Nouvelles recettes

Le whisky n'est pas seulement réservé aux mois les plus froids

Le whisky n'est pas seulement réservé aux mois les plus froids


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les saveurs uniques du whisky nous permettent de le déguster pur, sur glace ou en cocktail tout au long de l'année

Pour vous montrer comment redéfinir le whisky, nous avons trouvé quelques bonnes recettes qui mettent en valeur son comportement dans des cocktails créatifs.

Beaucoup pensent que les esprits sombres, y compris whisky sont principalement utilisés dans les cocktails d'hiver pour dégeler le froid hivernal. Après avoir réfléchi aux notes et au comportement mystérieux du whisky, nous avons commencé à repenser l'approche typique de la liqueur irlandaise bien-aimée. Sa diversité au cours du processus de vieillissement lui permet de s'adapter et de compléter de nombreux ingrédients de cocktails que ce soit à siroter pour une belle soirée de printemps ou une nuit au coin du feu.

Pour vous montrer comment redéfinir le whisky, nous avons trouvé quelques bonnes recettes qui mettent en valeur son comportement dans cocktails créatifs. Nous apprécions grandement Moulins à brousse' cinq variétés de whisky savamment distillé. Nos préférés sont : le Single Malt de 10 ans (distillé à partir d'orge 100% malté et affiné pendant au moins 10 ans dans des fûts de saison de bourbon) et le Single Malt de 16 ans (âgé de 16 ans, élevé dans des fûts de vin de Porto donnant un fruit juteux, noix et d'épices, ainsi qu'un soupçon de rouge rubis), ainsi que l'exquis Single Malt de 21 ans d'âge (vieilli pendant un minimum de 19 ans dans d'anciens fûts de Sherry Oloroso et de Bourbon, puis transféré dans des fûts de Madère pour une 2 ans). Grâce au whisky irlandais Bushmills, nous avons glané des recettes incroyables, parfaites pour que vous puissiez en profiter tout au long de l'année.

Avant le 29e Cocktail

Ce cocktail comprend du whisky de malt Bushmills Black Bush qui a de riches notes fruitées et une saveur intense et profonde. Il complète judicieusement le sirop de mûre et donne une grande saveur au peu de blanc d'œuf utilisé dans le sipper.

Cliquez ici pour l'Avant le 29e Recette de cocktails.

Le buisson ardent

À l'approche de Cinco de Mayo, ce verre est une version originale de l'association de vos tacos et nachos. Vous ne manquerez même pas de tequila lorsque vous essayerez cette boisson infusée au jalapeño, au sherry et au whisky.

Le diplomate irlandais

Avec autant de rapports sur le campagnes présidentielles de nos jours, il peut devenir écrasant de garder tous les faits clairs. Nous vous recommandons de consulter le diplomate irlandais lorsque vous vérifiez les candidats. Sa saveur de vanille mélangée au Black Bush Irish Whiskey et à la Guinness vous aidera à raisonner. (Mais, n'en avez pas trop ou vous pourriez confondre les faits avec la faction.)


Alcademics

15 mars 2012

Dans mon histoire de la semaine dernière dans le San Francisco Chronicle, je n'ai pas eu la chance d'être aussi ringard que je le voulais avec les spécificités des trois distilleries (et demie) en Irlande et des whiskies qu'elles fabriquent. Voici donc plus de détails d'une version antérieure de l'histoire. 

Jameson, qui représente soixante-dix pour cent des ventes de whisky irlandais aux États-Unis, est fabriqué au Distillerie Midleton à Cork, dans le sud de l'Irlande, à partir d'un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky «pure pot still» (maintenant appelé «single pot still») distillé à trois reprises.

" Pure Single pot still" dans ce cas fait référence à la distillation d'un mélange de malté et de non malté à peine. Cela est entré en pratique en Irlande comme moyen d'éviter les taxes - l'orge maltée était taxée, mais pas l'orge non maltée. Les distillateurs décrivent souvent l'alcool d'orge non malté comme «plus huileux» et «plus épicé aux agrumes» que l'alcool d'orge malté qui a plus de notes fruitées de pommes et de poires.

La distillerie Midleton produit également des marques John Pouvoirs, Midleton, Paddy et Redbreast, dont ce dernier est un pur whisky single pot still plutôt qu'un blend. Pernod-Ricard, propriétaire de Midleton, voit clairement un avenir en pur alambic simple Les whiskies irlandais, car ils viennent de sortir un Red Breast de douze ans d'âge, et prévoient de sortir des versions pures de Midleton et Powers plus tard cette année.

De l'autre côté de l'île en Irlande du Nord se trouve le Moulins à brousse distillerie, où est fabriquée la marque la plus vendue aux États-Unis, Bushmills. La société produit deux whiskies mélangés, Bushmills Original et Black Bush, ainsi que des whiskies single malt Bushmills 10, 16 et 21 ans.

Les pur malt le whisky est distillé en pot uniquement à partir d'orge maltée (comme cela se fait en Écosse), par opposition au mélange malté/non malté trouvé à Midleton. L'esprit de grain distillé sur colonne utilisé dans les mélanges de Bushmills est en fait acheté à Midleton.

Le troisième whisky irlandais le plus vendu aux États-Unis est Rosée de Tullamore, qui est un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky pur single pot still de Midleton avec du whisky single malt de Bushmills. En plus de ce mélange, Tullamore Dew vend des whiskies mélangés de 10 et 12 ans, ainsi qu'un single malt de dix ans qui est fabriqué dans la troisième distillerie d'Irlande, Cooley.

Cooley, située au nord de Dublin, s'est vantée d'être la seule distillerie indépendante d'Irlande, mais elle a récemment été rachetée par la société Jim Beam. Cooley exploite à la fois des alambics à colonne et à pot, ainsi que la petite distillerie voisine Kilbeggan. Kilbeggan est également une marque de whisky qui est en grande partie produite à Cooley, bien qu'ils aient également une réserve de distillerie de single malt Kilbeggan entièrement produite sur place.

Chez Cooley, le whisky en pot est distillé deux fois plutôt que la distillation trois fois de Bushmills et Jameson. Les whiskies de Cooley comprennent le single malt tourbé (fumé) Connemara, Tyrconnell single malt vieilli dans une variété de fûts, et Vertore, le seul whisky à grain unique d'Irlande, distillé sur colonne à partir de maïs et vieilli dans d'anciens fûts de bourbon.

Cooley a distillé à la fois du whisky single malt et du whisky pur single pot still, bien qu'il n'y ait pas encore de produits pur single pot still sur le marché de Cooley. 

Cooley produit également Whisky irlandais Concannon, lancé en janvier, en partenariat avec Concannon Vineyard de Livermore Valley. Il s'agit d'un mélange de whisky de grain distillé en colonne, de whisky single malt distillé en pot vieilli pendant quatre ans dans d'anciens fûts de bourbon et d'une partie de ce même malt vieilli pendant quatre mois supplémentaires dans les fûts de Petit Syrah de Concannon.

Michael Collins Le whisky propose des embouteillages à la fois mélangés et single malt, également fabriqués à Cooley. 

Voici un schéma pratique que je viens de griffonner. Cliquez pour agrandir. 

Maintenant, cela ne tient pas compte de la façon dont ces spiritueux sont distillés, où ils sont vieillis, dans quoi et comment ils peuvent être mélangés et finis, de sorte que le profil de saveur final du whisky irlandais n'est pas aussi simple que cela. Mais je pense qu'il est intéressant de voir à quel point le whisky irlandais est né dans si peu d'endroits.


Alcademics

15 mars 2012

Dans mon histoire de la semaine dernière dans le San Francisco Chronicle, je n'ai pas eu la chance d'être aussi ringard que je le voulais avec les spécificités des trois distilleries (et demie) en Irlande et des whiskies qu'elles fabriquent. Voici donc plus de détails d'une version antérieure de l'histoire. 

Jameson, qui représente soixante-dix pour cent des ventes de whisky irlandais aux États-Unis, est fabriqué au Distillerie Midleton à Cork, dans le sud de l'Irlande, à partir d'un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky «pure pot still» (maintenant appelé «single pot still») distillé à trois reprises.

" Pure Single pot still" dans ce cas fait référence à la distillation d'un mélange de malté et de non malté à peine. Cela est entré en pratique en Irlande comme moyen d'éviter les taxes - l'orge maltée était taxée, mais pas l'orge non maltée. Les distillateurs décrivent souvent l'alcool d'orge non malté comme «plus huileux» et «plus épicé aux agrumes» que l'alcool d'orge malté qui a plus de notes fruitées de pommes et de poires.

La distillerie Midleton produit également des marques John Pouvoirs, Midleton, Paddy et Redbreast, dont ce dernier est un pur whisky single pot still plutôt qu'un blend. Pernod-Ricard, propriétaire de Midleton, voit clairement un avenir en pur alambic simple Les whiskies irlandais, car ils viennent de sortir un Red Breast de douze ans d'âge, et prévoient de sortir des versions pures de Midleton et Powers plus tard cette année.

De l'autre côté de l'île en Irlande du Nord se trouve le Moulins à brousse distillerie, où est fabriquée la marque la plus vendue aux États-Unis, Bushmills. La société produit deux whiskies mélangés, Bushmills Original et Black Bush, ainsi que des whiskies single malt Bushmills 10, 16 et 21 ans.

Les pur malt le whisky est distillé en pot uniquement à partir d'orge maltée (comme cela se fait en Écosse), par opposition au mélange malté/non malté trouvé à Midleton. L'esprit de grain distillé sur colonne utilisé dans les mélanges de Bushmills est en fait acheté à Midleton.

Le troisième whisky irlandais le plus vendu aux États-Unis est Rosée de Tullamore, qui est un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky pur single pot still de Midleton avec du whisky single malt de Bushmills. En plus de ce mélange, Tullamore Dew vend des whiskies mélangés de 10 et 12 ans, ainsi qu'un single malt de dix ans qui est fabriqué dans la troisième distillerie d'Irlande, Cooley.

Cooley, située au nord de Dublin, s'est vantée d'être la seule distillerie indépendante d'Irlande, mais elle a récemment été rachetée par la société Jim Beam. Cooley exploite à la fois des alambics à colonne et à pot, ainsi que la petite distillerie voisine Kilbeggan. Kilbeggan est également une marque de whisky largement produite à Cooley, bien qu'ils aient également une réserve de distillerie de single malt Kilbeggan entièrement produite sur place.

Chez Cooley, le whisky en pot est distillé deux fois plutôt que la distillation trois fois de Bushmills et Jameson. Les whiskies de Cooley comprennent le single malt tourbé (fumé) Connemara, Tyrconnell single malt vieilli dans une variété de fûts, et Vertore, le seul whisky monograin d'Irlande, distillé sur colonne à partir de maïs et vieilli dans d'anciens fûts de bourbon.

Cooley a distillé à la fois du whisky single malt et du whisky pur single pot still, bien qu'il n'y ait pas encore de produits pur single pot still sur le marché de Cooley. 

Cooley produit également Whisky irlandais Concannon, lancé en janvier, en partenariat avec Concannon Vineyard de Livermore Valley. Il s'agit d'un mélange de whisky de grain distillé en colonne, de whisky single malt distillé en pot vieilli pendant quatre ans dans d'anciens fûts de bourbon et d'une partie de ce même malt vieilli pendant quatre mois supplémentaires dans des fûts de Petit Syrah de Concannon.

Michael Collins Le whisky propose des embouteillages à la fois mélangés et single malt, également fabriqués à Cooley. 

Voici un schéma pratique que je viens de griffonner. Cliquez pour agrandir. 

Maintenant, cela ne tient pas compte de la façon dont ces spiritueux sont distillés, où ils sont vieillis, dans quoi et comment ils peuvent être mélangés et finis, donc le profil de saveur final du whisky irlandais n'est pas aussi simple que cela. Mais je pense qu'il est intéressant de voir à quel point le whisky irlandais est né dans si peu d'endroits.


Alcademics

15 mars 2012

Dans mon histoire de la semaine dernière dans le San Francisco Chronicle, je n'ai pas eu la chance d'être aussi ringard que je le voulais avec les spécificités des trois distilleries (et demie) en Irlande et des whiskies qu'elles fabriquent. Voici donc plus de détails d'une version antérieure de l'histoire. 

Jameson, qui représente soixante-dix pour cent des ventes de whisky irlandais aux États-Unis, est fabriqué au Distillerie Midleton à Cork, dans le sud de l'Irlande, à partir d'un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky «pure pot still» (maintenant appelé «single pot still») distillé à trois reprises.

" Pure Single pot still" dans ce cas fait référence à la distillation d'un mélange de malté et de non malté à peine. Cela est entré en pratique en Irlande comme moyen d'éviter les taxes - l'orge maltée était taxée, mais pas l'orge non maltée. Les distillateurs décrivent souvent l'alcool d'orge non malté comme «plus huileux» et «plus épicé aux agrumes» que l'alcool d'orge malté qui a plus de notes fruitées de pommes et de poires.

La distillerie Midleton produit également des marques John Pouvoirs, Midleton, Paddy et Redbreast, dont ce dernier est un pur whisky single pot still plutôt qu'un blend. Pernod-Ricard, propriétaire de Midleton, voit clairement un avenir en pur alambic simple Les whiskies irlandais, car ils viennent de sortir un Red Breast de douze ans d'âge, et prévoient de sortir des versions pures de Midleton et Powers plus tard cette année.

De l'autre côté de l'île en Irlande du Nord se trouve le Moulins à brousse distillerie, où est fabriquée la marque la plus vendue aux États-Unis, Bushmills. La société produit deux whiskies mélangés, Bushmills Original et Black Bush, ainsi que des whiskies single malt Bushmills 10, 16 et 21 ans.

Les pur malt le whisky est distillé en pot uniquement à partir d'orge maltée (comme cela se fait en Écosse), par opposition au mélange malté/non malté trouvé à Midleton. L'esprit de grain distillé sur colonne utilisé dans les mélanges de Bushmills est en fait acheté à Midleton.

Le troisième whisky irlandais le plus vendu aux États-Unis est Rosée de Tullamore, qui est un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky pur single pot still de Midleton avec du whisky single malt de Bushmills. En plus de ce mélange, Tullamore Dew vend des whiskies mélangés de 10 et 12 ans, ainsi qu'un single malt de dix ans qui est fabriqué dans la troisième distillerie d'Irlande, Cooley.

Cooley, située au nord de Dublin, s'est vantée d'être la seule distillerie indépendante d'Irlande, mais elle a récemment été rachetée par la société Jim Beam. Cooley exploite à la fois des alambics à colonne et à pot, ainsi que la petite distillerie voisine Kilbeggan. Kilbeggan est également une marque de whisky qui est en grande partie produite à Cooley, bien qu'ils aient également une réserve de distillerie de single malt Kilbeggan entièrement produite sur place.

Chez Cooley, le whisky en pot est distillé deux fois plutôt que la distillation trois fois de Bushmills et Jameson. Les whiskies de Cooley comprennent le single malt tourbé (fumé) Connemara, Tyrconnell single malt vieilli dans une variété de fûts, et Vertore, le seul whisky à grain unique d'Irlande, distillé sur colonne à partir de maïs et vieilli dans d'anciens fûts de bourbon.

Cooley a distillé à la fois du whisky single malt et du whisky pur single pot still, bien qu'il n'y ait pas encore de produits pur single pot still sur le marché de Cooley. 

Cooley produit également Whisky irlandais Concannon, lancé en janvier, en partenariat avec Concannon Vineyard de Livermore Valley. Il s'agit d'un mélange de whisky de grain distillé en colonne, de whisky single malt distillé en pot vieilli pendant quatre ans dans d'anciens fûts de bourbon et d'une partie de ce même malt vieilli pendant quatre mois supplémentaires dans les fûts de Petit Syrah de Concannon.

Michael Collins Le whisky propose des embouteillages à la fois mélangés et single malt, également fabriqués à Cooley. 

Voici un schéma pratique que je viens de griffonner. Cliquez pour agrandir. 

Maintenant, cela ne tient pas compte de la façon dont ces spiritueux sont distillés, où ils sont vieillis, dans quoi et comment ils peuvent être mélangés et finis, donc le profil de saveur final du whisky irlandais n'est pas aussi simple que cela. Mais je pense qu'il est intéressant de voir à quel point le whisky irlandais est né dans si peu d'endroits.


Alcademics

15 mars 2012

Dans mon histoire de la semaine dernière dans le San Francisco Chronicle, je n'ai pas eu la chance d'être aussi ringard que je le voulais avec les spécificités des trois distilleries (et demie) en Irlande et des whiskies qu'elles fabriquent. Voici donc plus de détails d'une version antérieure de l'histoire. 

Jameson, qui représente soixante-dix pour cent des ventes de whisky irlandais aux États-Unis, est fabriqué au Distillerie Midleton à Cork, dans le sud de l'Irlande, à partir d'un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky «pure pot still» (maintenant appelé «single pot still») distillé à trois reprises.

" Pure Single pot still" dans ce cas fait référence à la distillation d'un mélange de malté et de non malté à peine. Cela est entré en pratique en Irlande comme moyen d'éviter les taxes - l'orge maltée était taxée, mais pas l'orge non maltée. Les distillateurs décrivent souvent l'alcool d'orge non malté comme «plus huileux» et «plus épicé aux agrumes» que l'alcool d'orge malté qui a plus de notes fruitées de pommes et de poires.

La distillerie Midleton produit également des marques John Pouvoirs, Midleton, Paddy et Redbreast, dont ce dernier est un pur whisky single pot still plutôt qu'un blend. Pernod-Ricard, propriétaire de Midleton, voit clairement un avenir en pur alambic simple Les whiskies irlandais, car ils viennent de sortir un Red Breast de douze ans d'âge, et prévoient de sortir des versions pures de Midleton et Powers plus tard cette année.

De l'autre côté de l'île en Irlande du Nord se trouve le Moulins à brousse distillerie, où est fabriquée la marque la plus vendue aux États-Unis, Bushmills. La société produit deux whiskies mélangés, Bushmills Original et Black Bush, ainsi que des whiskies single malt Bushmills 10, 16 et 21 ans.

Les pur malt le whisky est distillé en pot uniquement à partir d'orge maltée (comme cela se fait en Écosse), par opposition au mélange malté/non malté trouvé à Midleton. L'esprit de grain distillé sur colonne utilisé dans les mélanges de Bushmills est en fait acheté à Midleton.

Le troisième whisky irlandais le plus vendu aux États-Unis est Rosée de Tullamore, qui est un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky pur single pot still de Midleton avec du whisky single malt de Bushmills. En plus de ce mélange, Tullamore Dew vend des whiskies mélangés de 10 et 12 ans, ainsi qu'un single malt de dix ans qui est fabriqué dans la troisième distillerie d'Irlande, Cooley.

Cooley, située au nord de Dublin, s'est vantée d'être la seule distillerie indépendante d'Irlande, mais elle a récemment été rachetée par la société Jim Beam. Cooley exploite à la fois des alambics à colonne et à pot, ainsi que la petite distillerie voisine Kilbeggan. Kilbeggan est également une marque de whisky largement produite à Cooley, bien qu'ils aient également une réserve de distillerie de single malt Kilbeggan entièrement produite sur place.

Chez Cooley, le whisky en pot est distillé deux fois plutôt que la distillation trois fois de Bushmills et Jameson. Les whiskies de Cooley comprennent le single malt tourbé (fumé) Connemara, Tyrconnell single malt vieilli dans une variété de fûts, et Vertore, le seul whisky monograin d'Irlande, distillé sur colonne à partir de maïs et vieilli dans d'anciens fûts de bourbon.

Cooley a distillé à la fois du whisky single malt et du whisky pur single pot still, bien qu'il n'y ait pas encore de produits pur single pot still sur le marché de Cooley. 

Cooley produit également Whisky irlandais Concannon, lancé en janvier, en partenariat avec Concannon Vineyard de Livermore Valley. Il s'agit d'un mélange de whisky de grain distillé en colonne, de whisky single malt distillé en pot vieilli pendant quatre ans dans d'anciens fûts de bourbon et d'une partie de ce même malt vieilli pendant quatre mois supplémentaires dans les fûts de Petit Syrah de Concannon.

Michael Collins Le whisky propose des embouteillages à la fois mélangés et single malt, également fabriqués à Cooley. 

Voici un schéma pratique que je viens de griffonner. Cliquez pour agrandir. 

Maintenant, cela ne tient pas compte de la façon dont ces spiritueux sont distillés, où ils sont vieillis, dans quoi et comment ils peuvent être mélangés et finis, donc le profil de saveur final du whisky irlandais n'est pas aussi simple que cela. Mais je pense qu'il est intéressant de voir à quel point le whisky irlandais est né dans si peu d'endroits.


Alcademics

15 mars 2012

Dans mon histoire de la semaine dernière dans le San Francisco Chronicle, je n'ai pas eu la chance d'être aussi ringard que je le voulais avec les spécificités des trois distilleries (et demie) en Irlande et des whiskies qu'elles fabriquent. Voici donc plus de détails d'une version antérieure de l'histoire. 

Jameson, qui représente soixante-dix pour cent des ventes de whisky irlandais aux États-Unis, est fabriqué au Distillerie Midleton à Cork, dans le sud de l'Irlande, à partir d'un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky «pure pot still» (maintenant appelé «single pot still») distillé à trois reprises.

" Pure Single pot still" dans ce cas fait référence à la distillation d'un mélange de malté et de non malté à peine. Cela est entré en pratique en Irlande comme moyen d'éviter les taxes - l'orge maltée était taxée, mais pas l'orge non maltée. Les distillateurs décrivent souvent l'alcool d'orge non malté comme «plus huileux» et «plus épicé aux agrumes» que l'alcool d'orge malté qui a plus de notes fruitées de pommes et de poires.

La distillerie Midleton produit également des marques John Pouvoirs, Midleton, Paddy et Redbreast, dont ce dernier est un pur whisky single pot still plutôt qu'un blend. Pernod-Ricard, propriétaire de Midleton, voit clairement un avenir en pur alambic simple Les whiskies irlandais, car ils viennent de sortir un Red Breast de douze ans d'âge, et prévoient de sortir des versions pures de Midleton et Powers plus tard cette année.

De l'autre côté de l'île en Irlande du Nord se trouve le Moulins à brousse distillerie, où est fabriquée la marque la plus vendue aux États-Unis, Bushmills. La société produit deux whiskies mélangés, Bushmills Original et Black Bush, ainsi que des whiskies single malt Bushmills 10, 16 et 21 ans.

Les pur malt le whisky est distillé en pot uniquement à partir d'orge maltée (comme cela se fait en Écosse), par opposition au mélange malté/non malté trouvé à Midleton. L'esprit de grain distillé sur colonne utilisé dans les mélanges de Bushmills est en fait acheté à Midleton.

Le troisième whisky irlandais le plus vendu aux États-Unis est Rosée de Tullamore, qui est un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky pur single pot still de Midleton avec du whisky single malt de Bushmills. En plus de ce mélange, Tullamore Dew vend des whiskies mélangés de 10 et 12 ans, ainsi qu'un single malt de dix ans qui est fabriqué dans la troisième distillerie d'Irlande, Cooley.

Cooley, située au nord de Dublin, s'est vantée d'être la seule distillerie indépendante d'Irlande, mais elle a récemment été rachetée par la société Jim Beam. Cooley exploite à la fois des alambics à colonne et à pot, ainsi que la petite distillerie voisine Kilbeggan. Kilbeggan est également une marque de whisky qui est en grande partie produite à Cooley, bien qu'ils aient également une réserve de distillerie de single malt Kilbeggan entièrement produite sur place.

Chez Cooley, le whisky en pot est distillé deux fois plutôt que la distillation trois fois de Bushmills et Jameson. Les whiskies de Cooley comprennent le single malt tourbé (fumé) Connemara, Tyrconnell single malt vieilli dans une variété de fûts, et Vertore, le seul whisky à grain unique d'Irlande, distillé sur colonne à partir de maïs et vieilli dans d'anciens fûts de bourbon.

Cooley a distillé à la fois du whisky single malt et du whisky pur single pot still, bien qu'il n'y ait pas encore de produits pur single pot still sur le marché de Cooley. 

Cooley produit également Whisky irlandais Concannon, lancé en janvier, en partenariat avec Concannon Vineyard de Livermore Valley. Il s'agit d'un mélange de whisky de grain distillé en colonne, de whisky single malt distillé en pot vieilli pendant quatre ans dans d'anciens fûts de bourbon et d'une partie de ce même malt vieilli pendant quatre mois supplémentaires dans des fûts de Petit Syrah de Concannon.

Michael Collins Le whisky propose des embouteillages à la fois mélangés et single malt, également fabriqués à Cooley. 

Voici un schéma pratique que je viens de griffonner. Cliquez pour agrandir. 

Maintenant, cela ne tient pas compte de la façon dont ces spiritueux sont distillés, où ils sont vieillis, dans quoi et comment ils peuvent être mélangés et finis, de sorte que le profil de saveur final du whisky irlandais n'est pas aussi simple que cela. Mais je pense qu'il est intéressant de voir à quel point le whisky irlandais est né dans si peu d'endroits.


Alcademics

15 mars 2012

Dans mon histoire de la semaine dernière dans le San Francisco Chronicle, je n'ai pas eu la chance d'être aussi ringard que je le voulais avec les spécificités des trois distilleries (et demie) en Irlande et des whiskies qu'elles fabriquent. Voici donc plus de détails d'une version antérieure de l'histoire. 

Jameson, qui représente soixante-dix pour cent des ventes de whisky irlandais aux États-Unis, est fabriqué au Distillerie Midleton à Cork, dans le sud de l'Irlande, à partir d'un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky «pure pot still» (maintenant appelé «single pot still») distillé à trois reprises.

" Pure Single pot still" dans ce cas fait référence à la distillation d'un mélange de malté et de non malté à peine. Cela est entré en pratique en Irlande comme moyen d'éviter les taxes - l'orge maltée était taxée, mais pas l'orge non maltée. Les distillateurs décrivent souvent l'alcool d'orge non malté comme «plus huileux» et «plus épicé aux agrumes» que l'alcool d'orge malté qui a plus de notes fruitées de pommes et de poires.

La distillerie Midleton produit également des marques John Pouvoirs, Midleton, Paddy et Redbreast, dont ce dernier est un pur whisky single pot still plutôt qu'un blend. Pernod-Ricard, propriétaire de Midleton, voit clairement un avenir en pur alambic simple Les whiskies irlandais, car ils viennent de sortir un Red Breast de douze ans d'âge, et prévoient de sortir des versions pures de Midleton et Powers plus tard cette année.

De l'autre côté de l'île en Irlande du Nord se trouve le Moulins à brousse distillerie, où est fabriquée la marque la plus vendue aux États-Unis, Bushmills. La société produit deux whiskies mélangés, Bushmills Original et Black Bush, ainsi que des whiskies single malt Bushmills 10, 16 et 21 ans.

Les pur malt le whisky est distillé en pot uniquement à partir d'orge maltée (comme cela se fait en Écosse), par opposition au mélange malté/non malté trouvé à Midleton. L'esprit de grain distillé sur colonne utilisé dans les mélanges de Bushmills est en fait acheté à Midleton.

Le troisième whisky irlandais le plus vendu aux États-Unis est Rosée de Tullamore, qui est un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky pur single pot still de Midleton avec du whisky single malt de Bushmills. En plus de ce mélange, Tullamore Dew vend des whiskies mélangés de 10 et 12 ans, ainsi qu'un single malt de dix ans qui est fabriqué dans la troisième distillerie d'Irlande, Cooley.

Cooley, située au nord de Dublin, s'est vantée d'être la seule distillerie indépendante d'Irlande, mais elle a récemment été rachetée par la société Jim Beam. Cooley exploite à la fois des alambics à colonne et à pot, ainsi que la petite distillerie voisine Kilbeggan. Kilbeggan est également une marque de whisky largement produite à Cooley, bien qu'ils aient également une réserve de distillerie de single malt Kilbeggan entièrement produite sur place.

Chez Cooley, le whisky en pot est distillé deux fois plutôt que la distillation trois fois de Bushmills et Jameson. Les whiskies de Cooley comprennent le single malt tourbé (fumé) Connemara, Tyrconnell single malt vieilli dans une variété de fûts, et Vertore, le seul whisky monograin d'Irlande, distillé sur colonne à partir de maïs et vieilli dans d'anciens fûts de bourbon.

Cooley a distillé à la fois du whisky single malt et du whisky pur single pot still, bien qu'il n'y ait pas encore de produits pur single pot still sur le marché de Cooley. 

Cooley produit également Whisky irlandais Concannon, lancé en janvier, en partenariat avec Concannon Vineyard de Livermore Valley. Il s'agit d'un mélange de whisky de grain distillé en colonne, de whisky single malt distillé en pot vieilli pendant quatre ans dans d'anciens fûts de bourbon et d'une partie de ce même malt vieilli pendant quatre mois supplémentaires dans des fûts de Petit Syrah de Concannon.

Michael Collins Le whisky propose des embouteillages à la fois mélangés et single malt, également fabriqués à Cooley. 

Voici un schéma pratique que je viens de griffonner. Cliquez pour agrandir. 

Maintenant, cela ne tient pas compte de la façon dont ces spiritueux sont distillés, où ils sont vieillis, dans quoi et comment ils peuvent être mélangés et finis, de sorte que le profil de saveur final du whisky irlandais n'est pas aussi simple que cela. Mais je pense qu'il est intéressant de voir à quel point le whisky irlandais est né dans si peu d'endroits.


Alcademics

15 mars 2012

Dans mon histoire de la semaine dernière dans le San Francisco Chronicle, je n'ai pas eu la chance d'être aussi ringard que je le voulais avec les spécificités des trois distilleries (et demie) en Irlande et des whiskies qu'elles fabriquent. Voici donc plus de détails d'une version antérieure de l'histoire. 

Jameson, qui représente soixante-dix pour cent des ventes de whisky irlandais aux États-Unis, est fabriqué au Distillerie Midleton à Cork, dans le sud de l'Irlande, à partir d'un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky «pure pot still» (maintenant appelé «single pot still») distillé à trois reprises.

" Pure Single pot still" dans ce cas fait référence à la distillation d'un mélange de malté et de non malté à peine. Cela est entré en pratique en Irlande comme un moyen d'éviter les taxes - l'orge maltée était taxée, mais pas l'orge non maltée. Les distillateurs décrivent souvent l'alcool d'orge non malté comme «plus huileux» et «plus épicé aux agrumes» que l'alcool d'orge malté qui a plus de notes fruitées de pommes et de poires.

La distillerie Midleton produit également des marques John Pouvoirs, Midleton, Paddy et Redbreast, dont ce dernier est un pur whisky single pot still plutôt qu'un blend. Pernod-Ricard, propriétaire de Midleton, voit clairement un avenir en pur alambic simple Les whiskies irlandais, car ils viennent de sortir un Red Breast de douze ans d'âge, et prévoient de sortir des versions pures de Midleton et Powers plus tard cette année.

De l'autre côté de l'île en Irlande du Nord se trouve le Moulins à brousse distillerie, où est fabriquée la marque la plus vendue aux États-Unis, Bushmills. La société produit deux whiskies mélangés, Bushmills Original et Black Bush, ainsi que des whiskies single malt Bushmills 10, 16 et 21 ans.

Les pur malt le whisky est distillé en pot uniquement à partir d'orge maltée (comme cela se fait en Écosse), par opposition au mélange malté/non malté trouvé à Midleton. L'esprit de grain distillé sur colonne utilisé dans les mélanges de Bushmills est en fait acheté à Midleton.

Le troisième whisky irlandais le plus vendu aux États-Unis est Rosée de Tullamore, qui est un mélange de whisky de grain distillé sur colonne et de whisky pur single pot still de Midleton avec du whisky single malt de Bushmills. En plus de ce mélange, Tullamore Dew vend des whiskies mélangés de 10 et 12 ans, ainsi qu'un single malt de dix ans qui est fabriqué dans la troisième distillerie d'Irlande, Cooley.

Cooley, située au nord de Dublin, s'est vantée d'être la seule distillerie indépendante d'Irlande, mais elle a récemment été rachetée par la société Jim Beam. Cooley exploite à la fois des alambics à colonne et à pot, ainsi que la petite distillerie voisine Kilbeggan. Kilbeggan est également une marque de whisky largement produite à Cooley, bien qu'ils aient également une réserve de distillerie de single malt Kilbeggan entièrement produite sur place.

Chez Cooley, le whisky en pot est distillé deux fois plutôt que la distillation trois fois de Bushmills et Jameson. Les whiskies de Cooley comprennent le single malt tourbé (fumé) Connemara, Tyrconnell single malt vieilli dans une variété de fûts, et Vertore, le seul whisky monograin d'Irlande, distillé sur colonne à partir de maïs et vieilli dans d'anciens fûts de bourbon.

Cooley a distillé à la fois du whisky single malt et du whisky pur single pot still, bien qu'il n'y ait pas encore de produits pur single pot still sur le marché de Cooley. 

Cooley produit également Whisky irlandais Concannon, lancé en janvier, en partenariat avec Concannon Vineyard de Livermore Valley. Il s'agit d'un mélange de whisky de grain distillé en colonne, de whisky single malt distillé en pot vieilli pendant quatre ans dans d'anciens fûts de bourbon et d'une partie de ce même malt vieilli pendant quatre mois supplémentaires dans les fûts de Petit Syrah de Concannon.

Michael Collins Le whisky propose des embouteillages à la fois mélangés et single malt, également fabriqués à Cooley. 

Voici un schéma pratique que je viens de griffonner. Cliquez pour agrandir. 

Now, this doesn't take into account how specifically these spirits are distilled, where they are aged, in what, and how they might be blended and finished, so the final flavor profile of Irish whiskey isn't as simple as all this. But I do think it's interesting to see how much Irish whiskey is born in so few places. 


Alcademics

March 15, 2012

In my story last week in the San Francisco Chronicle, I didn't get the chance to be as nerdy as I wanted to with the specifics of the three (and a half) distilleries in Ireland and which whiskies they make. So here are more details from an earlier draft of the story. 

Jameson, which accounts for seventy percent of Irish whiskey sales in the US, is made at the Midleton distillery in Cork, in the south of Ireland, from a blend of column-distilled grain whiskey and triple distilled “pure pot still” (now called "single-pot still") whiskey.

“ Pure Single pot still” in this case refers to distilling a blend of malted and unmalted barely. This came into practice in Ireland as a way to avoid taxes- malted barley was taxed but unmalted was not. Distillers often describe spirit from unmalted barley as “oilier” and “more citrus-spicy” than the spirit from malted barley that has more apples-and-pears fruity notes.

The Midleton distillery also produces brands John Powers, Midleton, Paddy, and Redbreast, the latter of which is a pure single pot still whiskey rather than a blend. Pernod-Ricard, owner of Midleton, clearly sees a future in pure single pot still Irish whiskies, as they have just released a cask-strength Red Breast twelve-year-old, and plan to release pure pot still versions of Midleton and Powers later this year.

On the opposite end of the island in Northern Ireland is the Bushmills distillery, where the number-two selling brand in the US, Bushmills, is made. The company produces two blended whiskies, Bushmills Original and Black Bush, plus single-malt whiskies Bushmills 10, 16, and 21 year-olds.

Les single-malt whiskey is pot-distilled from only malted barley (as is done in Scotland), as opposed to the malted/unmalted mixture found at Midleton. The column-distilled grain spirit used in Bushmills’ blends is actually purchased from Midleton.

The third best-selling Irish whiskey in the US is Tullamore Dew, which is a blend of column-distilled grain whiskey and pure single pot still whiskey from Midleton with single-malt whiskey from Bushmills. In addition to this blend, Tullamore Dew sells 10 and 12 year-old blended whiskies, plus a ten-year-old single-malt that is made at Ireland’s third distillery, Cooley.

Cooley, located north of Dublin, has boasted of being Ireland’s only independent distillery, but it was recently purchased by the Jim Beam company. Cooley operates both column and pot stills, plus the small nearby distillery Kilbeggan. Kilbeggan is also a whiskey brand that is largely produced at Cooley, though they also have a single-malt Kilbeggan Distillery Reserve produced entirely on-site.

At Cooley, pot still whiskey is distilled twice rather than the three times distillation of Bushmills and Jameson. Whiskies from Cooley include the peated (smoky) single-malt Connemara, Tyrconnell single-malt that is aged in a variety of casks, and Greenore, Ireland’s only single-grain whiskey, which is column-distilled from corn and aged in ex-bourbon casks.

Cooley has distilled both single-malt and pure single pot still whisky, though there are no pure single pot still products on the market from Cooley yet. 

Cooley also produces Concannon Irish Whiskey, launched this January, in partnership with Livermore Valley’s Concannon Vineyard. It is a blend of column distilled grain whiskey, pot-distilled single-malt whiskey aged for four years in ex-bourbon barrels, and some of that same malt aged for an additional four months in Concannon’s Petit Syrah casks.

Michael Collins whiskey offers both blended and single-malt bottlings, also made at Cooley. 

Here's a handy diagram I just scribbled. Click to enlarge. 

Now, this doesn't take into account how specifically these spirits are distilled, where they are aged, in what, and how they might be blended and finished, so the final flavor profile of Irish whiskey isn't as simple as all this. But I do think it's interesting to see how much Irish whiskey is born in so few places. 


Alcademics

March 15, 2012

In my story last week in the San Francisco Chronicle, I didn't get the chance to be as nerdy as I wanted to with the specifics of the three (and a half) distilleries in Ireland and which whiskies they make. So here are more details from an earlier draft of the story. 

Jameson, which accounts for seventy percent of Irish whiskey sales in the US, is made at the Midleton distillery in Cork, in the south of Ireland, from a blend of column-distilled grain whiskey and triple distilled “pure pot still” (now called "single-pot still") whiskey.

“ Pure Single pot still” in this case refers to distilling a blend of malted and unmalted barely. This came into practice in Ireland as a way to avoid taxes- malted barley was taxed but unmalted was not. Distillers often describe spirit from unmalted barley as “oilier” and “more citrus-spicy” than the spirit from malted barley that has more apples-and-pears fruity notes.

The Midleton distillery also produces brands John Powers, Midleton, Paddy, and Redbreast, the latter of which is a pure single pot still whiskey rather than a blend. Pernod-Ricard, owner of Midleton, clearly sees a future in pure single pot still Irish whiskies, as they have just released a cask-strength Red Breast twelve-year-old, and plan to release pure pot still versions of Midleton and Powers later this year.

On the opposite end of the island in Northern Ireland is the Bushmills distillery, where the number-two selling brand in the US, Bushmills, is made. The company produces two blended whiskies, Bushmills Original and Black Bush, plus single-malt whiskies Bushmills 10, 16, and 21 year-olds.

Les single-malt whiskey is pot-distilled from only malted barley (as is done in Scotland), as opposed to the malted/unmalted mixture found at Midleton. The column-distilled grain spirit used in Bushmills’ blends is actually purchased from Midleton.

The third best-selling Irish whiskey in the US is Tullamore Dew, which is a blend of column-distilled grain whiskey and pure single pot still whiskey from Midleton with single-malt whiskey from Bushmills. In addition to this blend, Tullamore Dew sells 10 and 12 year-old blended whiskies, plus a ten-year-old single-malt that is made at Ireland’s third distillery, Cooley.

Cooley, located north of Dublin, has boasted of being Ireland’s only independent distillery, but it was recently purchased by the Jim Beam company. Cooley operates both column and pot stills, plus the small nearby distillery Kilbeggan. Kilbeggan is also a whiskey brand that is largely produced at Cooley, though they also have a single-malt Kilbeggan Distillery Reserve produced entirely on-site.

At Cooley, pot still whiskey is distilled twice rather than the three times distillation of Bushmills and Jameson. Whiskies from Cooley include the peated (smoky) single-malt Connemara, Tyrconnell single-malt that is aged in a variety of casks, and Greenore, Ireland’s only single-grain whiskey, which is column-distilled from corn and aged in ex-bourbon casks.

Cooley has distilled both single-malt and pure single pot still whisky, though there are no pure single pot still products on the market from Cooley yet. 

Cooley also produces Concannon Irish Whiskey, launched this January, in partnership with Livermore Valley’s Concannon Vineyard. It is a blend of column distilled grain whiskey, pot-distilled single-malt whiskey aged for four years in ex-bourbon barrels, and some of that same malt aged for an additional four months in Concannon’s Petit Syrah casks.

Michael Collins whiskey offers both blended and single-malt bottlings, also made at Cooley. 

Here's a handy diagram I just scribbled. Click to enlarge. 

Now, this doesn't take into account how specifically these spirits are distilled, where they are aged, in what, and how they might be blended and finished, so the final flavor profile of Irish whiskey isn't as simple as all this. But I do think it's interesting to see how much Irish whiskey is born in so few places. 


Alcademics

March 15, 2012

In my story last week in the San Francisco Chronicle, I didn't get the chance to be as nerdy as I wanted to with the specifics of the three (and a half) distilleries in Ireland and which whiskies they make. So here are more details from an earlier draft of the story. 

Jameson, which accounts for seventy percent of Irish whiskey sales in the US, is made at the Midleton distillery in Cork, in the south of Ireland, from a blend of column-distilled grain whiskey and triple distilled “pure pot still” (now called "single-pot still") whiskey.

“ Pure Single pot still” in this case refers to distilling a blend of malted and unmalted barely. This came into practice in Ireland as a way to avoid taxes- malted barley was taxed but unmalted was not. Distillers often describe spirit from unmalted barley as “oilier” and “more citrus-spicy” than the spirit from malted barley that has more apples-and-pears fruity notes.

The Midleton distillery also produces brands John Powers, Midleton, Paddy, and Redbreast, the latter of which is a pure single pot still whiskey rather than a blend. Pernod-Ricard, owner of Midleton, clearly sees a future in pure single pot still Irish whiskies, as they have just released a cask-strength Red Breast twelve-year-old, and plan to release pure pot still versions of Midleton and Powers later this year.

On the opposite end of the island in Northern Ireland is the Bushmills distillery, where the number-two selling brand in the US, Bushmills, is made. The company produces two blended whiskies, Bushmills Original and Black Bush, plus single-malt whiskies Bushmills 10, 16, and 21 year-olds.

Les single-malt whiskey is pot-distilled from only malted barley (as is done in Scotland), as opposed to the malted/unmalted mixture found at Midleton. The column-distilled grain spirit used in Bushmills’ blends is actually purchased from Midleton.

The third best-selling Irish whiskey in the US is Tullamore Dew, which is a blend of column-distilled grain whiskey and pure single pot still whiskey from Midleton with single-malt whiskey from Bushmills. In addition to this blend, Tullamore Dew sells 10 and 12 year-old blended whiskies, plus a ten-year-old single-malt that is made at Ireland’s third distillery, Cooley.

Cooley, located north of Dublin, has boasted of being Ireland’s only independent distillery, but it was recently purchased by the Jim Beam company. Cooley operates both column and pot stills, plus the small nearby distillery Kilbeggan. Kilbeggan is also a whiskey brand that is largely produced at Cooley, though they also have a single-malt Kilbeggan Distillery Reserve produced entirely on-site.

At Cooley, pot still whiskey is distilled twice rather than the three times distillation of Bushmills and Jameson. Whiskies from Cooley include the peated (smoky) single-malt Connemara, Tyrconnell single-malt that is aged in a variety of casks, and Greenore, Ireland’s only single-grain whiskey, which is column-distilled from corn and aged in ex-bourbon casks.

Cooley has distilled both single-malt and pure single pot still whisky, though there are no pure single pot still products on the market from Cooley yet. 

Cooley also produces Concannon Irish Whiskey, launched this January, in partnership with Livermore Valley’s Concannon Vineyard. It is a blend of column distilled grain whiskey, pot-distilled single-malt whiskey aged for four years in ex-bourbon barrels, and some of that same malt aged for an additional four months in Concannon’s Petit Syrah casks.

Michael Collins whiskey offers both blended and single-malt bottlings, also made at Cooley. 

Here's a handy diagram I just scribbled. Click to enlarge. 

Now, this doesn't take into account how specifically these spirits are distilled, where they are aged, in what, and how they might be blended and finished, so the final flavor profile of Irish whiskey isn't as simple as all this. But I do think it's interesting to see how much Irish whiskey is born in so few places. 


Voir la vidéo: #виски #алкоголь #whiskylive Виски обзор 175. Whisky Live Tel-Aviv 2019. (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Jov

    Mon avis est élargi de A à Z

  2. Desta

    pas très impressionnant



Écrire un message