Nouvelles recettes

Vous avez la varicelle ? 5 aliments à manger et à éviter

Vous avez la varicelle ? 5 aliments à manger et à éviter

Facilitez le traitement de la varicelle en décrivant une alimentation saine et des remèdes maison sains

iStock/Thinkstock

Aidez votre patient atteint de la varicelle à se sentir mieux en surveillant son alimentation.

La varicelle est l'une des maladies les plus inconfortables, qui affecte généralement les enfants. Bien que les symptômes puissent souvent inclure de la fièvre, des maux de tête, des maux de gorge ou des maux d'estomac, le pire de cette maladie extrêmement contagieuse est l'éruption cutanée rouge qui démange qui recouvre le corps de « cultures ». L'éruption cutanée apparaît généralement d'abord sur l'abdomen ou le dos et le visage, puis peut se propager à presque partout ailleurs sur le corps - et ce n'est pas agréable. Alors que de nombreux enfants évitent la maladie en se faisant vacciner contre la varicelle, certains qui y sont exposés ont besoin de soins méticuleux pour aller mieux. Bien sûr, une grande partie de ces soins implique un régime alimentaire de soutien.

Il est important de garder à l'esprit que manger bien et sainement n'empêchera personne de contracter la varicelle, mais ce que la nourriture peut faire, c'est aider à soulager, ainsi qu'à combattre les terribles symptômes de la maladie. La plupart des gens pensent à utiliser la nourriture comme remède topique, comme les bains à l'avoine et le bicarbonate de soude pour réduire les démangeaisons, et même le miel pour aider à apaiser la peau, mais ce que vous mangez est tout aussi important.

Une mauvaise alimentation peut aggraver la maladie si le système immunitaire ne reçoit pas la nutrition dont il a besoin ; une alimentation saine renforcera le système immunitaire pour aider à combattre la maladie rapidement. Pour vous assurer que le patient atteint de la varicelle dans votre maison reçoit les nutriments dont il a besoin et reste à l'écart de ceux dont il n'a pas besoin, consultez notre diaporama !


Vous avez la varicelle ? 5 aliments à manger et à éviter - Recettes

Chercher

Votre panier

On dirait que votre panier est vide ! Commençons à le remplir de quelques friandises saines.

Produits les plus appréciés

Tapez le produit que vous recherchez

Remèdes à la maison pour la varicelle

Que faut-il manger ?

Selon la praticienne de santé et nutritionniste Shilpa Arora ND, « le système immunitaire doit être renforcé pour éviter les maladies saisonnières. Les racines de curcuma (consommons 3-4 juliennes tôt le matin à jeun) confèrent une immunité aux cellules pour lutter contre les maladies saisonnières. les prébiotiques cicatrisants pour l'intestin, comme les oignons, les bananes, l'ail, les poireaux et les oignons verts, sont indispensables dans l'alimentation, car un intestin sain est une voie vers une bonne santé." Elle a ajouté que si l'on souffre de la varicelle, la consommation de 2 poivres noirs (broyés) avec du miel peut aider à réduire l'inflammation et la douleur dans le corps.

Selon Rupali Dutta, "Les personnes souffrant de varicelle doivent être bien hydratées. Plutôt que de donner de l'eau plate, des liquides comme les jus de fruits frais, le lassi, le babeurre et les soupes fraîches fonctionnent mieux car ils apportent des nutriments au corps et maintiennent la personne hydraté."

"Mangez beaucoup de fruits et de légumes, riches en vitamines C. Le moringa est chargé de 42 nutriments, ce qui aide à lutter contre les infections dans le corps. La papaye crue a des propriétés antibactériennes, il est donc suggéré de l'ajouter dans vos repas", partage Shilpa Arora.

Que faut-il éviter ?

Shilpa Arora explique : "Évitez toutes sortes de produits à base de farine blanche, comme les biscuits, les pains, les gâteaux et autres. Essayez de ne pas consommer d'aliments non végétariens pendant cette phase (lorsque vous souffrez de varicelle) car cela crée des toxines ou de l'AMA dans le corps lorsque il est déjà faible."

Autres recours

"Le neem, une plante médicinale, est bien connu pour ses propriétés antibactériennes, antipaludiques, antivirales et antifongiques. Par conséquent, il est recommandé de prendre un bain avec de l'eau bouillie de neem et de consommer des feuilles de neem fraîches. Traditionnellement, les gens gardent les feuilles de neem sur leur lit et étendez un drap doux dessus et dormez. Il est également recommandé de porter des vêtements amples en coton pour éviter les irritations excessives causées par les éruptions cutanées », a expliqué la nutritionniste consultante Rupali Dutta.

Elle a ajouté: "Le bicarbonate de soude dans l'eau pendant le bain aide à soulager les démangeaisons excessives. L'huile de noix de coco agit comme par magie pour les démangeaisons et les marques des éruptions cutanées. Ainsi, frotter l'huile de noix de coco après le bain réduit les marques de variole du corps. "

Par conséquent, si vous ou quelqu'un autour souffre de la varicelle, ne vous inquiétez pas ! Suivez simplement ces étapes et obtenez des remèdes pour cette maladie saisonnière à la maison.

À propos de Somdatta Saha Explorer - c'est ainsi que Somdatta aime s'appeler. Que ce soit en termes de nourriture, de personnes ou de lieux, tout ce dont elle rêve, c'est de connaître l'inconnu. De simples pâtes aglio olio ou daal-chawal et un bon film peuvent faire sa journée.


Jonathan Chan

Alors que ma protéine préférée est généralement le poulet, le poisson cuit au four est beaucoup plus tendre et facile à mâcher, avec un bonus supplémentaire d'acides gras oméga-3. Essayez ce saumon miel-dijon super facile.

Le temps de récupération typique pour une amygdalectomie adulte est d'environ deux semaines. Oui, j'ai dû manger deux semaines complètes de nourriture molle. Les patients peuvent généralement reprendre une alimentation normale après leur rendez-vous post-opératoire avec leur médecin.


Peut-on manger du poulet et des œufs pendant la varicelle ?

La varicelle est causée par le virus varicelle-zona. La varicelle est maladie hautement contagieuse et touche généralement les enfants. Lorsqu'une personne est infectée par varicelle vous verrez une poussée d'éruptions cutanées sur tout le corps qui apparaît sous la forme de furoncles remplis de pus.

La personne infectée par la varicelle aura un faible appétit. Les 2 premiers jours, l'enfant se sentira faible et fatigué. Il n'aura pas envie de manger beaucoup de nourriture et comptera sur un régime liquide. Après le quatrième jour, l'enfant améliorera son apport alimentaire.

Le nombre de cloques continuera d'augmenter au fil des jours. Vous en verrez aussi près des organes génitaux, des paumes, des pieds et de la plante des pieds, de la bouche et du cuir chevelu.

La question la plus importante qui vous viendra à l'esprit concerne le type de nourriture que votre enfant peut et ne peut pas consommer. Assurez-vous que son alimentation comprend des aliments riches en nutriments, vitamines et minéraux. L'importance est accordée à la consommation de fruits et légumes.

Aliments à éviter pendant la varicelle

  • En Inde, les gens évitent de manger des aliments non végétariens comme le poulet, la viande, le poisson et les œufs, etc. Ils sont considérés comme chauds et aggravent les furoncles.
  • La quantité de sel est réduite pour éviter les démangeaisons. Outre le ghee, les aliments gras sont à éviter pour assurer une bonne digestion. Les aliments épicés sont totalement évités pour minimiser les démangeaisons et faciliter la digestion.
  • Évitez les fruits et les jus citriques car cela peut provoquer des démangeaisons.
  • Évitez la farine de blé, les sous-produits du blé-farine tout usage (maida), le pain car cela augmentera la chaleur dans le corps.
  • N'utilisez pas de dhals -tur dhal, moong dhal, pois chiches (chana), etc. car cela peut provoquer du pus dans les furoncles. Habituellement, la pomme de terre est également évitée avec les masalas lors de la cuisson des currys de légumes.

Aliments à manger pendant la varicelle

  • Consommez des fruits et légumes en abondance. Banane, pastèque, baies, goyave sont idéales. Évitez les fruits citriques car ils peuvent provoquer des démangeaisons.
  • Mangez du lait caillé, buvez du lait de beurre pour refroidir le corps.
  • Servir la bouillie avec le chutney de noix de coco ( Recette de chammandhi de Thenga Moudre ½ tasse de noix de coco crue râpée, échalotes : 5 (ou) ½ oignon, petit morceau de tamarin, 1/2 cuillère à café de gingembre râpé, ½ cuillère à café de piment en poudre, 2-3 feuilles de curry, sel : au goût, Broyer tous les ingrédients avec 3 cuillères à café d'eau).
  • Utilisez une poêle antiadhésive pour faire dosa, appam. Le puttu est une recette de riz cuit à la vapeur, idéale pendant la varicelle. Mélanger avec une petite banane de couleur jaune.
  • En Inde du Sud, les gens consomment du riz sous forme de riz soufflé ou de riz aplati mélangé à de la banane ou des fruits hachés.

À faire pendant la varicelle

  • Buvez beaucoup d'eau et gardez le corps hydraté.
  • Étalez des feuilles de neem sur le couvre-lit de manière à ce que la peau du patient soit en contact avec les feuilles.
  • Utilisez des feuilles de neem pour éviter les démangeaisons. Ventilez doucement les taches avec des frondes de neem (feuilles tendres) si vous ressentez des démangeaisons. Les huiles essentielles des feuilles de neem procureront une sensation apaisante.
  • Si les démangeaisons sont sévères, mélangez 1 cuillère à café de bicarbonate de soude dans 2 verres d'eau, puis épongez le corps avec cette solution.
  • Une fois les éruptions cutanées sèches, un long bain peut être prévu pour votre enfant. Faites chauffer de l'eau dans laquelle des feuilles de neem et du curcuma frais ont été ajoutés un jour à l'avance. Le lendemain, chauffez la même eau puis baignez-vous. Cette eau a des propriétés médicinales avec des propriétés antibactériennes ainsi.
  • Portez des vêtements amples en coton de couleur claire. Il est également recommandé d'utiliser des couvre-lits de couleur claire.
  • Les médecins conseillent de postuler Lotion de calamine sur les furoncles pour soulager les démangeaisons. Donne un effet rafraîchissant.

A ne pas faire pendant la varicelle

  • Ne pas gratter vigoureusement et briser les furoncles. L'eau suinte et l'infection se propage davantage. Cela conduira également à cicatrices laides.
  • Ne laissez pas la personne sans surveillance pendant les 3 premiers jours. La faiblesse sera sévère et le patient s'évanouira d'épuisement en raison de la fièvre et des douleurs corporelles.
  • N'envoyez pas la personne infectée hors de la maison, de l'école, de l'école ou du travail, car elle est contagieuse.
  • Ne vous baignez pas jusqu'à ce que tous les furoncles et les éruptions cutanées aient séché. La peau ne doit pas entrer en contact avec l'eau. Évitez les savons médicamenteux.


Les Nom ayurvédique pour la varicelle est Laghu Mazurika. D'une manière générale, la maladie prendrait entre 10 et 15 jours pour suivre son cours. L'Ayurveda recommande de ventiler avec feuilles de neem, application de pâte de neem, du miel sur les ampoules. Le trempage à l'avoine est une autre option pour éponger le corps.

La varicelle est une maladie contagieuse et peut se propager assez facilement d'une personne à l'autre. Les médecins informent également que le virus de la varicelle se propage lorsque les éruptions cutanées commencent à tomber. La période la plus contagieuse se situe au cours des 2 à 5 premiers jours de la maladie. Le virus de la varicelle peut se propager par contact avec des gouttelettes infectées qui sont libérées dans l'air lors de la toux et des éternuements.

Comme la varicelle est causée par un virus, les antibiotiques ne sont pas utiles. Habituellement, le traitement de la varicelle implique des applications topiques afin de réduire l'inconfort causé par l'éruption cutanée. Des médicaments peuvent également être administrés pour réduire la fièvre et les douleurs.

Les feuilles de neem jouent un rôle clé dans le traitement ayurvédique de la varicelle. Le Neem a des propriétés antivirales et combat ainsi le virus varicelle-zona. Il accélère le séchage du liquide dans les cloques et réduit la sensation de démangeaisons et de démangeaisons causées par les cloques de la varicelle.

Un nettoyage massif doit être effectué à la maison après que la personne infectée a pris un bain et qu'aucun autre symptôme n'est observé chez les autres membres de la famille.

Il existe une autre condition appelée zona qui est une autre forme de varicelle affectée par les nerfs. Lire la suite dans l'article à venir.

Veuillez ajouter un commentaire et, si vous aimez la publication, n'hésitez pas à la partager avec vos amis.


Vous avez la varicelle ? 5 aliments à manger et à éviter - Recettes

Qu'est-ce que la varicelle ?

Vous vous réveillez un jour avec un rhume, une toux et un écoulement nasal. Vous ne vous sentez pas bien les jours suivants, puis le lendemain matin, vous vous regardez dans le miroir et voyez des éruptions cutanées sur votre visage, sur votre poitrine, vos pieds et les jours suivants, elles commencent à apparaître sur tout votre corps. Oui, vous ne vous trompez pas, c'est la varicelle.

La varicelle, ou varicelle, est causée par un virus appelé varicelle-zona. Il s'agit d'une maladie hautement contagieuse fréquemment observée chez les enfants de 5 à 10 ans dans les régions à climat modéré et son incidence maximale se situe entre mars et mai. Les personnes qui contractent ce type de maladie se caractérisent par des éruptions cutanées qui ressemblent à des cloques de différentes tailles.

Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas une maladie mortelle comme le SIDA ou le cancer, cependant, on peut se sentir très démangeaisons et mal à l'aise pendant la période. En outre, cela peut également affecter l'estime de soi de la personne atteinte, car la varicelle est une maladie contagieuse, ce qui fait que la plupart des gens évitent les personnes atteintes de cette maladie.

Les personnes atteintes peuvent se sentir en paix après leur rétablissement, car l'immunité à vie de la varicelle suit la maladie. Le virus est alors totalement éliminé dans le système immunitaire, et sinon une condition appelée zona représente la libération du virus restant caractérisée par une éruption cutanée douloureuse. Cette condition est communément trouvée chez les adultes.

Causes et symptômes

La cause de la varicelle est principalement due au virus varicelle-zona (VZV). Environ 90 % des personnes non immunisées exposées directement à des personnes atteintes sont les plus susceptibles d'attraper le virus. Le VZV est transmissible à la fois par les gouttelettes respiratoires (c'est-à-dire la toux, les éternuements) et par contact direct avec la peau. Les symptômes de la varicelle peuvent apparaître dès 10 à 21 jours après l'exposition et le début de la maladie de 12 à 14 jours.

Les symptômes de la varicelle chez l'enfant se caractérisent par un à deux jours de fièvre, des malaises et des maux de gorge après 2 semaines d'exposition au virus. Après 24 heures, des éruptions cutanées commenceront à apparaître du torse et se propageront aux bras et aux pieds après 10 jours. L'éruption cutanée se transformera en une papule rouge en une ampoule. Des lésions se formeront sur la peau. Une fois qu'il n'y a plus de nouvelles lésions en développement, la personne n'est plus considérée comme contagieuse, mais les lésions peuvent provoquer des cicatrices permanentes.

Alors que la varicelle n'est considérée que comme une maladie bénigne pour les enfants, seulement 25 % des adultes sont les plus susceptibles d'avoir cette maladie et sont plus sujets aux complications. Les complications de la varicelle comprennent une infection cutanée, une pneumonie, des complications neurologiques, le syndrome de Reye, une hépatite, une maladie rénale et une inflammation des testicules.

La varicelle est une maladie assez grave qui, à un moment donné, est affectée par l'alimentation. Par conséquent, un régime approprié à la condition doit être observé et certains aliments doivent être évités pour éviter la varicelle.

Les aliments gras

Les aliments riches en graisses saturées doivent être évités lors de la varicelle. Certains d'entre eux comprennent la viande, la noix de coco sèche, le beurre, le chocolat noir, l'huile de poisson, les noix et le fromage. Les aliments riches en graisses saturées peuvent provoquer une inflammation, aggraver l'éruption cutanée et la guérir plus lentement, selon le livre "Que manger pour ce qui vous souffre". Les personnes atteintes de varicelle mangent souvent des aliments surgelés tels que de la crème glacée, en particulier de la crème glacée faible en gras, des shakes, du yogourt froid et des sucettes glacées, car ils sont consommés facilement et apaisants pour la gorge.

Aliments épicés

Des lésions buccales peuvent parfois être trouvées lors de la varicelle. Si vous rencontrez une telle condition, faites attention à ce que vous mangez. Plus précisément, les aliments épicés doivent être évités pour éviter une inflammation supplémentaire. Ils provoquent également beaucoup d'irritations et d'inconfort. Même les bouillons épicés, ceux aux poivrons et aux assaisonnements épicés, doivent être évités.

Aliments salés

Comme les aliments épicés, les aliments salés peuvent également irriter et faire mal à la bouche lorsqu'il y a des lésions buccales pendant la varicelle. Évitez les aliments salés comme le bouillon de poulet salé et les jus de légumes. Lorsque vous avez envie de quelque chose de chaud ou de piquant, préférez un bouillon de légumes à faible teneur en sodium plutôt qu'un bouillon de poulet ou de bœuf. Ils irriteront moins probablement les ampoules dans la bouche.

Aliments riches en arginine

L'arginine est un acide aminé semi-essentiel. Le corps peut produire la bonne quantité d'arginine dont il a besoin, bien que parfois une supplémentation supplémentaire soit nécessaire. On le trouve principalement dans les aliments contenant des protéines. Comme on la trouve dans les aliments contenant des protéines, l'arginine incite également le corps à produire des protéines. Bien que des études suggèrent que l'arginine pourrait être bénéfique pour de nombreuses affections telles que l'athérosclérose, les douleurs thoraciques et les maladies cardiaques, certaines études associent également l'arginine à la mort chez certains patients cardiaques.

Les effets secondaires de l'arginine s'étendent à des conditions telles que la varicelle. En tant qu'acide aminé, l'arginine aide à reproduire le virus. Au fur et à mesure que le virus se reproduit, un cas de varicelle plus grave et plus durable se développe que ce que l'on a dû avoir à l'origine. Plus de cloques apparaissent et plus la condition persiste. La guérison et la récupération prennent également plus de temps. Les aliments riches en arginine qui devraient être évités comprennent les arachides, les noix, le chocolat, les noix, le beurre d'arachide, les graines et les raisins secs.

Aliments aux agrumes

La varicelle apparaît couramment chez les enfants, et leur donner des jus de fruits les rendra moins susceptibles de la refuser. Ce ne sont pas seulement d'excellentes sources de nutriments, leur teneur élevée en liquide maintient également l'enfant hydraté. Les meilleurs jus de remèdes maison pour soulager la varicelle comprennent les jus de fruits rouges comme les framboises, les fraises, la rhubarbe et les mûres. Le jus de citron est l'un des meilleurs jus pour la varicelle, cependant, si des plaies buccales sont présentes, le jus de citron ne doit pas être consommé.

Les aliments mous et fades doivent être pris pour les lésions buccales. Des aliments qui ne sont pas trop chauds, trop salés ou trop acides. C'est pourquoi les agrumes et les jus doivent être évités car leur teneur élevée en acide peut irriter grandement les plaies dans la bouche, provoquant beaucoup de douleur et d'inconfort. Les lésions buccales prendront également plus de temps à guérir. Les autres jus d'agrumes sont l'orange, le citron vert, la mandarine, la mandarine et le pamplemousse. Les aliments contenant de l'acide citrique doivent être évités et ils donnent le même effet.

Des médicaments sont prescrits par le médecin afin de soulager la douleur et les démangeaisons du corps comme les antibiotiques, les agents antiviraux et l'acétaminophène. Cependant, n'oubliez pas qu'il vaut toujours mieux prévenir que guérir, et avant de ressentir les démangeaisons et l'inconfort que la varicelle pourrait provoquer, assurez-vous de vous faire vacciner contre la varicelle avant qu'il ne soit trop tard.


Autres conseils alimentaires

En plus de manger les bons aliments, assurez-vous de boire beaucoup d'eau (8 à 10 tasses par jour) pour aider votre corps à digérer les aliments et à éliminer les déchets. Certaines personnes trouvent utile de placer un pichet plein d'eau dans le réfrigérateur chaque jour pour s'assurer qu'elles reçoivent suffisamment de liquides.

Vos fluides ne doivent pas tous être de l'eau. Le jus de pomme et le jus de canneberge font également partie de vos besoins.

Bien mastiquer sa nourriture est important après une colectomie, et la plupart d'entre nous ne mâchent pas assez notre nourriture. Essayez de mâcher votre nourriture jusqu'à ce qu'elle ait une texture liquide avant de l'avaler. Ceci est particulièrement important avec les viandes ou les aliments plus gros qui peuvent provoquer un blocage s'ils ne sont pas décomposés avant d'être avalés.

Quelle que soit votre condition, il est important de maintenir une alimentation saine et équilibrée. Si nécessaire, travaillez avec un diététicien pour concevoir un plan avec la bonne quantité de glucides, de lipides et de protéines en fonction de votre âge, de votre poids et de votre niveau d'activité physique.


Il existe également d'autres remèdes naturels qui peuvent aider à la santé de la vésicule biliaire et du foie. Pour aider avec les problèmes de vésicule biliaire et de foie, envisagez des remèdes naturels tels que la racine de pissenlit, le curcuma, la racine d'igname sauvage, le chardon-Marie, les enzymes lipases, la vitamine C, les sels biliaires, les enzymes digestives, la phosphatidylcholine et les suppléments probiotiques à haute puissance.

Il existe également des remèdes homéopathiques qui aident à résoudre les problèmes de vésicule biliaire, notamment berberis vulgaris, calcarea carbonica, chelidonium majus, colocynthis, dioscorea, lycopodium, magnesia phosphorica, nux vomica, china officinalis et pulsatilla.


Remèdes à la maison pour la varicelle

1. Remèdes au bicarbonate de soude pour la varicelle

Le bicarbonate de soude est l'un des remèdes populaires pour soulager les démangeaisons causées par la varicelle. Lorsque vous appliquez du bicarbonate de soude sur la peau et qu'il sèche, vous êtes soulagé de l'irritation causée par les éruptions cutanées et les ampoules.

Façons d'utiliser le bicarbonate de soude pour la varicelle

  1. Prenez une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude et mélangez-le bien dans un verre d'eau. Épongez le patient atteint de varicelle avec cette eau. Laissez sécher sur la peau pour soulager les démangeaisons. Vous pouvez utiliser jusqu'à 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans un bol ou un verre d'eau.
  2. Prenez une demi-tasse de bicarbonate de soude et mélangez-la avec de l'eau tiède préparée pour le bain. Laissez le patient se baigner avec cette eau. Vous pouvez même prendre un bain froid au lieu d'un bain chaud.

2. Remède au miel pour guérir la varicelle

Le miel est le composant antibactérien naturel qui peut très bien guérir les irritations. On dit que les sucres naturels simples contenus dans le miel ainsi que ses propriétés antibactériennes créent cet effet apaisant.

  • Appliquez du miel en fine couche sur toute la peau là où il y a des éruptions cutanées, des cloques ou simplement des démangeaisons.
  • Laissez agir un certain temps puis rincez.
  • Répétez cette opération 3-4 fois par jour.

3. Les feuilles de neem remèdes contre la varicelle

Les feuilles de Neem ou Margosa, également connues sous le nom de lilas indien, sont l'un des meilleurs remèdes contre la varicelle utilisés depuis des siècles en Inde. Le neem a des propriétés antivirales importantes qui peuvent combattre le virus varicelle-zona causant la varicelle. Il soulage également les démangeaisons et les irritations causées par les éruptions cutanées et les ampoules. En fait, le neem est une plante magnifique qui présente des propriétés immunomodulatrices, anti-inflammatoires, antihyperglycémiantes, antiulcéreuses, antipaludiques, antifongiques, antibactériennes, antivirales, antioxydantes, antimutagènes et anticancérigènes. Il est donc logique d'utiliser des feuilles de neem pour soigner la varicelle. Cependant, étant donné sa nature forte, n'appliquez pas directement ou ne laissez pas vos enfants ingérer du neem sous quelque forme que ce soit. Pour les adultes, le neem peut être utilisé en toute sécurité.

Façons d'utiliser les feuilles de neem pour la varicelle

Ce sont les moyens que les Indiens adoptent pour utiliser les feuilles de neem contre la varicelle. Vous devriez faire toutes les choses énumérées et pas une ou deux d'entre elles.

  1. Accrochez des feuilles de neem tout autour du lit du patient.
  2. Utilisez des feuilles de neem comme éventail. Ventilez le patient avec des frondes de neem.
  3. Préparez une pâte de feuilles de neem en les écrasant avec de l'eau. Appliquer cette pâte de neem sur la peau du patient. Si le patient est un enfant, omettez cette étape.
  4. Une fois que la maladie est guérie et que les croûtes sont tombées de la peau, donnez au patient un bain de neem. Pour cela, faites tremper les feuilles de neem dans de l'eau tiède et baignez-vous avec cette eau.

4. Vinaigre brun pour la varicelle

Le vinaigre se compose d'acide acétique et avant qu'il ne soit utilisé en cuisine, le vinaigre était utilisé à des fins médicinales depuis longtemps. L'acide doux dans le vinaigre tue les bactéries nocives. En tant que remède traditionnel, le vinaigre brun a été utilisé pour traiter la varicelle car il aide à soulager les irritations et à faire sécher les ampoules. Il prévient également les cicatrices de varicelle.

  • Prenez une demi-tasse de vinaigre brun et mélangez-le avec l'eau tiède du bain.
  • Maintenant, prenez un bain avec cette eau tous les jours jusqu'à ce que votre varicelle soit guérie.

5. Bain d'avoine pour la varicelle

La farine d'avoine a été utilisée pour préparer un bain pour les patients atteints de varicelle et elle apaise vraiment leur peau en les soulageant des démangeaisons causées par les éruptions cutanées et les ampoules.

1ère façon de préparer un bain à l'avoine pour la varicelle

  • Gruau - 2 tasses
  • Eau - 2 litres
  • Sac en tissu - 1
  • Baignoire remplie d'eau chaude
  • Prenez 2 tasses de flocons d'avoine.
  • Broyez-le en une poudre fine.
  • Ajoutez cette poudre d'avoine à 2 litres d'eau.
  • Laisser agir environ 15 minutes.
  • Maintenant, prenez un sac en tissu et remplissez-le d'eau mélangée à l'avoine. Fixez-le fermement.
  • Relâchez le sac dans la baignoire avec de l'eau tiède et faites-le tourner jusqu'à ce que l'eau de votre bain devienne laiteuse.
  • Maintenant, trempez-vous dans cette eau de bain pour soulager les démangeaisons générées par la varicelle.

2ème façon de préparer un bain d'avoine pour la varicelle

  • Mélanger les flocons d'avoine dans un mélangeur ou un robot culinaire pour obtenir une poudre fine.
  • Tout en remplissant la baignoire d'eau tiède, faites tourbillonner cette poudre dans l'eau.
  • Plongez dans cette eau laiteuse.
  • Cette méthode laissera cependant certains morceaux de flocons d'avoine sur votre peau et vos cheveux, mais vous soulagera des démangeaisons.

6. Bain d'avoine aux huiles essentielles pour soigner la varicelle

Alors que le bain à l'avoine peut lui-même vous aider à soulager les démangeaisons, vous pouvez encore améliorer son efficacité en ajoutant certaines huiles essentielles antivirales.

  • Avoine - Une poignée
  • Huile de camomille romaine - 4 gouttes
  • Huile de lavande - 4 gouttes
  • Huile d'arbre à thé - 2 gouttes
  • Huile de Naouli - 2 gouttes
  • Huile de clou de girofle - 2 gouttes
  • Huile de romarin - 2 gouttes
  • Chaussette - 1
  • Placez l'avoine dans la chaussette.
  • Versez les huiles dessus une à une.
  • Commencez maintenant à remplir la baignoire.
  • Placez la chaussette sous le robinet où elle libère de l'eau.
  • Au fur et à mesure que l'eau coule dans la baignoire, elle prendra l'essence des ingrédients emballés dans la chaussette.
  • Laissez maintenant le patient tremper dans cette eau.

7. Crème anti-démangeaisons maison pour la varicelle

Certaines huiles essentielles ont des propriétés antivirales et antifongiques. Ils peuvent également soulager les démangeaisons causées par les éruptions cutanées et les cloques sur la peau lorsque vous souffrez de varicelle. Voici une recette pour faire une huile anti-démangeaisons pour obtenir un tel soulagement. Il utilise un mélange d'huiles essentielles bon pour la peau.

  • Sel de mer fin - 1 cuillère à café
  • Bicarbonate de soude - 1 cuillère à café
  • Argile bentonite - 2 cuillères à café
  • Hamamélis - 1 cuillère à soupe
  • Huile de menthe poivrée - 5 gouttes
  • Huile de lavande - 5 gouttes
  • Huile de Ravensara - 3 gouttes
  • Huile d'arbre à thé - 2 gouttes
  • Huile de Naouli - 2 gouttes
  • Huile de clou de girofle - 2 gouttes
  • Huile de romarin - 1 goutte
  • Mélanger tous les ingrédients ensemble.
  • Tamponnez la quantité requise sur les éruptions cutanées et les ampoules pour soulager les démangeaisons.

8. Remèdes au sel d'Epsom pour la varicelle

Le sel d'Epsom, contrairement à son nom, est un composé minéral et non un sel. Il se compose de magnésium et de sulfate et peut être très utile pour soulager les démangeaisons dues à la varicelle. Les minéraux contenus dans le sel d'Epsom soulagent également la douleur et apaise l'inflammation de la peau associée à la varicelle.

1ère façon d'utiliser le sel d'Epsom pour la varicelle : bain de sel d'Epsom

  • Prenez 2 tasses de sel d'Epsom.
  • Remplissez votre baignoire d'eau tiède.
  • Ajoutez du sel d'Epsom à cette eau. Mélangez bien avec votre main jusqu'à ce qu'il se dissolve complètement.
  • Maintenant, faites tremper dans cette eau mélangée avec du sel d'Epsom pendant environ 15 minutes. Vous aimerez peut-être tremper un peu plus longtemps.
  • Sortez de la baignoire et tapotez doucement le corps sec avec une serviette. Veillez à ne pas endommager votre peau boursouflée.
  • Faites tremper tous les jours dans de l'eau salée d'Epsom jusqu'à ce que votre varicelle soit guérie.

2ème façon d'utiliser le sel d'Epsom pour la varicelle : compresse

  • Sel d'Epsom - 2 tasses
  • Eau chaude - 1 gallon (un peu plus de 3,5 litres)
  • Un chiffon propre
  • Mélangez le sel d'Epsom dans de l'eau tiède.
  • Trempez maintenant le chiffon dans cette eau et saturez-le.
  • Sortez le chiffon et appliquez sur votre peau là où il y a des cloques.
  • Laissez le chiffon refroidir.
  • Répétez autant de fois que vous le souhaitez. Vous serez détendu.

9. Bain aux huiles essentielles pour la varicelle

L'huile des voleurs est un mélange de cinq huiles essentielles anti-infectieuses, antivirales, antibactériennes et antiseptiques. Ces cinq huiles sont les huiles de cannelle, de clou de girofle, de citron, d'eucalyptus et de romarin. Lorsqu'il est combiné avec d'autres huiles essentielles utiles et du sel d'Epsom, ce mélange d'huiles fait des merveilles pour guérir la varicelle. Vous pouvez l'utiliser pour un bain huileux au sel d'Epsom.

  • Sel d'Epsom - ¼ tasse
  • Huile de voleurs - 3 gouttes
  • Huile de lavande - 3 gouttes
  • Huile de Melaleuca - 3 gouttes
  • Ajouter toutes les huiles au sel d'Epsom.
  • Laissez reposer pendant 30 minutes. Cela permettra au sel d'absorber toutes les huiles afin qu'elles ne flottent pas au-dessus de l'eau du bain.
  • Ajoutez le sel d'Epsom huilé à l'eau de votre bain.
  • Faire tremper pendant 15-20 minutes ou plus.
  • Séchez doucement avec une serviette propre.

10. Remède à l'huile de bois de santal pour la varicelle

L'huile de bois de santal est antibactérienne et antivirale. Non seulement cela, c'est un agent calmant anti-inflammatoire et naturel. Alors que vous pouvez simplement frotter l'huile de bois de santal sur votre peau pour traiter son inflammation et ses démangeaisons, voici une recette qui utilise également du curcuma, une autre plante antibactérienne ayant des propriétés anti-inflammatoires.

  • Mélangez de la poudre de curcuma avec de l'huile de bois de santal pour faire une pâte.
  • Appliquez ceci sur votre peau avec des démangeaisons.
  • Laissez-le être là pendant environ une demi-heure.
  • Laver à l'eau et sécher délicatement. Veillez à ne pas endommager vos ampoules.

11. Remèdes à la fleur de jasmin pour la varicelle

Ceci est un remède thaïlandais pour traiter la varicelle. Les Thaïlandais utilisent des fleurs de jasmin pour faire du thé ainsi que pour un bain pour traiter la varicelle. Ces fleurs sont facilement disponibles dans tous les magasins de phytothérapie ainsi que dans les magasins de tisane.

Façons d'utiliser les fleurs de jasmin pour la varicelle

  • Buvez du thé au jasmin 2 à 4 fois par jour. Vous pouvez trouver ce thé dans les tisanes. Il suffit de le tremper dans de l'eau chaude et de l'avoir.
  • Faire un bain au jasmin. Prenez une poignée de fleurs de jasmin et broyez-les. Mélangez du jasmin moulu avec de l'eau de riz. Ajoutez maintenant cette eau de riz à l'eau tiède du bain. Se baigner avec cette eau.

12. Remède de bain au gingembre pour la varicelle

Ceci est encore un autre remède à base de plantes thaïlandais pour la varicelle. Cela vous soulage des démangeaisons causées par la maladie. Bien que vous puissiez toujours boire du thé au gingembre en faisant bouillir des morceaux de gingembre dans de l'eau, un bain au gingembre est ce qui vous débarrassera des démangeaisons assez instantanément.

  • Gingembre en poudre - ¼ à ½ tasse (vous pouvez également utiliser des morceaux de gingembre frais)
  • Baignoire remplie d'eau chaude
  • Mélangez de la poudre de gingembre ou des morceaux de gingembre frais dans l'eau chaude de votre bain.
  • Faire tremper dans cette eau pendant 20-30 minutes.
  • Séchez doucement avec une serviette propre sans endommager votre peau.

13. Remède de fleurs de souci pour la varicelle

Le souci (Calendula) est une fleur qui est une plante antibactérienne et anti-inflammatoire efficace. Il est idéal pour réduire l'enflure et les rougeurs de la peau. Sa capacité à stimuler la production de collagène vous soulage de la douleur et accélère également le processus de guérison. Achetez-le dans n'importe quel magasin d'herbes.

  • Mélangez les deux herbes, les fleurs de souci et les feuilles d'hamamélis.
  • Maintenant, ajoutez-les à votre tasse d'eau.
  • Laissez-les tremper pendant la nuit.
  • Le matin, broyez les herbes avec la même eau dans laquelle elles ont été trempées.
  • Appliquez la pâte sur votre peau pour obtenir un soulagement.

14. Remède aux pois verts contre la varicelle

Les pois verts ne sont pas seulement un légume délicieux, mais aussi un excellent remède pour se débarrasser des démangeaisons associées à la varicelle. L'eau à base de pois supprime également l'envie de démanger.

  • Ajouter les pois à l'eau.
  • Amenez l'eau à ébullition.
  • Laisser bouillir jusqu'à ce que les pois deviennent tendres,
  • Videz l'eau et conservez-la pour une utilisation ultérieure.
  • Écraser les petits pois pour en faire une pâte.
  • Appliquez la pâte de pois verts sur votre peau.
  • Laissez reposer environ une heure.
  • Laver.
  • L'eau que vous obtenez en faisant bouillir les pois est également utilisée pour soulager la varicelle.
  • Laissez cette eau refroidir.
  • Une fois refroidi, épongez votre peau avec cette eau. Cette eau aide également à guérir les cicatrices de la varicelle si vous en avez.

15. Faire une tisane pour le remède contre la varicelle

La tisane est un bon moyen de renforcer l'immunité. Comme le virus de la varicelle est essentiellement attrapé par des personnes à faible immunité, il est toujours conseillé de prendre une tisane pour améliorer le mécanisme de défense du corps. La tisane est également recommandée même si vous avez déjà la maladie. Voici une liste de quelques herbes que vous pouvez utiliser pour faire du thé pour soigner votre varicelle.

  • Mélisse
  • Échinacée
  • millepertuis
  • Gingembre
  • Pau d'arco
  • Bardane
  • basilic sacré
  • Souci
  • Camomille

Comment faire une tisane ?

  • Choisissez l'une des herbes énumérées ci-dessus.
  • Prenez 1 cuillère à soupe de cette herbe et ajoutez-la à une tasse d'eau bouillante.
  • Laissez infuser 5 à 10 minutes.
  • Si vous préférez, vous pouvez ajouter du miel ou des feuilles de stévia pour une douceur naturelle.
  • Vous pouvez également ajouter un peu de cannelle en poudre.
  • Filtrez et buvez ce thé plusieurs fois par jour.

16. Obtenez de la vitamine D des rayons du soleil pour guérir la varicelle

Certains chercheurs de l'Université de Londres ont mené des études sur le virus varicelle-zona qui cause la varicelle. Dans leurs études, ils ont trouvé un lien entre les niveaux d'UV dans les régions et la prévalence de la varicelle là-bas. Dans les pays tropicaux, l'incidence de la varicelle est bien moindre tout au long de l'année. D'autre part, les zones tempérées ont des taux élevés de varicelle pendant les saisons d'hiver et de printemps lorsque le rayonnement ultraviolet (UV) du soleil est à son plus bas dans ces régions. Non seulement les rayons du soleil tuent de nombreux virus, mais ils fournissent également la vitamine D vitale qui renforce l'immunité. La vitamine D est également de nature antivirale.

Exposez-vous au soleil pour traiter votre infection dès que vous vous rendez compte que vous avez attrapé le virus. Cependant, si vous avez des lésions actives sur la peau, vous ne devriez pas vous exposer au soleil. Cela transformera les blessures en cicatrices. Si vous avez attrapé le virus mais que vous n'avez toujours pas développé d'éruptions cutanées, vous pouvez cependant opter pour une thérapie par le soleil. Les éruptions cutanées apparaissent toujours sur la peau après 2-3 jours après avoir été infecté par le virus de la varicelle. Vous devrez prendre l'indice d'autres symptômes de la maladie. En fait, s'exposer quotidiennement à un soleil doux pendant un certain temps semble être la meilleure politique !

17. Remèdes diététiques pour la varicelle

Votre corps a besoin de nutriments de base, notamment de vitamines et de minéraux, ainsi que d'enzymes qui peuvent renforcer son immunité. Non seulement cela, ces nutriments nettoient également les déchets toxiques des cellules pour traiter la varicelle. Ne prenez donc pas votre régime à la légère et faites-y bien attention.

      • Ayez beaucoup de légumes et de fruits. They provide you with phyto-nutrients required to strengthen your immune system.
      • Have juices that are rich in vitamin A and C. Carrot juice with coriander leaves and a dash of lemon juice is good for curing chicken pox. Add honey to this to make it more nutritious.
      • Have chicken soup and vegetable broth.
      • Make smoothies using kale, cabbage, beet, broccoli, cherries, blackberries, elderberries.
      • Avoid sugary and processed foods as well as sodas.
      • Limit the intake of dairy products but yogurt can be taken.
      • Limit the intake of meat, bread or any other food that lays stress on your digestive system. Avoid salt, chillies, butter and spicy food.
      • Have lots of water and other healthy fluids.

    18. Precautionary Remedies for Chicken Pox

    As long as the blisters are there, you’ll get newer ones because it is very tough to avoid scratching due to the urge of itching. However, you need to heal those blisters so that they soon convert into scabs and fall off your body. For this, take the following precautions.


    Have Chicken Pox? 5 Foods to Eat and Avoid - Recipes

    Herpes virus under a high-powered microscope.

    The title says “shingles, cold sores, mono, chicken pox, et herpes,” but that’s a little misleading. Actually, shingles, cold sores, mono, and chicken pox sommes all different types of herpes. But since most people hear “herpes,” and think only of sexually transmitted diseases, I’m giving this article a title that hopefully won’t scare too many people off.

    How herpes works: Viruses — all viruses, not just herpes — don’t really “do” much as they float around the bloodstream or in the tissue fluids. They don’t eat. They don’t generate energy. They don’t move under their own power. They don’t attack anything. They just… float. That is, they float until they manage to stick to a host cell and get inside. Inside the cell is where they reproduce, and do their damage.

    Viruses – all viruses, not just herpes — are unable to reproduce on their own. Instead, they trick their host into doing it for them. Once inside a host cell, the virus splices its DNA into the host’s DNA. So when the machinery of the host cell does its normal job and transcribes its own DNA, the viral DNA gets transcribed along with it. (It’s sort of like sneaking couple of pages into a stack of papers someone is about to run through a Xerox machine).

    Once the virus is replicated, the copies can leave the host cell and move on to spread and infect another cell.

    When herpes viruses are actively replicating, they are said to be lytic. “Lytic” means “splitting cells open.” The countless viral copies crowd the cell and produce enzymes to break down the cell membrane. Eventually, the cell bursts open, spilling out viral particles that can then move on to infect countless other cells. If you’ve ever experienced a cold sore blister or a chickenpox rash, you’ve felt the damage a lytic herpes infection can cause.

    When herpes is lytic, it causes enough havoc to draw the attention of the immune system, which eventually contains and eliminates the active outbreak. However, the immune system never completely eliminates the virus. Some of the virus remains, sort of hibernating inside host cells. In this phase, the virus is said to be latent. It isn’t replicating, but it still produces proteins to protect itself, largely by suppressing or tricking the immune system into not destroying it.

    A latent herpes infection can become lytic again at any time, and when it does, it’s called an outbreak. Triggers for reactivation are poorly understood, but we know that getting a lot of sunlight or being under a lot of stress can be triggers. Some believe that the arginine:lysine ratio in the diet (see below) can be a primary trigger. Ultimately, it’s hard to say. Many outbreaks just appear to be inexplicable.

    Types of Herpes Infections:

    Cold sores and genital herpes are caused by the same herpes virus, which is spread by close contact. It infects the mucoepithelial tissues (basically, skin areas that tend to stay moist), when it’s active and lytic. The virus then retreats to local nerves, where it can lay dormant for months or years, until another outbreak. It’s only contagious when it’s lytic.

    Shingles and Chicken Pox are caused by another herpes virus. It affects cells in the skin. Like cold sores and herpes, it too will retreat to nerve cells after an active outbreak. Unlike the cold sore and genital herpes virus, however, it doesn’t just retreat to a local nerve and come back in roughly the same place. Since chickenpox affects large areas of the body, it retreats back into nerve ganglia (bundles of nerves) along the entire spinal cord. When it reactivates, it tends to do so in just one ganglion, from where it migrates down the associated nerves to the skin. Since each ganglion only enervates a certain area of the body, shingles will manifest as a chickenpox-type rash covering only a certain area, usually a horizontal band on one side of the body or the other.

    Shingles usually manifests in middle age or later. The later it pops up, the worse it tends to hurt — burning, itching pain: very distracting — and the more likely you’re to be stuck with post-herpetic neuralgia, nerve pain that lasts long after the outbreak goes away.

    Cytomegalovirus (CMV) and Epstein-Barr viruses are the viruses behind what we call “mono” or mono-like symptoms — infectious herpes mononucleosis, a.k.a. glandular fever or the “kissing disease.” It can infect skin mucoepithelial cells (which is how you can pass it by kissing), but also immune cells. It manifests with flu-like symptoms, almost always with sore throat and swollen lymph nodes, and deep fatigue that can last for weeks or even months after the active disease. While there’s still plenty of debate on this point, it’s likely that lingering CMV and Epstein-Barr may be behind at least some cases of what we call “chronic fatigue.”

    Treating internally vs. topically? If you have a single cold sore or other herpes blister, there’s little need to treat it internally. Topical products containing Lysine, Lemon Balm, Red Marine Algae, or other antivirals (see below) work nicely. For mono, you definitely want to treat it internally. For larger rashes (shingles or even chicken pox), you might want to do both.

    Antiviral herbs (not the same as immune-stimulating herbs!) usually interfere with a virus’ ability to bind to a host cell. Meaning, they control the spread of an infection and contain and outbreak. But they will not eliminate a latent infection. I like to use antiviral herbs during the early, very active phase of mono, or in shingles.

    What herbs are antiviral? There’s a long list here. Names like Isatis, Andrographis, Hyssop, and Lomatium would top my personal list. Usually, formulas work better than individual herbs.

    Monolaurin is a special fat. In supplement form, it’s usually a derivative of coconut oil. Outside of supplements, probably the richest source is human breast milk, where it functions as an important antiviral before an infant’s immune system can establish itself. So it’s safe for infants and children, and it appears to be safe during pregnancy. It’s a lot more limited than most antiviral herbs in that it only works against what are called enveloped viruses. So, cold viruses? No so much. But herpes viruses? Absolument. (Flu as well). A standard dose is 3-4,000 mg a day. This is another one to use during the early, very active phase of mono, or in shingles.

    Lemon Balm (Mélissa officinalis) is an herb in the mint family. It isn’t a great broad-spectrum antiviral, but it works nicely against viruses in the herpes family. I’d rank it as “alright” taken internally, and “great” used topically.

    Taken internally, Lemon Balm is also slightly calming. It’s sometimes used as a mild calmative, especially for children and for people with hyperthyroid anxiety. Don’t worry too much about this aspect of the herb: you’d have to take a pretty hefty dose for it to actually sedate you. A standard dose would be 4-8 500-mg capsules daily, or 3-4 cups of tea.

    Topically, however, is where Lemon Balm really shines. Lemon Balm is nice because it not only inhibits the virus, but also promotes healing in its own right. There was one good clinical trial (in genital herpes) where it worked every bit as well as the first-line medication, acyclovir. In this trial, they were using an aqueous (water-based) extract of the plant. What hasn’t been formally researched, to my knowledge, is the highly-concentrated essential oil of the plant. In my experience, however, it has been tremendous. Used in a formula, it can start shrinking a cold sore in a number of hours, with almost complete clearance in 24 hours.

    If you get a lot of cold sores throughout the winter, you might want to try the Lemon Balm Lip Salve from Avena Botanicals. It’s basically a Chap Stick-type product, only with small amounts of Lemon Balm in it. Not enough to suppress a strong outbreak, perhaps, but enough to keep them away in the first place. Use it daily, like any other lip balm.

    Lysine vs. Arginine: Lysine and arginine are both amino acids, which is to say, they’re components of protein. Herpes viruses thrive when there are high levels of arginine in the blood. On the other hand, lots of lysine can push arginine levels down. So, during an outbreak, arginine should be avoided, and lysine should be sought out.

    Easier said than done, of course, since all protein-containing foods contain at least some arginine (and some lysine). The actual trick is to avoid foods that are disproportionately high in arginine. Basically, we’re looking at nuts and seeds (including peanuts), most grains, and chocolate. Which isn’t to say you can’t have a few peanuts, or a square or two of chocolate. But if you do, try to have them as part of a larger meal with other protein, where all the other amino acids can balance them out.

    Foods higher in lysine, on the other hand, include dairy, eggs, and meats. Dairy products consistently top the list. (So is a cheeseburger with an egg on top the best food for a herpes outbreak? Perhaps. Just ask for it without the bun).

    Lysine can also be taken as a supplement, which is the best way to do it. Bear in mind again that we’re most concerned with lysine:arginine ratio. So for example, while an egg may provide over 400 mg of lysine (a little less than a standard capsule), it also contains over 300 mg of arginine. The capsule, on the other hand, will provide no arginine. A standard daily dose of lysine is 1-2 grams as a daily preventative 3-6 grams to suppress an outbreak. Take it in divided doses, and away from food. Some of the other items on this list can be more effective than lysine. But lysine is nice and inexpensive. A gram daily, for example, will cost you about $5 a month.

    Lysine can also be used topically. There are salves and creams and lip balms that contain it.

    Micronized or Colloidal Silver is just what it sounds like: silver, dispersed into little super-microscopic particles, usually in water.

    Micronized silver is one of our very best broad-spectrum antimicrobials. It is quite effective against most bacteria, moderately effective against yeasts, and good against viruses. One of the nicest things about silver solutions is that they taste like water. They’re easy to take, and easy to give to children.

    It’s important that you buy a high-quality product, with a very small particle size. The tiny particle size is important, not just because it makes the silver work better (you get more bang for the buck — important when you’re dealing with a precious metal!), but it also reduces the possibility of a rare and (forgive me for saying this) somewhat comical side effect. Because when you consume vaste des quantités de

    silver, for vastly extended periods of time, and that silver isn’t in a small enough particle size, you can turn a dark-mauve-silver (and the color doesn’t go away). It’s medically harmless, but socially awkward.

    To my knowledge, this has never, ever happened with anyone buying a commercially produced silver product. It only happens when somebody consumes poorly-made home-made silver solutions, what I call “moonshine silver.”

    Anyways, the dose you’re looking for in shingles or mono is relatively high. Try a teaspoon of 500 ppm silver, every 3-4 hours. (Debra’s hung an email in the store from someone she knows who relates how she used silver successfully for shingles.)

    Immune-Strengthening Herbs: Most of our immune-strengthening herbs work primarily by increasing immune activity vs. virally infected cells. This doesn’t happen overnight, and you’re going to want to consume these herbs consistently for a number of weeks to really have them build you up. Here, when I say “herbs,” I’m referring not just to well-known plants like Astragalus and Echinacea leaf, but most of the medicinal mushrooms, aloe vera juice, and even goji berries. (Try eating two dozen little raisin-sized berries a day). Again, these herbs are better in prevention than in treatment. So consider them especially when you’re subject to frequent outbreaks — and not just of herpes viruses, but colds, flus, etc.

    Red Marine Algae (Gigartina spp.): These seaweed species contain both immune-strengthening compounds as well as compounds that block herpes viruses from binding to host cells. This double-whammy makes Gigartina among our best interventions for an active herpes outbreak. I like to use Gigartina in people with stubborn, recalcitrant outbreaks.

    Fatigue Following Mono: Well, this could be a whole dissertation, but let me keep it simple. Look for an herbal formula that combines ginseng-type stress response herbs (what herbalists call adaptogens) with immune-strengthening herbs. There are a lot of them out there. A personal favorite, which I’ve gotten tremendous results with, is a formula called Astragalus 10+ put out by the Seven Forests company.

    Swollen Glands Associated with Mono: There’s an herb called Red Root, which is wonderful for shrinking and toning swollen lymphatic tissue. Combine that with other herbs that stir up the lymph itself (Red Clover, Wild Indigo, Figwort, Violet, etc.), and you’ve got a great little formula. Luckily, there are companies that already put those formulas together for you. I’m also a big fan of another Seven Forests product called Viola 12, which combines the fatigue/rebuilding actions of Astragalus 10+ (see above) with some lymph-clearing herbs.

    Post-Herpetic Neuralgia: In a perfect world, everyone would go after the active shingles outbreak as soon as possible, with all guns blazing. The more quickly and aggressively you push back the outbreak, the less likely you are to have complications afterwards.

    Having said that, there’s a lot to be said for cayenne pepper, both in pills (or piled on your food if you can handle it) and in ointments and creams. Cayenne depletes a major pain neurotransmitter called Substance P. (Here, P stands for “pain” — for once, the scientific name is easy to remember!)

    Beyond that, I’d explore the herb Saint John’s Wort. Yes, Saint John’s Wort is known as “the antidepressant herb.” (It’s reasonably effective, too, although you can normally do better). Of relevance to us here, is the fact that it’s a decent antiviral. It is also for nerve pain. So it’s a nice double-whammy to address the pain that herpes can leave behind. You can take it internally. And you can use the infused oil topically. It doesn’t work quickly, but it works deeply, and well.

    For nerve pain that’s lingering on and on, I’d look at the antioxidant alpha-lipoid acid and a version of vitamin B1 called benfotiamine, both of which can often address chronic neuralgias. Look for 600-1,200 mg of the alpha-lipoic acid, and 300-600 mg of benfotiamine.