscrivant à l'équilibre chinois des cinq saveurs (salé, sucré, acide, amer et piquant). Les Chinois utilisent des emballages de blé pour leurs rôles de printemps, les Vietnamiens utilisent des emballages en papier de riz. Alors que les Vietnamiens du Nord ont tendance à cuire leurs légumes à la chinoise dans de l'huile, les Vietnamiens du Sud-Est les préfèrent crus, croquants et croquants, remplissant leurs plats d'herbes vertes fraîches et utilisant à peine de l'huile.

Alors que Phan et moi retournons au marché animé de Hoi An (une ville fluviale enchanteresse au sud de Danang), deux jeunes s'approchent de nous en tapotant une paire de bâtons de bois à un rythme répété. J'ai vu ce type de performance dans tout le Vietnam. "Ils font de la publicité pour un magasin de soupe", explique Phan. "Ils prendront votre commande et vous apporteront du pho chaud." Pho est la soupe vietnamienne bien-aimée, à base de bœuf dans un bouillon riche et consommé en grande partie pour le petit-déjeuner, mais servi toute la journée. C'est extrêmement satisfaisant et addictif.


Gâteaux de lune

Alors que nous marchons jusqu'à notre voiture, nous semblons chercher des enfants à la traîne. Pas intentionnellement, bien sûr, mais lorsqu'un visiteur se présente, des enfants apparaissent toujours, amicaux et curieux. Au Vietnam, les enfants prennent soin les uns des autres, malgré les différences d'âge ou de sexe. Les enfants de cinq ans portent leurs frères et sœurs plus jeunes sur leur dos et les adolescents s'ébattent avec les enfants d'âge préscolaire. Je distribue quelques gâteaux de lune à l'essaim immédiat et suis agréablement étonné de voir les enfants se précipiter pour partager avec empressement et généreusement leurs friandises avec d'autres enfants à la traîne.


Gâteaux de lune

Les gâteaux de lune sont des friandises spéciales, qui font partie de la prochaine fête nationale de la mi-automne, Tet Trung Thu. À l'origine une célébration de la lune des récoltes, le festival est devenu un moment particulièrement joyeux pour les enfants, qui arborent des masques, frappent des tambours et balancent des lanternes colorées et des symboles du soleil et des mdash en forme de dragons, de papillons, de lapins, de bateaux et d'autres symboles positifs. Les Chinois en Chine observent également le même festival, et comme les Chinois, les Vietnamiens célèbrent en offrant des gâteaux de lune, des pâtisseries richement élaborées fourrées d'un centre sucré, généralement des graines de lotus, et ornées d'empreintes fantaisie. (Les gâteaux de lune originaux ont été inventés pour commémorer la victoire des Chinois Han sur les Mongols.)

Phan m'emmène chez la famille Nguyen, qui se trouve également être un restaurant au niveau inférieur. Mme Nguyen nous fait asseoir, vêtue de l'élégante ao dais (une robe en soie de coupe droite portée sur un pantalon fluide), qui serait une influence de la mode française basée sur le design de la tradition chinoise cheong sam. Une demi-douzaine d'enfants se relaient avec enthousiasme pour grimper sur nos genoux, toucher mes lunettes et mes boucles d'oreilles et chanter des comptines en français et en vietnamien. À juste titre, le plat que nous sommes sur le point de déguster semble être un mélange harmonieux similaire de la France et du Vietnam, connu sous le nom de Happy Crepes ou Hue Pancakes.

(Je n'exagère pas quand je dis que les Happy Crepes sont maintenant mon plat vietnamien préféré. Comme j'aime actuellement la cuisine vietnamienne par-dessus tout, ce plat est vraiment "le meilleur des meilleurs" dans mon esprit, même s'il est difficile de battre leurs rouleaux de printemps et autres spécialités.)

Les Happy Crepes sont faites avec une pâte épaisse à base de farine de riz, frites dans une poêle jusqu'à ce que les bords deviennent croustillants et aérés, et que le centre soit léger et tendre. Ils sont également connus sous le nom de crêpes chantantes, en raison du son grésillant que fait la pâte lorsqu'elle frappe l'huile chaude. Les crêpes sont servies pliées en deux, farcies d'une farce de porc sauté et de légumes dans une sauce riche et épicée, complétées par des germes de soja frais et crus, de la coriandre et de la menthe. Le nuac mam est servi en accompagnement. Le paradis absolu !

A la fin de la nuit, une fois leur travail terminé, les Nguyen rassemblent les enfants et rejoignent Phan et moi pour une promenade au bord de la rivière Thu Bon. Ce soir est la seule nuit de chaque mois où les maisons des rues principales sont illuminées avec des bougies dans leurs fenêtres, leurs portes et tout le long du fleuve. C'est un site magnifiquement étonnant et une tradition mensuelle récemment instituée par le conseil municipal. Tout le monde sort pour humer la vue, les vieux couples en costume traditionnel se promènent, les jeunes jouent aux échecs aux chandelles, et tout le monde partage le sentiment de paix et d'harmonie.

Dans quelques nuits, les rues s'embraseront d'encore plus de festivités : à la fête de Trung Thu, garçons et filles aux masques de tigre en papier mâché exécuteront un cortège de danses de licorne sous le visage rouge éclatant de la pleine lune, avant que les enfants les lanternes flottent joyeusement sur l'eau. Et surtout, pour le plus grand bonheur des petits comme des grands, il y aura plein de gâteaux de lune pour tous.

Kate Heyhoe

La nourriture du Vietnam
Recettes authentiques du cœur de l'Indochine

Autres liens (inclut plus de recettes) :

Itinéraire d'octobre 1999.
Le voyage virtuel de Kate : un festin progressif


À propos de la tournée mondiale virtuelle de Kate : un festin progressif
From September 1999 to January 2000, this progressive banquet begins with Appetizers in Asia, continues with multiple courses across India, the Middle East, and North Africa, and around Christmas, crosses over to Europe for Desserts in Deutschland. Recipes, country backgrounds, local attractions, and special travel tips make each stop vivid and exciting, as if you were right there, experiencing the journey yourself. These world tour specialties and authentic recipes will inspire you to create your own unique and festive holiday tables, fit for kings and queens. No passport needed, just a fork, a stove and a hearty appetite!


Kanom Krok - Coconut-Rice Pancakes

This recipe for one of Thailand's favorite marketplace sweets comes from Kasma Loha-unchit's award winning cookbook It Rains Fishes. If you've ever tried this sweet (or kanom in Thai) then you'll know how delicious it is especially when served straignt from the pan after a busy day at the market.

A vendor at a floating market pours out the kanom krok mixture into a special Kanom Krok Pan - available in our cookware section.

Ingrédients

  • 3 14-oz. cans coconut milk, or 1 3/4 cups coconut cream with 3 1/2 cups lighter coconut milk
  • 1/4 cup plus 1 Tbs. du sucre
  • 2 1/2 tbsp tapioca or arrowroot flour
  • 3 cuillères à soupe. uncooked white rice
  • 1/3 cup finely shredded fresh coconut, or 1/4 cup dried, unsweetened shredded coconut
  • 2 cups rice flour
  • 2 tsp sea salt
  • 2 to 3 tbsp peanut or corn oil

Optional Filling Ingredients

  • 1/4 cup green onions, cut in thin rounds
  • 1/4 cup fresh corn kernels
  • 2 tbsp cilantro leaves

If using canned coconut milk, spoon into a small saucepan 1 3/4 cup of the creamiest part from the top of three cans of coconut milk. Heat just enough to melt and smooth out the lumps. Add sugar and stir to dissolve. Allow to cool before mixing in 2 1/2 tbs. of tapioca or arrowroot flour. Remuer jusqu'à consistance lisse. Mettre de côté.

Combine the remaining coconut milk from the cans and stir until smooth, heating if necessary to melt the coagulated parts. Laisser refroidir.

Grind the uncooked white rice in a food mill or clean coffee grinder as finely as possible. Do the same with the shredded coconut. Combine the two with the rice flour, salt and coconut milk. Stir and mix until well blended and smooth.

Heat a well-seasoned kanom krok griddle (or substitute with an Ebelskiver pancake griddle) on the stove, in a hot oven or over a small round barbecue kettle with medium-hot charcoals. When the griddle is hot, brush the surface indentations with peanut or corn oil. Wait a few seconds before spooning the salty rice mixture into each indentation to about two-thirds full. The batter should sizzle when it hits the hot metal. (If you have a teakettle with a spout, you may find it helpful as a container from which to pour the rice batter onto the griddle.)

Before the batter sets, add a dab of the sweet coconut cream mixture over the top to fill and sprinkle the center of each cake with a little bit of one of the toppings, or leave plain. Cover with a round lid and allow to cook for a few minutes, or until the pancakes are firm and crispy brown on the bottom. Remove gently with a rounded spoon. Re-grease the griddle before making the next batch. Because rice flour tends to settle, stir the coconut mixture well before pouring onto the griddle. Servir chaud.

Try these other delicious recipes:

Recipe Copyright © 1997 Kasma Loha-unchit

In Scandinavia there is a dessert similar to the Kanom Krok, referred to as Ebelskiver (aebleskiver). Ebelskiver is prepared with a sweet pancake batter of flour, eggs, butter and milk. Cooked until partially set, the cakes are rotated inside the pan with a knitting needle (or similar tool) until the batter is baked uniformly and the balls are crisp and brown. These pancake-dumplings are especially popular in Denmark at Christmas time.

The Japanese have a savory snack called Takoyaki which is cooked in a square cast iron pan with indentations. These Japanese dumpling are made of with a batter which includes diced octopus.

In Thailand, kanom krok is prepared in a pan similar to the Ebelskiver pan but with smaller shallower indentations. The Thai version features a tropical batter made with coconut milk, sugar and ground rice. These sweet and savory, custardy bite-sized hotcakes are popularly served at breakfast time by push-cart vendors throughout Thailand. Served both plain and with filling these can include scallions, pumpkin, taro, corn and cilantro. Kanom krok is especially delicious when hot with a soft creamy center and extra crispy edges.

Kanom krok pans (gatah kanom krok) can also be made of terra-cotta with tiny lids covering each kanom, but apparently it is more difficult to cook kanom krok in this type of pan. Another type of khanom krok, besides sweet dessert, is called hoi tod kanom krok, a crispy mussel pancake with bean sprouts. The kanom krok pan is usually placed over hot coals on a round grill. At home the heavy cast iron pan may be placed over a gas flame or electric hotplate.

Perhaps the worldwide use of this unique pan begins in the ancient city of Ayuthaya, former capital of the kingdom of Siam (Thailand). An international port-of-call, particularly in the reign of King Narai (1657-1688), the Danish, the Japanese and many other nations courted the royal court to establish colonial relationship without success. King Narai's palace kitchen was famous for incorporating foriegn ingredients into the royal menu, especially regarding desserts. Some refer to this as the golden era for kanom, because at this time eggs where introduced into Thai desserts by Lady Marie Pina de Guirmar, a Japanese-Portuguese wife of Constantine Phalkon. She adapted many Portuguese desserts using local ingredients. It was the first time eggs were used with traditional ingredients: flour, sugar, and coconut milk. (Source: "Thai Cuisine: Treasure and Art of the Land", p.102, Plan Motif Publishers, copyright 2001)


Voir la vidéo: Die knusprige Erfahrung: Chinesische Hackfleisch-Pfannkuchen (Octobre 2021).