Nouvelles recettes

Vins rares Net Napa Vintners 6 millions de dollars

Vins rares Net Napa Vintners 6 millions de dollars

Lorsque le commissaire-priseur Fritz Hatton a renversé le lot n° 12 - un lot exclusif de 60 bouteilles de cabernet sauvignon Shafer 2013 de ses vignobles Sunspot - pour 80 000 $, ou 1 333 $ la bouteille, il ne faisait aucun doute que l'élan était en train de prendre de l'ampleur lors de la vente aux enchères de la Première Napa Valley en 2015, tenue pendant le week-end. Quelques heures plus tard, lorsque le marteau est tombé sur le dernier des 225 mini-lots de membres créés expressément pour l'événement annuel, le sponsor Napa Valley Vintners avait réalisé un chiffre d'affaires record de 6 millions de dollars pour financer ses programmes de sensibilisation.

Contrairement à la vente aux enchères caritative annuelle de vin de la NVV, qui s'adresse principalement aux collectionneurs de vin privés, Premiere est un événement réservé aux professionnels qui célèbre l'histoire d'amour des vignerons avec les hommes et les femmes intermédiaires de l'industrie du vin : les détaillants et les restaurateurs qui sont le rouage nécessaire entre ceux qui produisent le vin et ceux qui le boivent.

«Tout au long de l'année, je sors et rends visite à ces gens», explique Scott Lloyd, directeur national des ventes pour les vins de la famille Frank. "C'est donc le moment où je les invite à venir nous voir." Comme la plupart des grands établissements vinicoles de la vallée, Frank Family a organisé des dîners et des réunions sur invitation uniquement avec des clients commerciaux spéciaux et a participé à une série de dégustations commerciales organisées par des groupes d'établissements vinicoles.

Par exemple, Oakville, Rutherford, Spring Mountain et d'autres régions ont organisé des dégustations sur place mettant en vedette les lots de vente aux enchères de leurs établissements vinicoles, chacun entre cinq et 20 caisses, ainsi que quelques autres bouteilles largement disponibles. Il y avait aussi des dégustations similaires de vins par les clients des super-consultants Heidi Barrett, Philippe Melka et Paul Hobbs.

Comme c'est généralement le cas lors de ces événements, les fêtes elles-mêmes sont l'étoffe d'une légende instantanée. Par exemple, un artiste du Cirque du Soleil a versé des vins mousseux tout en se balançant à un trapèze en tissu chez Frank Family un soir, tandis que le soir suivant, le flamboyant propriétaire de Raymond Winery, Jean-Charles Boisset, a enfilé le harnais avec moins d'élégance mais plus de zeste au "Napa Gras" de Raymond. " fête.

La vente aux enchères elle-même, le 19e annuel, a eu lieu samedi à l'ancienne cave Christian Brothers à Sainte-Hélène qui abrite aujourd'hui le Culinary Wine Institute à Greystone. C'était un événement difficile pour le commerce et les médias qui a commencé avec les 225 lots disponibles pour des dégustations avant la vente aux enchères. De nombreux vignerons et propriétaires étaient sur place pour servir, y compris des légendes du vin comme Robin Lail et John Shafer. La plupart des fûts individuels du millésime 2013 étaient soit fabriqués à partir des meilleurs fruits de la cave, soit étaient des expériences créatives spéciales. Presque tous étaient également basés sur l'emblématique cabernet sauvignon de Napa.

À partir de 13 heures, une foule débordante et assez bruyante, certaines avec des verres à vin, avait des pagaies prêtes lorsque Hatton et le commissaire-priseur en alternance David Elswood ont lancé un sell-a-thon à tir rapide. Deux guetteurs directs, une femme avec un jappement strident et un homme animé qui aboyait « yup-yup-yup » alors qu'il lançait des signaux manuels, ont fouetté les enchérisseurs, qui étaient prêts pour la viande crue et le cabernet. Certains représentaient une clientèle à la recherche de lots rares, tandis que d'autres ramassaient des trophées pour leurs propres surfaces de vente et en guise de récompense pour verser des clients.

Parmi les meilleurs enchérisseurs figuraient Total Wine & More (dont Paddle #1 était souvent l'offre finale), Cliffewood Wine Syndicate, Gary's Wine & Marketplace et Wine Library and Beverage Warehouse. En plus du lot Shafer, les autres établissements vinicoles ayant reçu les meilleures offres étaient Brand Napa Valley, Chateau Boswell, Fairchild Napa Valley et Gandona Estate. Les favoris de longue date, Silver Oak et Rombauer, ont terminé dans le top 10. Le prix moyen des bouteilles était de 286 $ et 70 enchérisseurs ont été retenus.

Les consommateurs intéressés à savoir qui a acheté de nombreux établissements vinicoles préférés qui peuvent être disponibles à la revente peuvent les consulter sur www.premierenapawines.com.


"Top 100 des personnes les plus influentes de l'industrie vinicole américaine" d'IntoWine.com - 2018

Il y a actuellement un débat qui fait rage sur la validité de ce qu'est un « influenceur ». Qui sont les personnes les plus influentes dans le domaine du vin aux États-Unis et comment définissez-vous exactement « influent ? » Est-ce qu'une personne influente signifie une personne qui fait bouger les marchés, impacte les consommateurs, inspire les vignerons, élabore des politiques, crée le débat et aide à changer l'industrie elle-même ? Oui. Nous n'essayons pas de suggérer qui est « bon » ou « mauvais » au sein de l'industrie vinicole américaine, mais simplement les 100 personnes les plus importantes, des vignerons aux législateurs, des banquiers aux blogueurs et des sommeliers aux célébrités qui influencent la façon dont il est fabriqué, commercialisé, perçus, vendus, expédiés, achetés, partagés et consommés. Un rapport Nielsen de 2017 a révélé que 42% des millennials utilisent les médias sociaux pour publier des photos de ce qu'ils boivent, et 45% sont influencés par les médias sociaux lorsqu'ils choisissent ce qu'ils boivent - donc "l'influence" est une cible mouvante. Nous avons demandé de l'aide pour assembler cette liste auprès d'un groupe diversifié de personnes de la communauté viticole et nous sommes reconnaissants pour leur contribution. Cette liste est destinée à honorer les vignerons, les buveurs de vin et les amateurs de vin de tous les groupes démographiques imaginables. Utilisez cette liste, commentez-la, partagez-la avec tout le monde, apprenez-en et continuez votre joie d'être IntoWine.

100-Chéryl Durzy: fondateur et PDG de Libération Distribution AKA LibDib. LibDib est en train de changer rapidement le côté de la distribution moins que sexy du secteur du vin. Cheryl et son équipe ont lancé leur plateforme de distribution distribuant des milliers de produits aux restaurants, bars et détaillants en Californie et à New York. À l'aide de la technologie, elle a conçu et développé un moyen pour tout producteur de vin d'obtenir une distribution, quelle que soit sa taille ou sa production. Les détaillants ne sont liés à aucun distributeur, ils peuvent donc acheter chez Southern et LibDib par exemple. LibDib s'attaque aux petits et moyens producteurs que les plus gros distributeurs négligent généralement, ouvrant des canaux qu'ils n'avaient jamais eus auparavant.

Visiter le pays du vin? Reniflez, tourbillonnez, sirotez et économisez avec le Priority Wine Pass. Économisez jusqu'à 150 $ en dégustations par jour! C'est bon pour l'année dans 250 vignobles californiens.

99-Georges Milotes: en tant que maître sommelier, Miliotes a apporté son expertise à Disney Springs au Walt Disney World Resort avec sa nouvelle entreprise, Wine Bar George - le seul bar à vin dirigé par un maître sommelier en Floride. Faisant partie des 230 Maîtres Sommeliers dans le monde, Miliotes est un éducateur passionné et conservateur de vins. Fervent partisan de l'éducation et du partage des connaissances, Miliotes étudie en permanence le vin, identifiant les vins les plus intéressants à travers des voyages annuels dans les régions viticoles de la France à l'Afrique du Sud. Établissant des relations avec certains des meilleurs viticulteurs du monde, il joue également un rôle actif dans le processus de vinification en aidant à créer des assemblages personnalisés.

98-Alice Feiring: est journaliste, auteur et ancien chroniqueur sur le vin et les voyages pour le magazine Time, et un défenseur des techniques de vinification naturelles, une idée qui gagne actuellement du terrain. En plus de ses contributions à des publications telles que The New York Times, New York Magazine, San Francisco Chronicle, LA Times, Condé Nast Traveler et Forbes Traveler, son blog The Feiring Line est considéré comme l'un des principaux blogs sur le vin aux États-Unis. Elle est également l'auteur de quatre livres sur le vin.

97-Eddie Osterland: a été le premier maître sommelier aux États-Unis. Aujourd'hui, il s'adresse aux PDG et aux dirigeants d'entreprises Fortune 500 et de sociétés professionnelles qui apprennent les aspects les plus raffinés du vin, qui, selon Osterland, sont essentiels en termes de réseautage social. En plus d'avoir écrit le guide de formation sur le vin pour l'industrie de la restauration et le livre "Power Entertaining" (2013), il compte des clients comme Ritz-Carlton, Ford, IBM et General Mills.

96-Jon Rimmerman: est souvent crédité d'avoir déclenché la révolution des « offres par e-mail » dans la vente de vins fins. Rimmerman a lancé Garagiste avec un budget restreint de seulement 500 $ avec un concept simple : rapprocher le vigneron et le consommateur en profitant d'une nouvelle technologie connue sous le nom d'offre par courrier électronique. Offrant des vins décrits sous forme d'histoire, Garagiste engrange plus de 20 millions de dollars de ventes annuelles avec plus de 100 000 abonnés.

95-Morgan Twain-Peterson: en tant que vigneron et propriétaire de Bedrock Wine Company et Under The Wire, Twain-Peterson est également l'un des fondateurs de l'Historic Vineyard Society, qui milite pour l'identification et le soutien des vignobles patrimoniaux plus anciens. Il a également réussi le prestigieux examen Master of Wine et, une fois sa thèse réussie, deviendra l'un des moins de trente M.W. américains. Son dévouement envers les vignobles plus anciens garantit non seulement que les vins uniques continueront d'avoir une place, mais contribue également à maintenir leur intégrité historique.

94-Jim Trezise: est le président WineAmerica, l'Association nationale des vignobles américains. La mission de WineAmerica est d'encourager la croissance et le développement des établissements vinicoles et viticoles américains grâce à l'avancement et à la défense de politiques publiques saines. Il a été impliqué dans l'industrie du raisin et du vin principalement en tant que président de la New York Wine & Grape Foundation qu'il a co-créée en 1985. Il a siégé aux conseils d'administration d'organisations nationales et internationales impliquées dans les politiques publiques, la recherche, le marketing, et commerce. Il est un conférencier fréquent lors de conférences de l'industrie et juge à de nombreux concours de vins.

93-Trey Beffa: des cavistes K&L (avec trois magasins de détail à Hollywood, Redwood City et San Francisco, en Californie) propose une vaste sélection de vins, des vins de table rares aux vins de table courants, à de bons prix. Alors que la sélection de vins du monde entier est forte, le site Web se distingue par l'étendue des vins de la côte ouest. Avec une multitude d'acheteurs à sa disposition, Beffa supervise l'une des plus grandes sélections de vins divers pour un établissement de vente au détail. K&L a été nommé meilleur site Web sur le vin par le Wall Street Journal et l'un des 10 meilleurs magasins de vin en ligne par Food & Wine Magazine.

92-Cameron Hughes: est un défenseur des consommateurs qui a fondé Cameron Hughes Wine pour produire et offrir les meilleures offres de vin dans l'entreprise. Depuis sa fondation, l'entreprise et les vins ont reçu les éloges des critiques, des concours et des amateurs de vin et sont devenus un leader dans le secteur lucratif du vin directement au consommateur (DTC). Reconnaissant que même les établissements vinicoles haut de gamme avaient un excès de vin, sa société a acheté le vin en vrac, l'a mélangé et reconditionné sous sa propre étiquette, en diverses séries limitées de lots et l'a vendu à prix réduit. Un accord avec Costco a mis les vins devant une clientèle fidèle qui aimait le prix et la qualité.

91-Roger Nabédien aidé à transformer Gallo Winery de ses modestes cruches à la centrale de divers vins haut de gamme qu'elle est aujourd'hui. Il supervise 42 marques produites dans 34 établissements vinicoles dans le monde, y compris les importations, et a joué un rôle déterminant dans l'acquisition emblématique de Stagecoach Vineyard en 2017 à Napa. Dans l'ensemble, il a élaboré une vision solide pour le plus grand vignoble d'Amérique et est responsable de près de 9 000 acres de vignoble.

90-Allen Prairies: est éditeur du Burghound, un bulletin trimestriel. Le site Web connexe, Burghound.com propose aux abonnés des bulletins d'information avec des critiques spécifiques à la région de Bourgogne et il couvre la Californie et l'Oregon Pinot Noir. Mais ce qui distingue Burghound, c'est sa couverture complète de la Bourgogne et des prés y passe généralement quatre mois chaque année. Il y a des abonnés dans les 50 États et plus de 62 pays dans le monde. Meadows intervient également régulièrement sur la Bourgogne et d'autres sujets viticoles, et est l'auteur du livre, La Perle de la Côte : Les Grands Vins de Vosne-Romanée.

89-Craig Kritzer de Frogtown Cellars dans l'État de Géorgie continue de faire progresser la reconnaissance de cet État en remportant des médailles lors de grands concours de vins pour ses vins 100 % cultivés, produits et mis en bouteille de Géorgie. À contre-courant, Kritzer n'utilise que des fruits de Géorgie, tandis que d'autres producteurs autorisent davantage de raisins californiens dans leurs vins. Frogtown met donc vraiment en valeur son territoire. De plus, Kritzer a étendu son influence en achetant d'importantes parcelles de terrain à Paso Robles en Californie, ce qui le rend unique parmi les vignerons américains en ayant plusieurs AVA et des vins désignés par l'État.

88-Marc Noël: avec son père, il a fondé Vinventions, qui produit des bouchons en liège fabriqués à partir de plantes. Leurs bouchons Nomacorc utilisent la technologie co-extrudée pour gérer le taux de transfert d'oxygène (OTR) nécessaire au vin, protégeant ainsi contre les mauvais goûts du vin dus au TCA, communément appelé odeur de liège. En plus de leur siège social en Caroline du Nord, ils se sont développés avec des usines de fabrication en Europe et en Chine, produisant plus de deux milliards de bouchons par an. En outre, ils produisent une gamme d'équipements analytiques qui effectue une variété de tests sur le vin, y compris des données sur la teneur en phénols du vin, contribuant ainsi à garantir une qualité constante.

87-Fléchette Nigel: est vice-président affaires chez Gallo Glass, le plus grand fabricant de bouteilles de vin en verre en Amérique du Nord. Peu d'entre nous considèrent le navire qui contient notre vin, mais Dart est responsable des finances, de la chaîne d'approvisionnement, de la qualité, de l'ingénierie et des ventes extérieures pour le verre à bouteille de vin. Gallo Glass est également le plus grand utilisateur de verre recyclé sur un seul site de Californie, achetant plus de 30 % de tout le verre recyclé dans l'État. Près de 175 000 tonnes de verre sont recyclées et détournées des décharges chaque année. Chaque bouteille Gallo Glass contient généralement jusqu'à 50 % de verre recyclé, du sable et du carbonate de sodium au calcaire et au calcin, aidant ainsi l'environnement, et Gallo Glass s'approvisionne en toutes ses principales matières premières dans l'État de Californie.

86-Rob Davis: En tant que vigneron de Jordan Winery pendant 42 ans, plus longtemps que tout autre vigneron aux États-Unis, Davis ne produit que deux vins, le Cabernet Sauvignon et le Chardonnay, rappelant aux vignerons et aux Somms que connaître votre vignoble prend toute une vie. Davis reste actif dans la recherche coopérative à l'UC Davis, à l'American Society of Enology and Viticulture et au Sonoma County Technical Tasting Group. Il est un fervent nageur, cycliste et coureur, et il participe à plusieurs triathlons chaque année. Semblable à son mentor, Andre Tchelistcheff, Davis continue de parcourir le monde dans le but d'en apprendre davantage sur le miracle du vin et de transmettre ces connaissances à un public enthousiaste.

85-Peter Mondavi, Jr.: dirige les vignobles florissants Charles Krug Winery et CK Mondavi Family Vineyards. Au milieu des rachats d'entreprises le long de la Napa Valley, Mondavi a été déterminé à garder Charles Krug dans la famille et à préserver les 850 acres de vignobles du domaine, en les cultivant de manière durable. De plus, il a aidé à préserver l'héritage historique du vin dans la Napa Valley en rénovant les bâtiments d'origine de la propriété, maintenant ainsi l'un des plus anciens vignobles de Californie.

84-Kermit Lynch: depuis 46 ans, cet importateur de vins, auteur et vigneron, importe les vins d'environ 140 producteurs en France et en Italie. Il est l'auteur de deux ouvrages très appréciés sur le vin dont Aventures sur la Route des Vins, et lauréat du Prix du Professionnel du Vin de l'année de la Fondation James Beard, sans oublier la médaille de Chevalier de l'Ordre du Mérite Agricole décernée par le gouvernement français pour son service à l'industrie du vin. Il se concentre sur les vins, que les autres importateurs ont tendance à négliger - de plus petits joyaux cachés - élargissant ainsi le choix des consommateurs et défendant le petit gars.

83-Paul Hart: est le PDG et fondateur de Hart Davis Hart Wine Co., la première maison de vente aux enchères de vins aux États-Unis et l'un des principaux détaillants en ligne, occupant une position unique sur le marché des vins rares. HDH fournit une expertise inégalée et un service personnalisé aux collectionneurs et aux professionnels du vin, offrant une large gamme d'options pour l'achat et la vente de vin. La société a été fondée en octobre 2004 par trois leaders très respectés de l'industrie : Paul Hart, Michael Davis et John Hart. Ils ont constitué une équipe des professionnels les plus expérimentés de l'industrie du vin et sont rapidement devenus une source de confiance pour les vins rares et fins.

82-Rajat Parr: en tant qu'ancien sommelier des restaurants Michael Mina devenu vigneron, Parr utilise sa grande notoriété pour éduquer le public et le commerce lors de séminaires sur la gastronomie et le vin dans le monde entier. Ses trois établissements vinicoles, deux basés à Santa Barbara et un dans l'Oregon, reçoivent les éloges de la critique. Il est le co-auteur du livre acclamé, Secrets of the Sommeliers. Parr a atteint un niveau d'influence et de respect dont jouissent peu de professionnels du vin. Il a remporté trois James Beard Awards, dont une reconnaissance en tant qu'auteur et en tant que professionnel de service exceptionnel dans le domaine des boissons, entre autres distinctions.

81-Edgar B. "Pete" Downs: en tant que président par intérim de la Family Winemakers of California, l'organisation commerciale de plus de 400 établissements vinicoles principalement familiaux et produisant moins de 5 000 caisses par an, Downs défend les petits établissements vinicoles importants. Downs a également été président de l'American Society for Oenology and Viticulture, et membre du conseil d'administration de la Sonoma County Wineries Association, de l'American Vineyard Foundation et de la Coalition for Free Trade. Il a été nommé par le secrétaire californien de l'Alimentation et de l'Agriculture au conseil de surveillance de la maladie de Pierce et du tireur d'élite aux ailes vitreuses.

80-Fred Dame: a été chef de cave de The Sardine Factory à Monterey, Californie pendant douze ans, contribuant à en faire une destination viticole. Actuellement, Dame est Maître Sommelier et la première Américaine à avoir été Présidente de la Cour des Maîtres Sommeliers du Monde. Il accompagne les restaurateurs et hôteliers dans l'élaboration de leurs programmes oenologiques touchant ainsi un large public. Dame a fondé la branche américaine de The Court of Master Sommeliers en 1986, et il a travaillé sans relâche au cours des trois dernières décennies pour établir et étendre le programme Master Sommelier aux États-Unis. Sans surprise, il a participé à « Somm », le populaire 2012 documentaire sur le mouvement des sommeliers, et contribue régulièrement à diverses publications dont The Tasting Panel.

79-Jeremy Benson: est le directeur exécutif de Free the Grapes!, une coalition nationale de base d'amateurs de vin, d'établissements vinicoles et de détaillants qui cherchent à supprimer les restrictions dans les États qui interdisent toujours aux consommateurs d'acheter des vins directement auprès des établissements vinicoles et des détaillants. Créé en 1998 par cinq associations de l'industrie du vin, qui représentent ensemble des milliers de vignobles américains, Free the Grapes! Les opérations sont financées exclusivement par les contributions des consommateurs de vin, des vignerons et des détaillants et tentent de changer les lois archaïques du vin.Benson dirige également sa propre agence de marketing avec des bureaux à Napa, New York et Lyon.

78-Jean Aguirre: est le directeur exécutif de Wine Grapegrowers of America, et le président de la California Association of Wine Grapegrowers, qui fait pression sur le Congrès et les gouvernements des États sur les questions juridiques liées au vin, de l'inclusion dans le Farm Bill aux taxes à la réforme de l'immigration qui inclut les travailleurs invités programmes, ils travaillent en coulisses pour prendre des mesures législatives équitables pour l'industrie du vin. L'industrie viticole californienne emploie 325 000 personnes, génère 57,6 milliards de dollars d'activité économique annuelle, paie 7,6 milliards de dollars d'impôts par an, 17,2 milliards de dollars de salaires par an et attire plus de 23 millions de touristes dans les établissements vinicoles chaque année. Le CAWG coparraine le Unified Wine & Grape Symposium, la plus grande réunion de l'industrie dans l'hémisphère occidental.

77-Terry Théise: est un importateur de vin qui a commencé à importer des vins allemands aux États-Unis dans les années 1980, produisant des raisins auparavant obscurs, tels que le Riesling, le Gewürztraminer et le Grüner Veltliner, désormais à la mode et plus largement disponibles. Il a reçu le premier prix de l'industrie du vin, une médaille de la Fondation James Beard, pour le professionnel exceptionnel du vin et des spiritueux du pays. Le prix a salué Theise pour ce que ses fidèles adeptes apprécient depuis longtemps : son rôle de champion des petits producteurs et son approche holistique des joies de boire du vin. Il est l'auteur du livre Reading Between the Wines.

76-Katherine Cole: est l'auteur de quatre livres sur le vin, dont Rose' All Day. Elle est l'animatrice et la productrice exécutive de The Four Top, un podcast national sur les aliments et les boissons diffusé sur NPR One. Ancienne chroniqueuse sur le vin pour le journal The Oregonian pendant treize ans, elle contribue à des publications nationales et internationales sur la gastronomie et le vin, notamment The World of Fine Wine et Wine & Spirits.

75-Steve Miller : et son frère et son père possèdent et exploitent Bien Nacido Vineyards, le vignoble le plus connu et le plus respecté de la côte centrale de Californie. Bien Nacido a également la particularité d'être l'une des principales pépinières viticoles de Californie pour les greffons variétaux certifiés. En plus de Bien Nacido, les Miller exploitent deux autres sites viticoles, French Camp et Solomon Hills à Santa Maria, avec plus de 2 500 acres de moissonneuses-batteuses, ainsi que deux installations de concassage personnalisées à Santa Maria et Paso Robles où des centaines de vignerons ont obtenu leur début. Bien Nacido a été classé parmi les 25 meilleurs vignobles du monde par Wine & Spirits Magazine, et Food & Wine Magazine les a classés parmi les 10 meilleurs vignobles.

74-Mary Ewing-Mulligan: est un auteur, journaliste et éducateur en vin et Master of Wine, la première femme américaine à obtenir cette accréditation. Elle a été directrice de l'International Wine Center à New York et directrice exécutive des programmes américains du Wine & Spirit Education Trust. Elle est également journaliste indépendante d'articles sur le vin dans diverses publications, dont Wine Review Online, et co-auteur de sept livres sur le vin, dont Wine For Dummies, vendu à plus d'un million d'exemplaires et rendant le vin facile à comprendre pour le grand public.

73-Chris Tanghe: en tant qu'instructeur en chef à la Guild of Sommeliers (communément appelée GuildSomm), une organisation éducative et de réseautage à but non lucratif pour les sommeliers et autres professionnels du vin, Tanghe se rend dans la plupart des grandes villes américaines pour donner des cours à 40 professionnels du vin à la fois. Au cours d'une année donnée, il aura influencé, au moins dans une certaine mesure, quelques milliers de somms, qui apporteront ensuite ces connaissances et cette expérience à leurs invités dans les restaurants, les centres de villégiature, les cavistes et les bars à vin. Tanghe organise des master classes et des webinaires pour les membres de GuildSomm à l'échelle internationale, et contribue à des guides d'étude et à d'autres supports.

72-Joyeux Edwards: en tant qu'intronisée au Vintners Hall of Fame, elle a été la vinificatrice fondatrice de Matanzas Creek Winery et en tant que consultante, elle a élaboré des vins pour des clients tels que Pellegrini Family Vineyards, Liparita Cellars, Lambert Bridge Winery et Fritz Winery. Elle a enseigné le premier séminaire clonal à UC Davis. Elle fabrique du pinot noir depuis plus longtemps que n'importe quelle femme et que la plupart des hommes et a joué un rôle déterminant dans la présentation du pinot noir de Russian River Valley. Edwards a été nommé vigneron de l'année par le San Francisco Chronicle, l'un des 50 vignerons les plus influents au monde par le magazine Wine and Spirits, et l'un des cinquante vignerons les plus influents d'Amérique par Forbes.

71-Elin McCoy est un journaliste et auteur primé, spécialisé dans le monde du vin. Elle est chroniqueuse vins et spiritueux pour Bloomberg News, où elle écrit pour leur fil de presse mondial, et est chroniqueuse pour le magazine Decanter basé à Londres. McCoy’s est l’auteur du livre révélateur, The Emperor of Wine: The Rise of Robert M. Parker, Jr. and the Reign of American Taste, qui a reçu des éloges internationaux et est paru dans cinq éditions étrangères. Elle est également co-auteur de Thinking About Wine.

70-Eric Salomon: of European Cellars basé en Caroline du Nord est un importateur de vins français et espagnols aux États-Unis qui a le mieux exprimé sa philosophie en tant que « place over process ». Beaucoup de ses sélections reçoivent les meilleures notes dans le pressoir national et exposent ainsi la population américaine à tout, du Cava à Châteauneuf-du-Pape. Il a été nommé par Food & Wine Magazine comme le meilleur importateur aux États-Unis et Solomon a figuré dans toutes les principales publications commerciales sur le vin.

69-Greg Lambrecht: inventeur et dirigeant de dispositifs médicaux passionné par le vin et les technologies innovantes, a fondé Coravin. Il a été inspiré pour réunir les deux mondes pour créer un produit qui lui a permis de déguster des verres de vin sans s'engager sur la bouteille entière. Lambrecht a passé des années à tester et à améliorer sa conception originale jusqu'à ce que le système Coravin devienne pleinement fonctionnel. Les restaurants, les bars à vin et les professionnels du vin peuvent désormais ouvrir un cabernet ou un Bordeaux de collection coûteux sans sacrifier la bouteille entière.

68-Evan Goldstein: en tant que maître sommelier, auteur de deux livres et co-auteur de plusieurs autres livres sur le vin et fréquemment nominé pour les prix James Beard en tant que professionnel du vin exceptionnel, sa portée en matière d'éducation au vin est mondiale. Il contribue régulièrement au magazine Santé, au Sommelier Journal, ainsi qu'à Wine & Dine, la publication œnologique et gastronomique de Singapour, et Wine Review, le principal magazine œnologique et gastronomique de Corée du Sud. Il est président de Full Circle Wine Solutions, une entreprise mondiale d'éducation au vin.

67-Alex Ryan: Sous la direction de Ryan en tant que président et chef de la direction de Duckhorn Wine Company, Ryan a établi un nouveau modèle visionnaire pour les établissements vinicoles après-vente (Dan Duckhorn a vendu sa participation majoritaire à GI Partners). Alors que d'autres établissements vinicoles ont consolidé leur production et divisé leurs actifs, Ryan a tracé une voie radicalement différente en déployant avec succès de nouvelles marques comme Decoy et Migration tout en s'appuyant sur les marques Goldeneye et Paraduxx, et le Canvasback basé à Washington tout en maintenant une qualité élevée et en continuant à ajouter de la superficie à leur portefeuille. Avec sept établissements vinicoles acclamés, dont la récente acquisition par la société de Calera, basée sur la côte centrale, c'est le premier fournisseur de vins de luxe aux États-Unis.

66-Clark Smith: est un innovateur en vinification respecté et un consultant en production de vin. Il a construit de nombreuses marques à succès, consulte sur les cinq continents, juge les vins lors de plusieurs concours et enseigne la vinification dans six universités. Il donne des conférences sur des visions innovantes de la vinification, présentant les nouvelles technologies. Il est une autorité de premier plan sur l'amélioration de la structure du vin et un ardent défenseur des sols vivants. Il a développé une multitude de techniques de vinification, notamment l'utilisation de l'osmose inverse pour optimiser la maturité des raisins de cuve et l'affinement des tanins par micro-oxygénation. Il est l'auteur du livre Postmodern Winemaking.

65-Tim Poisson: le rédacteur en chef de Wine Spectator est basé dans les bureaux de Spectator à Napa, en Californie. Il est le principal dégustateur des vins rouges de style Zinfandel et Rhône de l'Oregon, de Washington, de Californie et des vins mousseux américains. Il participe également à la couverture des actualités et des reportages pour WineSpectator.com, pour lequel il écrit le blog populaire Exploring Wine. Fish aide à offrir les établissements vinicoles méconnus à un public plus large, aidant à donner aux amateurs de vin un sentiment de diversité de choix.

64-Barthélemy Broadbent: est l'une des principales autorités mondiales sur le port et Madère et il est crédité d'être responsable de la croissance de la consommation de port et de la réintroduction de Madère aux États-Unis. Sa société, Broadbent Selections, est l'importateur national exclusif des États-Unis pour certains des les vignobles familiaux les plus recherchés au monde. Il produit également son propre port Broadbent, Madère et Vinho Verde au Portugal. Broadbent a été nommé l'une des 50 personnes les plus influentes dans le monde du vin par le magazine Decanter et a été nommé importateur de l'année par le magazine Wine Enthusiast.

63-Barbara Banke: of Jackson Family Wines dirige cette entreprise familiale et s'implique personnellement dans tous les aspects de Jackson Family Wines, dont près de 30 établissements vinicoles en Amérique du Nord, sans parler des propriétés en Italie, en Australie, en Afrique du Sud, au Chili et en France. Kendall-Jackson possède plus de 12 000 acres de vignobles dans les plus grandes sous-régions côtières fraîches de Californie et s'approvisionne en fruits dans les vignobles de Sonoma, Napa, Monterey et Mendocino. Distingué pour son engagement envers des pratiques respectueuses de l'environnement, KJ a été une force fondatrice du Chardonnay en Amérique, et son Chardonnay Vintner's Reserve est le Chardonnay le plus vendu aux États-Unis depuis 1992.

62-Jon Fredrikson: of Fredrikson & Co. (anciennement Gomberg, Fredrikson & Associates) est un cabinet de conseil professionnel fondé en 1948, fournissant des services de conseil et immobiliers à l'industrie du vin. Le cabinet offre une gamme de services de conseil en économie de l'industrie vinicole, en planification stratégique du marché et en acquisition et cession de propriétés viticoles. Leurs clients comprennent des producteurs de vin, des importateurs, des distributeurs, des institutions financières et d'autres fournisseurs du commerce du vin. La société publie également des informations de gestion et surveille les expéditions comparatives mensuelles et annuelles des principaux établissements vinicoles californiens et les importations de vin par pays. Leur rapport fournit également des commentaires et une analyse perspicaces des conditions commerciales actuelles et des tendances qui façonnent le marché.

61-Steven Tanzer: est rédacteur en chef et éditeur du bimestriel International Wine Cellar acclamé par la critique, un journal indépendant lu par des amateurs de vin dans les 50 États et 34 pays, et traduit en français et en japonais. Tanzer a également été rédacteur en chef et chroniqueur sur le vin pour le magazine Food & Wine, et chroniqueur sur le vin pour Forbes FYI, et a écrit deux livres sur le vin et écrit le blog sur le vin, Winophilia.

60-Tara Q. Thomas: de Wine & Spirits Magazine est leur critique pour les vins d'Autriche, d'Allemagne, d'Europe de l'Est et de la Méditerranée, donnant à ces vins un public plus large. Thomas est l'auteur de deux livres, The Complete Idiot's Guide to Wine Basics et The Pocket Idiot's Guide to Wine. Elle a contribué au Oxford Companion to Cheese, ainsi qu'au prochain volume d'Oxford sur les spiritueux.

59-Robert Koch: est président et chef de la direction du Wine Institute, qui est l'association de défense des politiques publiques de près de 1 000 établissements vinicoles californiens et entreprises affiliées, qui travaillent aux niveaux étatique, national et international pour soutenir les établissements vinicoles californiens (dont les ventes au détail annuelles aux États-Unis étaient de 35,2 milliards de dollars en 2017 ). Basé à San Francisco, avec des bureaux à Sacramento, Washington, D.C., six régions aux États-Unis et 15 pays étrangers, Wine Institute est guidé par 80 viticulteurs avec Koch à la barre.

58-Kevin Zraly: enseigne la Windows on the World Wine School, maintenant dans sa 36e année, qui a diplômé plus de 20 000 personnes. Le livre de Zraly Windows on the World Complete Wine Course, l'un des cinq livres sur le vin qu'il a écrits, fait partie des livres sur le vin les plus vendus aux États-Unis et se vend à plus de 3 millions d'exemplaires. États producteurs de vin. Il a reçu le prestigieux James Beard Lifetime Achievement Award.

57 Meg Houston Maker: a lancé son blog Maker’s Table en 2008 et a changé de nom au début de 2018 en Terrior Review. Ses écrits perspicaces sur le vin et le lieu lui ont valu de remporter les Wine Blog Awards 2015. En tant que rédactrice sur le vin, elle contribue également à diverses publications, notamment SOMM Journal, Snooth, Palate Press et autres. Avec 12 000 abonnés Twitter issus de l'agriculture biologique, elle influence ses lecteurs en utilisant des compétences perceptives pour communiquer sur le vin.

56-Tim Gaiser: est un œnologue de renommée nationale et Maître Sommelier. Il est professeur adjoint au Rudd Center for Professional Wine Studies du Culinary Institute of America à Greystone dans la Napa Valley. Fort d'une expérience dans toutes les phases de l'industrie du vin - en ligne, en gros, au détail, dans les établissements vinicoles et dans les restaurants - il a développé des programmes d'éducation au vin pour les restaurants, les écoles de vinification et les distributeurs de vin et a donné des cours sur le vin et les spiritueux, sensibilisant ainsi à la façon dont nos esprits reconnaître et coder les odeurs et les goûts.

55-Patrick Comiskey: sert de critique au magazine Wine & Spirits pour tous les vins nationaux en dehors de la Californie - y compris New York, Oregon et Washington - et contribue à des articles sur les vins et la viticulture de ces régions. Les références d'écriture de Comiskey incluent des contributions au San Francisco Chronicle, au Los Angeles Times, Bon appétit, et Rapport Robb, et il donne également des cours et anime des panels sur la viticulture, des dégustations de vins et diverses régions viticoles. Son livre le plus récent est Rhône américain : Comment les viticulteurs Maverick ont ​​changé la façon dont les Américains boivent.

54-Heidi Peterson Barrett: est un vigneron et entrepreneur qui a été à l'origine de certains des vins cultes les plus remarquables de Californie. Son succès et son influence se portent sur l'art du mélange. Bien qu'elle soit surtout connue pour avoir élaboré les vins de Screaming Eagle et Dalla Valle Vineyards, elle a également travaillé avec Paradigm Winery, Grace Family Vineyards, Amuse Bouche, Lamborn Family, Showket Vineyards, Revana Family Vineyards et Fantesca, présentant une grande diversité de styles de vinification. Barrett est consultante pour Diamond Creek Vineyards et Niebaum-Coppola, Kenzo Estate, et possède sa propre étiquette de vin, La Sirena.

53-Gordon Burns: a créé ETS Labs à Sainte-Hélène pour fournir une assistance technique et de laboratoire à l'industrie du vin, offrant 250 outils d'analyse pour aider les établissements vinicoles à atteindre leur potentiel. ETS a continué à étendre son expertise technique et sa nouvelle méthodologie dans l'analyse du vin d'une manière dont la plupart des gens n'ont aucune idée. ETS a obtenu l'accréditation ISO 17025, ce qui en fait le premier et le seul laboratoire œnologique domestique indépendant avec cette accréditation. Burns a été membre de l'American Society for Enology & Viticulture, Association of Official Analytical Chemists.

52-Karen Ross: est le secrétaire du département californien de l'alimentation et de l'agriculture (CDFA). Auparavant, elle a été présidente de la California Association of Winegrape Growers pendant 13 ans et directrice exécutive de Winegrape Growers of America. Dans ces types de postes de direction, Ross a aidé à parrainer des bourses pour les enfants des employés du vignoble, a créé le programme de viticulture durable reconnu au niveau national et, sous sa direction, le CDFA a mis en place un nouveau plan ambitieux sur 5 ans pour soutenir l'agriculture californienne, y compris la poursuite des travaux sur la prévention de la maladie de Pierce. .

51-Tim Hanni: est un chef de formation professionnelle, un maître du vin et un éducateur en vin certifié. Son approche unique et progressive de la nourriture et du vin lui a permis de créer des cartes des vins pour des clients comme Ruth's Chris et P.F. Chang, s'est concentré sur l'équilibre des saveurs des aliments et des vins d'un point de vue physiologique, biologique et psychologique. Hanni est également reconnu pour avoir introduit le concept de « umami » dans la communauté du vin et de la gastronomie. Il a donné des conférences dans plus de 27 pays et a été présenté dans le Sommelier Journal, le Washington Post et le Wall Street Journal. Son dernier livre est Pourquoi vous aimez les vins que vous aimez.

50-Gregory V. Jones: mondialement connu comme l'un des plus éminents climatologues du vin, est directeur de l'enseignement du vin au Linfield College dans l'Oregon. Il a été nommé l'une des 50 personnes les plus influentes dans le monde du vin par le magazine Decanter, l'un des 50 meilleurs leaders de l'industrie du vin par Wine Business Monthly, Person of the Year par l'Oregon Wine Press, et figurait sur cette liste en 2012 et 2013. Sa capacité à présenter conceptuellement et pratiquement les rouages ​​du changement climatique aux établissements vinicoles est inégalée. Plus récemment, il n'est devenu que le 10e Américain à être nommé Infanção (noble) par la Confraria do Vinho do Porto pour son travail avec l'industrie vinicole portugaise. Ses efforts pour expliquer la relation entre le climat et la vigne sont connus dans le monde entier.

49-Jon Kapon: est le président d'Acker, Merrall & Condit, le plus ancien magasin de vin d'Amérique et est devenu, sous sa direction, le premier vendeur mondial de vins fins aux enchères, y compris les enchères en ligne. En plus des ventes aux enchères, ils sont un magasin de vin au détail et un club de vin. Kapon a fait d'Acker le premier vendeur de vins fins en Amérique, avec des ventes aux enchères de New York à Hong Kong. Le chiffre d'affaires de 2017 s'élevait à 80 millions de dollars. Au troisième trimestre 2017, les ventes mondiales de vins fins et rares aux enchères (comprenant les ventes sur les marchés des États-Unis, de Hong Kong et de Londres) ont totalisé 53,7 millions de dollars.

48-Robert Whitley: Son syndication Wine ReviewOnline atteint près d'un million de personnes, offrant des critiques de vins et de domaines viticoles du monde entier à partir d'une grande équipe d'écrivains. Mais c'est son approche faisant autorité en tant que producteur de quatre concours de vins distincts : le Critics Challenge, le San Diego Wine and Spirits Challenge, le Sommelier Challenge et le Winemakers Challenge, qui contribuent à faire avancer le vin en remportant des prix convoités et en obtenant une large reconnaissance.

47-Doug Cook: est le propriétaire de Able Grape, un moteur de recherche sur le vin avec une base de données de plus de 26 millions de pages provenant de plus de 41 000 sites Web, tous liés au vin. Cet autoproclamé « geek informatique devenu geek du vin » a accumulé un empire de médias sociaux avec près de 250 000 abonnés sur Twitter, et il contribue à Wine Business Magazine. Able Grape est devenu l'un des plus grands moteurs de recherche de vins sur Internet. Si vous avez besoin de trouver quelque chose en rapport avec le vin, vous le trouverez ici.

46-Éric Levine: un ancien gestionnaire de programme Microsoft, a créé Cellar Tracker après avoir réalisé le programme pour lui-même, afin de suivre son propre vin.Cellar Tracker compte plus de 500 000 utilisateurs avec des entrées pour près de 88 millions de bouteilles individuelles et près de six millions de critiques de vins du monde entier, ce qui en fait l'une des plus grandes bases de données de vins au monde. C'est devenu un tourbillon de médias sociaux, reliant les amateurs de vin de tous les points de la planète. Cellar Tracker a été présenté dans le San Francisco Chronicle et le Wall Street Journal.

45-Linda Reiff: est le président et chef de la direction de Napa Valley Vintners (NVV), une association professionnelle représentant l'industrie viticole de la Napa Valley, avec 550 viticulteurs membres. Reiff a joué un rôle moteur dans la croissance de la NVV en ce qui est largement reconnu comme l'une des principales organisations commerciales du vin au monde. Le NVV est un défenseur de ses membres sur les questions de l'industrie et crée et accueille des dizaines d'événements et de programmes de marketing et de promotion, y compris Auction Napa Valley, qui a donné plus de 180 millions de dollars à l'éducation des enfants et la santé communautaire à but non lucratif depuis sa création en 1981. En 2017, l'impact économique des raisins et des vins du comté de Napa était de 9,4 milliards de dollars dans le comté de Napa, de 17,3 milliards de dollars en Californie et de 33,5 milliards de dollars aux États-Unis.

44-Aulne Millefeuille: a fondé Vinography en 2004 et a contribué à transformer les blogs sur le vin en ce qu'il est aujourd'hui, une influence respectée des médias sociaux et une source d'informations, d'opinions et de réflexions indépendantes sur le vin. Il intervient régulièrement lors d'événements liés au vin et est l'auteur du livre The Essence of Wine. De plus, il écrit une chronique pour Jancis Robinson en se concentrant sur les vins américains et les tendances de l'industrie du vin.

43-Virginie Boone: travaille avec Wine Enthusiast depuis 2010 et passe en revue et rapporte les vins de Napa et Sonoma. Elle est également l'auteur du livre Napa Valley and Sonoma: Heart of California Wine Country, et une panéliste et conférencière régulière sur des sujets liés au vin en Californie et elle est souvent juge du vin.

42-Cyril Penn: est rédacteur en chef de Wine Business Monthly, le plus grand tirage de toutes les publications spécialisées dans le commerce du vin en Amérique du Nord. Le magazine se concentre sur l'éditorial le plus à jour et le plus complet, y compris les modifications législatives, le marketing des caves, couvrant tout, des presses à cuve et des lignes d'embouteillage mobiles, à la façon de nettoyer correctement une cuve en acier inoxydable, aux VTT pour votre vignoble et à la levure. sélections. Ce sont les rouages ​​de l'industrie du vin et la famille de publications comprend Wine Business Monthly, Wines & Vines et Practical Winery and Vineyard.

41-Jon Bonné: ancien rédacteur en chef du San Francisco Chronicle sur le vin, il est actuellement rédacteur en chef collaborateur de Punch et est l'auteur de deux livres sur le vin. Son travail lui a valu deux prix James Beard et plusieurs prix de l'Association of Food Journalists. Auparavant, Bonné était chroniqueur sur le vin pour Seattle Magazine et a écrit sur le vin pour Food & Wine, Decanter, SevenFiftyDaily et Saveur. Il a également fait des reportages sur le vin pour le New York Times, Court TV et National Public Radio.

40-Dorothy J. Guêtre a conçu et écrit la chronique sur le vin du Wall Street Journal, Tastings. Elle déguste et étudie le vin depuis 1973 et contribue actuellement à Grape Collective. Elle a mené une brillante carrière dans le journalisme en tant que journaliste, rédactrice, chroniqueuse et éditorialiste au Miami Herald et au New York Times ainsi qu'au Journal. Dottie et son mari John Brecher sont bien connus pour leurs nombreuses apparitions à la télévision, en particulier dans l'émission de Martha Stewart, et en tant que créateurs de la célébration annuelle Open That Bottle Night du vin et de l'amitié.

39-Josué Greene: En tant que rédacteur en chef et éditeur de Wine & Spirits depuis 1986, lu par plus de 200 000 membres de la communauté viticole américaine. Les consommateurs et les professionnels du vin lisent le magazine pour des informations sur les régions et les producteurs établis et en devenir, l'art et la science de la viticulture, les événements de l'industrie et les accords mets et vins. Wine & Spirits, la seule publication sur le vin à avoir remporté cinq fois le prix James Beard pour l'excellence de sa rédaction sur le vin, évalue plus de 15 000 vins chaque année.

38-Paul Mabray: En tant que PDG d'Emetry, Mabray a créé des changements importants dans l'industrie du vin depuis plus de deux décennies. Ayant commencé à travailler dans les ventes et le marketing traditionnels à trois niveaux, puis à innover dans les modèles DTC avec Niebaum Coppola, Mabray a été à l'avant-garde de toutes les grandes tendances numériques pour l'industrie du vin. Il a fondé deux sociétés qui ont considérablement changé le paysage viticole américain vers le numérique, d'abord en introduisant le commerce électronique des vignobles avec Inertia Beverage Group (le précurseur de WineDirect.com), puis en introduisant les médias sociaux et la gestion de la relation client avec VinTank.com. Il est considéré comme le plus grand futurologue et leader d'opinion de l'industrie du vin, promouvant des outils et des méthodologies numériques pour faire avancer l'industrie vers l'avenir.

37-Lisa Perrotti-Marron est rédacteur en chef du Wine Advocate de Robert Parker et auteur de Taste Like a Wine Critic: A Guide to Understanding Wine Quality. Elle a obtenu le diplôme de Master of Wine et la médaille Madame Bollinger pour l'excellence en dégustation de vin, et concentre ses énergies sur Bordeaux, la Napa Valley et le comté de Sonoma pour le "Wine Advocate" de Robert Parker.

36-Sandra LeDrew: En tant que présidente des opérations vinicoles et directrice du développement de Terlato Wine Group, elle dirige un portefeuille qui totalise 2,1 millions de caisses. Le chiffre d'affaires en 2016 était de 300 millions de dollars. Terlato Wines possède un portefeuille de plus de 85 marques de vins de producteurs de vin de classe mondiale dans plus d'une douzaine de pays et est le principal distributeur de vins à 20 $ et plus. Auparavant, elle était présidente de Treasury Wine Estates Americas, aidant à redresser une entreprise qui était en difficulté avant son arrivée. Avant cela, LeDrew était président de Diageo Chateau & Estate.

35-Karen MacNeil: est l'auteur du livre primé, The Wine Bible. Ancienne correspondante pour le vin du Today Show, première rédactrice gastronomique et œnologique de USA Today, elle a été publiée dans plus de 50 journaux et magazines, dont le New York Times, Town & Country et Worth. L'entreprise de Karen, Karen MacNeil & Company, crée des événements d'entreprise personnalisés et des visites de vignobles dans le monde entier pour les entreprises et les groupes individuels. Parmi les entreprises clientes de Karen figurent Lexus, Merrill Lynch, Disney, General Electric, UBS et Singapore Airlines, ainsi que de nombreux cabinets d'avocats et de biotechnologie. Karen est la créatrice et présidente émérite du Rudd Center for Professional Wine Studies au Culinary Institute of America dans la Napa Valley.

34-Terry Wheatley: Vice-président exécutif de Vintage Wine Estates, supervise tous les canaux commerciaux pour le portefeuille de vins de Vintage Wine Estates (avec 34 étiquettes distinctes), y compris les ventes en gros nationales et internationales, les ventes directes aux consommateurs, les étiquettes exclusives, la télévente de vins, les clubs et les salles de dégustation de caves ( neuf d'entre eux) avec son équipe de 75 personnes. Reconnue comme l'une des femmes les plus innovantes de l'industrie du vin en 2016 dans le domaine de l'alimentation et des boissons par Fortune et Food & Wine Magazine, Terry est connue pour son profond respect pour le vin et pour la gamme de capacités et de stratégies qu'elle emploie pour créer, développer, promouvoir et vends-les.

33-James en train de téter: est PDG/éditeur de JameSuckling.com, la plate-forme médiatique du vin et la société d'événements avec des bureaux à Hong Kong et Bangkok. JamesSuckling.com compte actuellement plus de 600 000 visiteurs uniques par an avec environ 4 millions d'abonnés avec une couverture avec son site Web, ses médias sociaux, ses newsletters (chinois, thaï et anglais), le magazine Asia Tatler, le magazine Noblesse, WeChat, COFCO, Alibaba (score préféré source pour tous les vins vendus en Chine) et JD.com. Suckling organise également plus d'une dizaine d'événements oenologiques chaque année dont Grands Vins du Monde, Grands Vins des Andes, Grands Vins d'Italie et Bordeaux Confidentiel.

32-Philippe Melka : est l'un des vignerons rouges les plus demandés qui travaillent aujourd'hui. Melka, dont la liste de clients comprend des producteurs réputés tels que Seavey, Quintessa et Vineyard 29, ne suit les traces de personne. Formé à Bordeaux mais passionné par la Californie, ce Français a sa propre vision du Napa Cabernet et a fait ses armes au Château Haut-Brion, Badia O Coltibuono (Italie), Château Petrus (France) et Chittering Estate (Australie-Occidentale). Réalisant le potentiel de Napa, il a consacré le travail de sa vie à la consultation et finalement à la création de Melka Wines. D'autres projets de conseil ont inclus Gemstone, Dominus Estate, Cliff Lede, Hundred Acre, Parallel, Moone-Tsai, Dana Estates et Lail Vineyards. Son influence est évidente dans ses empreintes digitales dans plus de vignobles que n'importe qui d'autre.

31-Rob McMillan : fondateur de la division vin de la Silicon Valley Bank, rédige l'un des rapports annuels les plus fiables de l'industrie du vin, qui évalue les conditions actuelles et fournit une prévision unique basée sur une enquête menée auprès de plus de 500 établissements vinicoles. McMillian publie des rapports sur les tendances émergentes et est l'auteur du rapport annuel de la banque sur l'état de l'industrie du vin, qui est devenu l'un des rapports les plus lus en son genre. La division vin de la Silicon Valley Bank est le principal fournisseur de services financiers, notamment de capital pour les établissements vinicoles et les vignobles de l'ouest des États-Unis, avec plus de 300 clients viticoles et viticoles à Napa, Sonoma, sur la côte centrale de Californie, dans l'Oregon et dans l'État de Washington.

30-Heini Zachariassen: avec 30 millions d'utilisateurs dans le monde, Vivino est incroyablement encyclopédique en termes de ce qu'il vous dit sur le vin. Leur application est l'une des plus utilisées au monde et fournit non seulement des notes de dégustation, mais aussi des notes de vin de la communauté et comment un vin particulier se compare à d'autres vins, où vous pouvez l'acheter, les notes des vignerons, même les raisins qui ont été utilisés . Vous pouvez également trouver des articles sur les suggestions d'accords culinaires et le classement d'un vin individuel dans le domaine, la région, le pays et le monde et des comparaisons de prix pour différents millésimes.

29-Michael Osborn: est le fondateur et vice-président du merchandising de Wine.Com, le principal détaillant de vin en ligne du pays, proposant plus de 27 000 étiquettes uniques avec un inventaire de plus d'un million de bouteilles. En plus de leur application récemment publiée, ils proposent des experts en vin de chat en direct disponibles 7 jours sur 7. Et 120 millions de dollars de revenus ne sont rien à ignorer. Ils se sont également associés à Walgreens et Albertson en tant que points de prélèvement pour les expéditions physiques de vin, contournant les lois d'expédition archaïques de l'État et permettant aux clients d'obtenir plus facilement leur vin dans l'un des 10 000 emplacements sécurisés.

28-Lettie Teague: Avant de rejoindre le Wall Street Journal avec sa chronique On Wine (pour laquelle elle a reçu un James Beard Award 2012), Teague était la rédactrice en chef du Food & Wine Magazine, où elle a écrit la chronique mensuelle Wine Matters. Elle a reçu le prix M.F.K. de la James Beard Foundation. Fisher Distinguished Writing Award en 2003 et a remporté un James Beard Award 2005 pour ses chroniques de magazine. Ses écrits au Wall Street Journal et à Food & Wine atteignent un marché énorme, ce qui se traduit par des ventes.

27-Jeb Dunnuck: anciennement de Wine Advocate, il dirige maintenant JebDunnuck.com, une publication bimensuelle par abonnement dédiée à la fourniture de commentaires indépendants et de critiques sur les meilleurs vins et régions viticoles du monde. La rédaction se concentre principalement sur le sud de la France, Bordeaux, la Californie et l'État de Washington, mais Dunnuck présente également d'autres régions viticoles émergentes et de classe mondiale, ainsi qu'une couverture approfondie des portefeuilles de vins des principaux importateurs américains.

26-André Robinson : continue d'être l'une des principales éducatrices en vin du pays et est l'une des 18 femmes au monde nommées Maître Sommelier par la prestigieuse Cour des Maîtres Sommeliers. Elle a produit du contenu vidéo sur la gastronomie, le vin et les voyages pour Delta Air Lines et des médias de diffusion pour Food Channel et PBS. Elle est l'auteur de huit livres sur le vin et la gastronomie et ses articles sont parus dans des publications telles que Health, Eating Well, Esquire, Real Simple, Money et Bon Appétit. Elle a reçu trois James Beard Awards et si cela ne suffit pas, elle a créé une nouvelle gamme de verres à pied à vin.

25-Doug Frost: est l'une des cinq seules personnes au monde à avoir obtenu le titre de Maître Sommelier et Maître du Vin, ce qui le met en demande en tant qu'écrivain, conférencier et juge du vin. Il est l'auteur de trois livres sur le vin, contribue à l'Oxford Companion of Wine, au San Francisco Chronicle, au Underground Wine Journal, à Drinks International, à Practical Winery & Vineyard, à Wines & Vines, à Wines & Spirits, à Cheers Magazine et à Santé Magazine, entre autres. . Ses connaissances et sa compréhension incroyables du vin le rendent recherché en tant qu'éducateur, ayant un impact sur une variété d'amateurs de vin, et il le fait avec humour et précision.

24-Jon Thorsen: AKA le snob inversé du vin, a lancé son blog anti-vin en 2011. Son système d'évaluation des vins distinctif et algorithmique commence aux vins inférieurs à 6 $ et s'arrête à 19,99 $. C'est vrai, il ne critique pas les vins de plus de 20 $. Étant donné que la majorité du vin vendu aux États-Unis correspond à ces paramètres financiers, il n'est pas étonnant que Thorsen compte plus d'un demi-million d'adeptes dévoués sur diverses plateformes de médias sociaux.

23-Tyler Colman: est mieux connu de la plupart des gens sous le nom de Dr. Vino, un blogueur sur le vin primé et auteur de deux livres sur le vin, et il enseigne à NYU. Il fait également partie des contributeurs de The Oxford Companion to Wine. Son blog est l'un des blogs sur le vin les plus régulièrement notés, ce qui n'est pas un mince exploit sur le marché des blogs sur le vin saturé d'aujourd'hui. En plus d'être nominé pour un prix de la James Beard Foundation, ses articles ont été publiés dans le New York Times, Food & Wine, Forbes.com, Wine & Spirits, Decanter et bien d'autres où il explore intelligemment l'intersection du vin, de la politique. et affaires.

22-Joe Roberts: est connu sous le nom de 1 Wine Dude, l'auteur d'un blog sur le vin qui a atteint des sommets stratosphériques. Roberts, un CSW, a remporté près de 30 prix pour son blog en partie parce qu'il combine de manière transparente sa propre voix unique avec une compréhension rigoureuse et approfondie du vin, le tout expliqué dans un style de communication pragmatique et non censuré. Il est maintenant consultant en vin et membre de la Society of Wine Educators basée aux États-Unis et d'autres organisations. Wine Enthusiast l'a classé parmi les trois meilleurs blogueurs sur le vin aux États-Unis.

21-Chris Underwood: Le PDG de Young's Market Co. est l'un des deux seuls distributeurs basés sur la côte ouest. Il dessert 663 établissements vinicoles dans 11 États de l'ouest depuis son siège social dans le comté d'Orange, en Californie. Young's a réalisé sa part de fusions et acquisitions, absorbant six autres sociétés depuis 2010, dont le leader régional Columbia dans l'Oregon et à Washington. L'entreprise familiale affiche un chiffre d'affaires annuel de plus de 3 milliards de dollars et emploie 3 000 personnes.

20-Matt Kramer: depuis 1985, il contribue à Wine Spectator, mais il écrit sur le vin depuis 1976, utilisant un style moins formel et plus ouvert que la plupart des auteurs sur le vin. Il a été chroniqueur sur le vin pour The Oregonian et a précédemment écrit sur le vin pour le New York Sun et le Los Angeles Times. Loué pour la lucidité de ses écrits, il a aidé à défendre les petits domaines viticoles et maintenant l'idée communément admise de territoire. Il a publié sept livres sur le vin.

19-Jeff Dubiel: En tant que directeur marketing de The Wine Group, Dubiel a le don de commercialiser et de vendre efficacement de nombreux vins. Jeff a passé près d'une décennie chez Pepsi Cola dans plusieurs rôles marketing, puis a aidé à diriger la gestion de la marque pour E&J Gallo Winery dans les ventes internationales. The Wine Group est un producteur californien de marques bien connues telles que Franzia, Cupcake Vineyards, Concannon Vineyards, Big House, Almaden, Fish Eye et flipflop. Fondé en 1981, The Wine Group est le troisième producteur mondial de vin en volume.

18-Greg Baird: of Breakthru Beverage se classe au troisième rang des principaux distributeurs de vin aux États-Unis, vendant les produits de 691 établissements vinicoles dans 15 États à partir de sa force de vente d'environ 10 000 personnes dans 37 bureaux. Opérant principalement dans les États du centre, de l'est et du sud, Breakthru a son siège à New York et dans l'Illinois. Ses revenus en 2016 ont été estimés à 5,4 milliards de dollars.

17-Tom Cole: est président et chef de la direction de Republic National Distributing Co., connu sous le nom de RNDC pour le commerce du vin. Ils sont le deuxième plus grand distributeur de vin du pays, représentant 751 établissements vinicoles, et générant un chiffre d'affaires estimé à 6,5 milliards de dollars en 2016 provenant de ventes dans 22 États, principalement dans l'Est, le Sud et le Midwest.

16-Leslie Sbrocco: est un auteur primé, conférencier, consultant en vin et auteur de deux livres nationaux sur le vin. En tant qu'animatrice de la série PBS Check Please !, elle a remporté un très convoité prix James Beard, deux Taste Awards et trois Emmy Awards. Sbrocco a également été juge vedette de la série nationale PBS, The Winemakers, et elle est régulièrement invitée à l'émission Today Show de NBC. Elle apparaît fréquemment sur les chaînes de télévision nationales, notamment CNN, The Hallmark Channel’s Better TV, QVC et son travail a été publié dans Epicurious.com, le magazine Oprah, Good Housekeeping et Glamour, entre autres. Elle est également la fondatrice de la société multimédia Thirsty Girl LLC, et grâce à ses médias sociaux, ses publications, ses points de vente en ligne et ses apparitions à la télévision, Leslie atteint des millions de consommateurs.

15-Meridith Mai: est éditeur et directeur éditorial, et copropriétaire de The Tasting Panel Magazine, et propriétaire de SOMM Journal et des magazines The Clever Root. May a contribué à faire de The Tasting Panel l'un des magazines de l'industrie des boissons à la croissance la plus rapide et les plus lus au cours de la dernière décennie. Avec plus de 250 000 lecteurs, dont plus de la moitié sont des acheteurs de vin sur place, ces magazines ont beaucoup de pouvoir pour se tenir au courant des dernières tendances et des régions viticoles émergentes ainsi que des critiques de vins et spiritueux. Le panel de dégustation organise également des dégustations pour les médias, le commerce et les consommateurs, notamment SommCon, Society of Wine Educators, ZAP, World of Pinot Noir, Hospice du Rhône et bien d'autres.

Île aux 14 Rayons: est rédacteur en chef exécutif des vins chez Food & Wine Magazine, avec un tirage de près d'un million d'exemplaires, où il supervise la couverture du vin. Ses articles sur le vin, la bière, la nourriture et les spiritueux sont parus dans un large éventail de publications, et il a été nominé deux fois pour un James Beard Award et a remporté deux fois le prix IACP pour l'écriture narrative sur les boissons. Il est fréquemment invité dans les médias nationaux, apparaissant dans des programmes tels que Today, On the Money de CNBC et Squawk Box, All Things Considered de NPR et Splendid Table d'American Public Media.

13-Anthony Dias Bleu: Son travail dans divers médias imprimés et en ligne sur le vin est diffusé chaque mois auprès de plus de 30 millions de consommateurs et de professionnels du monde entier. Son émission de radio, Blue Lifestyle, est présente dans 35 marchés aux États-Unis.Blue dirige également le San Francisco International Wine Competition, le plus grand concours international de vins aux États-Unis. En 2007, Blue a acheté, en partenariat avec l'éditeur Meridith May, Patterson's Beverage Journal, une publication de 65 ans sur le commerce des boissons qui a été rebaptisée The Tasting Panel. Il est devenu la publication de l'industrie des boissons à plus fort tirage. En 2013, le magazine The Tasting Panel a acquis The Sommelier Journal avec Blue comme nouveau rédacteur en chef. Blue dirige maintenant l'un des producteurs d'événements œnologiques et gastronomiques les plus prospères du pays, créant de grandes dégustations commerciales, des séminaires sur le vin, des déjeuners et des dîners pour les établissements vinicoles et les associations viticoles du monde entier. Depuis plus de 40 ans, Andy Blue, lauréat du James Beard Award et ancien rédacteur en chef de Wine & Spirits du magazine Bon Appetit, évalue et note les vins et spiritueux.

12-Éric Asimov: est le critique de vin en chef du New York Times et l'auteur des livres How to Love Wine: A Memoir and Manifesto, et Wine With Food: Pairing Notes and Recipes From The New York Times. Il est loué par ses disciples pour son approche réfléchie, objective et inclusive du vin. Défenseur de vins moins puissants, plus équilibrés, Asimov est en position d'influence auprès du Times pour promouvoir cet objectif. En 2013, il a été intronisé au Who's Who of Food & Beverage in America de la James Beard Foundation.

11-David Trône: En tant que PDG de Total Wine, Trone exploite 172 magasins dans seulement 22 États et plus de 6 000 employés avec un chiffre d'affaires annuel de 3 milliards de dollars. Il y a, en moyenne, 8 000 vins représentés dans chacun de leurs magasins et près de la moitié d'entre eux sont des importations, exposant les amateurs de vin à une grande diversité de vins qu'ils ne connaissent peut-être pas autrement. Total a également agrandi ses magasins pour inclure des bars de dégustation et des centres d'éducation. La philanthropie fait également partie de leur équation. En 2016, Total Wine a fait don de plus de 6 millions de dollars à 6 000 associations caritatives locales dans 18 États.

10-Robert Parker: de The Wine Advocate et son site Web éponyme couvrent les vins de Californie du Nord et de Bordeaux, et agit en tant que critique général, menant des dégustations verticales et des dégustations horizontales de millésimes plus anciens de Californie et d'ailleurs. Parker a publié plusieurs livres sur le vin et a reçu tellement d'honneurs qu'il est difficile de tous les compter, mais il a inclus le premier écrivain/critique du vin à recevoir la Grand-Croix de l'Ordre du mérite civil, la plus haute distinction civile d'Espagne et le premier critique de vin intronisé au Culinary Institute Of America's Vintners Hall of Fame à Napa Valley.

9-James Laube: Tout le monde connaît son nom et en tant que dégustateur principal et écrivain de vins pour Wine Spectator, l'influence de Laube n'a pas cessé depuis plus de 37 ans. Ses quatre livres sur le vin lui ont valu un James Beard Award du meilleur livre sur le vin de l'année. L'influence de Laube s'exprime mieux à travers les ventes incroyables que ses recommandations fournissent aux établissements vinicoles haut de gamme et bas de gamme. Les gens lisent et respectent son opinion et donc les vins sont achetés et vendus en fonction de ses recommandations. Vous pouvez ne pas être d'accord avec lui, mais vous ne pouvez pas douter de son influence.

8-Adam Strum: en tant que fondateur et président de Wine Enthusiast Companies, et rédacteur en chef et éditeur du magazine Wine Enthusiast, Strum dirige le plus grand groupe de sociétés de commerce et de médias du vin au monde. Avec plus de 800 000 lecteurs, Wine Enthusiast Magazine propose un contenu éditorial, des critiques et des notes faisant autorité sur des dizaines de milliers de vins chaque année. L'entreprise de catalogues et de sites Web Wine Enthusiast est le premier vendeur mondial d'accessoires pour le vin et de stockage de vin avec des catalogues distribués à plus de 300 millions de publications liées au vin aux États-Unis et dans le monde. Ils ont récemment lancé une autre innovation Gourmet à 40 $, un produit alimentaire à faire à la maison qui comprend une bouteille de vin associée au repas.

7-Antonio Galloni, Vineux est l'une des publications sur le vin les plus influentes au monde. Fondée en 2013 par Galloni après un passage chez Robert Parker, Vineux élargi sa plateforme numérique en 2016 avec l'acquisition de Délectable. Vineux a des lecteurs dans plus de 90 pays à travers le monde et Delectable Premium intègre de manière transparente la bibliothèque de Delectable de plus de cinq millions d'avis d'utilisateurs avec la base de données de Vinous de près de 250 000 avis critiques dans une plate-forme mobile de pointe qui donne aux consommateurs un accès inégalé à des informations sur leur vins préférés.

6-Stéphanie Gallo: est vice-président du marketing pour E. & J. Gallo Winery, le plus grand domaine viticole familial au monde, exportant 24 marques de vin représentant plus de 70 millions de caisses dans 90 pays. Sous sa direction, Barefoot est passé de 500 000 caisses à la plus grande marque de vin en bouteille au monde. Elle joue également un rôle essentiel dans le développement de nouveaux produits innovants comme Naked Grape, Vin Vault et Dark Horse. Les autres contributions clés de Stephanie à l'entreprise ont inclus le repositionnement de la marque Gallo Family à l'échelle mondiale et le lancement de la publicité en ligne, des programmes de médias sociaux et des initiatives de marketing événementiel de la cave. Elle est également une conférencière régulière sur les femmes en affaires, les entreprises familiales et l'importance des dons communautaires.

5-Rob Sables: En tant que PDG de Constellation Brands, Sands supervise 10 000 employés, des ventes dans 125 pays et des opérations dans environ 40 installations. Oui, ils sont une société cotée en bourse Fortune 500 et oui en tant que distributeur, tout le monde ne les aime pas, mais ils déplacent une immense quantité de vin. Les marques comprennent Clos du Bois, Robert Mondavi, Franciscan Estate et Ravenswood. Ils restent le plus gros vendeur en volume de vins de catégorie premium dont le prix se situe entre 5 $ et 15 $.

4-Marvin Shanken: est rédacteur en chef et éditeur de Wine Spectator, l'un des meilleurs magazines sur le vin au monde. Spectator's Top 100 Wines est devenu une sorte de bible du vin annuelle. En plus de Spectator, Shanken exerce une influence via Impact Databank Reports, une publication annuelle de l'industrie qui fournit des données sur le vin brut, et les publications commerciales Market Watch et Food Arts. Aujourd'hui, Wine Spectator est lu par trois millions de personnes et exerce une influence considérable avec ses critiques sur les vins, les régions viticoles émergentes et la gastronomie. Shanken publie également Cigar Aficionado et Whisky Advocate.

Tourneur à 3 temps: a rejoint l'entreprise de Walgreen il y a sept ans, et il a augmenté les ventes annuelles de la catégorie à 1 milliard de dollars dans les 8 200 magasins de la chaîne. Sous la direction de Turner, Walgreen's gère une unité allégée et efficace avec de grandes marques ciblées. Non, il ne fait pas la promotion de vins plus petits, d'offres uniques ou de quoi que ce soit d'inconnu, en fait, ils ne stockent que 150 options de vins, toutes de marques nationales, ce qui rend le milliard de dollars de ventes plutôt impressionnant. De plus, environ 7 500 de ces magasins détiennent un dépôt FedEx pour les expéditions physiques de vin.

2-Wayne Chaplin: est le président et chef de l'exploitation de Southern Glazer's Wine & Spirits, le plus grand distributeur de spiritueux et de vins du pays avec des revenus estimés à plus de 9 milliards de dollars, dont environ la moitié sont du vin. Vous n'aimez peut-être pas le système de distribution aux États-Unis, mais vous ne pouvez pas les ignorer. La société est présente dans 36 États, emploie près de 12 000 personnes et fait la promotion de 1 178 établissements vinicoles, à partir de 152 bureaux. L'entreprise a généré un chiffre d'affaires estimé à 17 milliards de dollars en 2016. Elle a vendu 150 millions de caisses de vins et spiritueux la même année à plus de 350 000 comptes de détail et de restauration.

1-Annette Alvares-Peters: Le directeur adjoint des marchandises générales de Costco pour les boissons alcoolisées comprend les achats de vin, de spiritueux et de bière pour Costco, et Costco est le plus grand détaillant d'alcool aux États-Unis vendant du vin dans 488 magasins aux États-Unis et à Porto Rico, et des magasins supplémentaires dans sept pays étrangers avec 70 millions de membres. Les revenus du vin à eux seuls ont atteint un montant incroyable de 1,69 milliard de dollars pour 2016 - et y compris tout l'alcool, ils ont vendu pour 3,6 milliards de dollars. Prenez en compte leur propre étiquette Kirkland, qui représente 15 % de leurs ventes totales de vin, et elle a aidé le vin à être beaucoup plus accessible aux masses. Et ce n'est pas seulement la catégorie des moins de 10 $ ou 20 $ non plus, ils vendent plus de Dom Perignon que quiconque aux États-Unis. En termes simples, Costco déplace beaucoup de vin, ce qui fait bouger les marchés.

Visiter le pays du vin? Pourquoi dépenser 250 $ par jour en frais de dégustation alors que vous pouvez obtenir le laissez-passer de vin et payer moins de la moitié ? 1 jour avec le pass vin = 125$+ d'économies. 2 jours avec le pass vin = 250$+ d'économies. Le Pass Vins Prioritaires


5 Ils évaluent le vin juste

Le prix du vin est en partie scientifique et en partie devinette. Il existe de nombreux buveurs de vin, aguerris ou non, et chacun a ses propres attentes quant au prix d'une bouteille de « bon » vin. Cela signifie essentiellement qu'il n'y a pas de normes de l'industrie sur les prix. Naturellement, le coût dicte le prix minimum, comme dans la plupart des industries, mais une fois que les producteurs de vin, les importateurs et les détaillants ont calculé le coût de production, les soins, les frais de transport et la main-d'œuvre, le prix final est déterminé par la qualité perçue et la bonne vieille rareté - ou la rareté perçue.

En fin de compte, le prix du vin est basé sur ce que les détaillants pensent que les gens paieront pour cela. Inévitablement, le prix final est en fait une intuition. Certains vins ont également des prix différents selon les régions - encore une fois, une autre intuition que "la région X paiera plus pour ce type de vin". Comme la plupart des produits spécialisés, le prix de détail n'est pas une formule cohérente. Une fois le coût éliminé, la clé est de fixer un prix suffisamment élevé pour convaincre les consommateurs qu'ils achètent de la qualité, tout en le maintenant dans la fourchette la plus élevée possible de sa valeur.


Vous avez plusieurs années et plusieurs millions de dollars ? Vous ne pouvez probablement toujours pas planter un vignoble de la Napa Valley

Leslie Caccamese a compris que posséder un vignoble dans la Napa Valley serait facile. Mais elle n'aurait pas pu imaginer à quel point ce serait difficile.

Une "personne normale" qui se décrit elle-même, c'est-à-dire qu'elle signifie "pas un milliardaire", Caccamese avait déménagé à Napa depuis San Francisco avec son partenaire de longue date. Elle travaillait dans le marketing pour une société de conseil en ressources humaines, mais vivre dans la belle Napa lui donnait des "fantasmes agraires", comme elle le dit. Après sa rupture avec son partenaire, elle a décidé de rester en ville. « Je voulais cultiver ma propre nourriture, travailler dans un vignoble », dit-elle.

En 2012, elle a vu qu'une parcelle de 12 acres sur Atlas Peak, une zone recherchée dans les collines orientales de la vallée, était à vendre. C'était un étirement pour ses finances, mais Caccamese a contracté un prêt auprès de la banque, emprunté sur son plan 401 (k) et encaissé des obligations d'épargne pour l'enfance. Pour 500 000 $, la terre était à elle.

&ldquoJ'avais 32 ans à l'époque, et je n'avais aucune idée de ce dans quoi je m'embarquais,&rdquo Caccamese dit. Le terrain était une prairie. Son espoir était d'installer une petite maison préfabriquée sur le terrain et de planter un vignoble de 5 acres : le rêve de la Napa Valley.

Le comté de Napa a toujours été un endroit coûteux et très réglementé pour planter un vignoble. Ces dernières années, cependant, les dépenses et les réglementations ont augmenté de façon exponentielle.

Les vignobles de la vallée se vendent maintenant en moyenne entre 300 000 et 350 000 $ l'acre, explique Cyd Greer, agent immobilier chez Coldwell Banker à Sainte-Hélène, spécialisé dans les vignobles, les établissements vinicoles et les propriétés de luxe. Bien sûr, souligne Greer, les prix varient considérablement et tout est lié au prix du vin qui provient de la propriété. Elle a récemment vendu une propriété de 10 acres sur Diamond Mountain, qui avait déjà un vignoble planté, pour 6,5 millions de dollars. .

"Le marché est plus fort qu'il ne l'a jamais été", déclare Greer, "et nous ne nous attendons pas à un ralentissement". des zones qui n'étaient auparavant pas considérées comme les zones de vignobles les plus élitistes &mdash Oak Knoll et Coombsville, par exemple &mdash sont soudainement brûlantes.

Mais acheter le terrain est la partie facile. Le transformer en vignoble est presque impossible pour beaucoup.

Une fois que vous avez obtenu votre parcelle de terre, vous devez demander des permis pour planter un vignoble. Ce processus nécessite une série d'étapes, des analyses des ressources biologiques (si la plantation pourrait perturber un habitat animal, par exemple) aux examens d'artefacts culturels (si cela pourrait perturber, par exemple, un cimetière amérindien).

Selon James Bushey, propriétaire de PPI Engineering à Napa, une entreprise qui planifie et conçoit des vignobles, le processus d'autorisation des vignobles "durée de 12 à 18 mois au moins". Quant au coût, dit-il, "le minimum sera de plusieurs dizaines de milliers de dollars, et il monte en millions.&rdquo

Est-ce trop difficile à planter à Napa, ou pas assez ? Cela fait maintenant l'objet d'une controverse considérable, alors que les résidents du comté se préparent à voter en juin sur la mesure C, une initiative de scrutin qui freinerait le développement du vignoble sur les collines de Napa afin de préserver les chênes et les sources d'eau. La conversation sur la mesure C a suscité un débat acharné : les partisans de l'initiative soutiennent que des limitations sur les vignobles sont nécessaires pour préserver la santé de l'environnement du comté, ses opposants soutiennent que la mesure C imposerait un fardeau réglementaire excessif à l'industrie du vin.

Alors que le débat fait rage, des cas comme Caccamese suggèrent que des forces ni environnementales ni industrielles, mais simplement économiques, ont déjà déterminé l'avenir des plantations de vignobles à Napa. Son expérience est emblématique de la réalité de la propriété foncière ici aujourd'hui : financièrement et pratiquement non viable pour la plupart, surtout pour ceux, comme Caccamese, qui manquent de fortune.

&ldquoSi vous&rsquo une personne ordinaire»,» dit-elle,&ldquovous n&rsquotez aucune chance.&rdquo

Alors, que faut-il précisément pour planter un vignoble ici ?

« Le comté de Napa a les réglementations agricoles les plus strictes non seulement du pays mais du monde », a déclaré Rachel LeRoy, vice-présidente de l'ingénierie de PPI.

C'est en grande partie parce que les développements de vignobles à flanc de colline à Napa sont soumis aux normes rigoureuses de la California Environmental Quality Act, ou CEQA. Ce processus a été mis en place après que le Sierra Club a déposé une plainte contre le comté de Napa en 2000, affirmant que ses réglementations existantes en matière de plantation à flanc de colline étaient trop faibles. Le CEQA est généralement réservé aux grands projets de travaux publics & ldquo Napa est le seul comté de Californie qui soumet un produit agricole comme les vignobles au CEQA, & rdquo LeRoy dit.

Parcourez les 426 pages des lignes directrices de la CEQA et vous trouverez une liste de contrôle pour le rapport environnemental requis, un résumé de toutes les manières dont un projet proposé pourrait affecter son environnement. Une fois terminé, le rapport doit être publié dans un forum public, tel qu'un journal.

Le public peut répondre avec des commentaires, et l'agence qui a préparé le rapport est légalement tenue de répondre à chaque commentaire. PPI Engineering, pour les grands projets, a reçu jusqu'à 2 000 commentaires, y répondre peut prendre plus d'un an. &ldquoCertains commentaires soulèvent des inquiétudes légitimes&rdquo Bushey dit, &ldquolike, pourrait-il y avoir cette mousse rare là-bas ? Nous devons donc sortir et regarder cela.&rdquo

La principale composante des applications du vignoble Napa est le plan de contrôle de l'érosion, requis pour tout site avec une pente de 5 pour cent ou plus. (Pratiquement toutes les terres plantables restantes dans le comté de Napa dépassent cette catégorie. La plantation est interdite sur des pentes supérieures à 30 pour cent.) Le plan doit montrer que le vignoble n'augmentera pas la perte de sol ou le ruissellement.

Pour Caccamese, qui proposait de planter 5 acres de vignes, l'obtention d'un plan de contrôle de l'érosion a pris deux ans et a coûté 45 000 $, principalement en honoraires de consultation.

En plus des préoccupations géologiques, une analyse CEQA doit également aborder l'impact d'un projet concernant la qualité de l'air, les émissions de gaz à effet de serre, les matières dangereuses, la qualité de l'eau, les ressources minérales, la circulation, le bruit, le logement, les services publics et plus encore. En règle générale, un propriétaire foncier embauchera une entreprise de génie civil telle que PPI, qui embauchera ensuite des experts pour consulter sur chacune de ces catégories. Par exemple, un biologiste doit évaluer un site et un habitat végétal et animal, ce qui prend souvent une année complète.

Des consultants distincts doivent être embauchés pour donner des conseils sur les eaux souterraines et les eaux de ruissellement pluviales. &ldquoLes analyses hydrologiques sont très détaillées&rdquo, dit Bushey. &ldquoNous utilisons des modèles informatiques complexes pour prédire ce qui pourrait arriver aux puits voisins et estimer la quantité de recharge sur une propriété particulière.&rdquo

Il y a plus : un archéologue doit effectuer un examen des artefacts culturels. Les découvertes les plus courantes, selon LeRoy, sont les parois rocheuses et les flocons d'obsidienne, qui peuvent être des restes de pointes de flèches utilisées par les Indiens d'Amérique. Certaines pièces préhistoriques ont été découvertes dans le comté de Napa, mais les matériaux n'ont besoin que de 50 ans pour être considérés comme archéologiques.

&ldquoDonc, une décharge du début des années 1900 compte,&rdquo Bushey dit. &ldquoNous éviterions d'y planter.&rdquo Un conseil tribal doit signer le rapport.

Dans le cas de Caccamese, l'examen des artefacts culturels a déterminé qu'un vieux mur de pierre sur sa propriété avait une valeur historique et ne pouvait pas être dérangé. Elle devrait augmenter le recul de toutes les vignes du mur.


RAVENS TO RICHES / Le fondateur de Ravenswood, Joel Peterson, pourrait prendre sa retraite riche – mais il aime toujours faire du vin

1 sur 8 RAVENSWOOD27_618_cl.JPG Profil du vigneron de Ravenswood, Joel Peterson. Il a rendu public Ravenswood en 1999 et il a été acheté par Constellation. Photo de Joel Peterson (à gauche) et de son fils, Morgan Twain-Peterson (également vigneron) chevauchant des tonneaux de vin à Ravenswood. Craig Lee / The Chronicle CRÉDIT OBLIGATOIRE POUR PHOTOG ET SF CHRONICLE/ -MAGS OUT Craig Lee Voir plus Voir moins

2 sur 8 RAVENSWOOD_S1_008_RAD.jpg Pour l'histoire de Ravenswood, encadré notes de dégustation. Trois bouteilles ensemble, de gauche à droite : 2004 Ravenswood California Zinfandel, 2003 Ravenswood Sonoma County Old Vine Zinfandel, 2004 Ravenswood Dickerson Napa Valley Zinfandel. Deux bouteilles : 2003 Ravenswood Pickberry vignobles Somona Mountain, 2001 Ravenswood Rancho Salina Vineyards Sonoma Valley Photo prise le 13/07/06, à San Francisco, CA. (Katy Raddatz/The S.F.Chronicle) **Ravenswood, Sonoma, Zinfandel, Salina, Dickerson Crédit obligatoire pour le photographe et le San Francisco Chronicle/ -Mags out Katy Raddatz Voir plus Voir moins

4 sur 8 RAVENSWOOD_S1_006_RAD.jpg Pour l'histoire de Ravenswood, encadré notes de dégustation. Trois bouteilles ensemble, de gauche à droite : 2004 Ravenswood California Zinfandel, 2003 Ravenswood Sonoma County Old Vine Zinfandel, 2004 Ravenswood Dickerson Napa Valley Zinfandel. Deux bouteilles : 2003 Ravenswood Pickberry vignobles Somona Mountain, 2001 Ravenswood Rancho Salina Vineyards Sonoma Valley Photo prise le 13/07/06, à San Francisco, CA.(Katy Raddatz/The S.F.Chronicle) **Ravenswood, Sonoma, Zinfandel, Salina, Dickerson Crédit obligatoire pour le photographe et le San Francisco Chronicle/ -Mags out Katy Raddatz Voir plus Voir moins

5 sur 8 RAVENSWOOD27_483_cl.JPG Profil du vigneron de Ravenswood, Joel Peterson. Il a rendu public Ravenswood en 1999 et il a été acheté par Constellation. Craig Lee / The Chronicle CRÉDIT OBLIGATOIRE POUR PHOTOG ET SF CHRONICLE/ -MAGS OUT Craig Lee Voir plus Voir moins

7 sur 8 RAVENSWOOD27_167_cl.JPG Profil du vigneron de Ravenswood, Joel Peterson. Il a rendu public Ravenswood en 1999 et il a été acheté par Constellation. Photo de Joel Peterson (au milieu) avec son fils, Morgan Twain-Peterson (à gauche), et la mère de Joel et la grand-mère de Morgan, Frances Peterson. Morgan est également vigneron. Ils visitent la maison où Joel a grandi lorsqu'il était enfant et où Frances vit toujours, à Point Richmond. Craig Lee / The Chronicle CRÉDIT OBLIGATOIRE POUR PHOTOG ET SF CHRONICLE/ -MAGS OUT Craig Lee Voir plus Voir moins

Lorsque Joel Peterson a récolté plusieurs millions de dollars de la vente de Ravenswood, la cave qu'il a fondée, il aurait pu prendre l'argent et s'enfuir. La plupart des vignerons qui trouvent un tel or le font.

Mais cinq ans plus tard, Peterson aime toujours ce qu'il appelle maintenant une "marque". Il s'est avéré étonnamment bon et intéressé par le fait d'être un dirigeant d'entreprise, même s'il porte des chemises hawaïennes et des chapeaux de cow-boy.

Il serait facile de le mettre dans le même panier que d'autres ex-hippies devenus corporatifs, mais Peterson, 59 ans, n'est pas aussi simple que son célèbre slogan "Pas de vins mauviettes". Cela suggère des vins grands, audacieux et simples sans nuances, mais les meilleurs vins de Ravenswood ont beaucoup de complexité, tout comme Peterson.

Il a commencé comme petit vigneron à temps partiel, produisant des Zinfandels sur un seul vignoble dans les années 1970, lorsque le cépage était peu respecté. C'est un microbiologiste et un aventurier qui raconte de belles histoires sur la conduite de sa moto à travers le pays sans un dollar en poche, ou de gagner de l'argent pour un repas au Portugal en faisant un bras de fer avec une marine marchande.

Il est également à la tête d'une famille atypique où sa femme et son ex-femme passent l'été ensemble.

Peterson aime le vin depuis l'âge de 10 ans, lorsque son père lui a demandé de prendre des notes de dégustation pour le groupe de dégustation de vins d'East Bay de ses parents. En 1976, à l'âge de 29 ans, lui et son partenaire commercial Reed Foster, qu'il a rencontré dans ce groupe, ont lancé Ravenswood avec 4 000 $, sans vignoble ni cave. Pour le travail, ils ont appelé tous leurs amis pour les aider gratuitement.

"J'ai rencontré beaucoup d'amis la première année", dit Peterson.

Trente ans plus tard, Peterson est toujours un excellent vigneron produisant certains des Zinfandels les plus axés sur le terroir de Californie, même si sa cave maintenant beaucoup plus grande n'attire plus les amateurs de vin comme autrefois.

"C'est une entreprise. En fin de compte, je ne peux pas faire ce que fait Helen Turley", déclare Peterson, faisant référence à l'un des consultants en vinification les plus recherchés de Californie pour les vins haut de gamme. "Je ne peux pas le dire aux gens. Peu importe si nous gagnons de l'argent. Parce que c'est le cas. Sinon, cela devient un passe-temps, à moins que vous ne facturiez des prix exorbitants pour cela. Mais je n'ai jamais voulu mettre le vin sur un piédestal. Le vin doit faire partie de votre quotidien."

En 2001, deux ans après son introduction en bourse, Ravenswood a été racheté par Constellation Brands pour 148 millions de dollars. Peterson, dont les cheveux ont atteint son arrière-train dans les premières années de la cave, était le plus grand actionnaire, faisant de lui cet oiseau rare que de nombreux étudiants du département de viticulture et d'œnologie de l'UC Davis aspirent à devenir - un vigneron devenu multimillionnaire.

Mais au lieu de prendre sa retraite ou de recommencer avec une petite cave, Peterson est devenu vice-président senior de Constellation - maintenant la plus grande entreprise viticole au monde - et est resté le vigneron en chef de Ravenswood.

"Joel incarne vraiment l'un des plus grands leaders et champions de la marque de notre entreprise", a déclaré le président-directeur général de Constellation, Richard Sands. "Il était vraiment le cœur et l'âme de cette marque jusqu'au moment où nous l'avons achetée. Par la suite, il s'est engagé envers la marque. C'est assez inhabituel dans notre métier. Mais Joel et la marque sont fusionnés. Ils ne font qu'un."

S'il est vrai que Peterson est devenu un avec Ravenswood, il devrait être Joel the Giant. En cinq ans, Constellation a plus que doublé la production de Ravenswood, plaçant le logo cool des trois corbeaux de l'entreprise dans les allées des supermarchés du pays à côté des wallabies, des singes et du reste de la ménagerie des "vins de bestioles" bon marché. (Peterson dit qu'il a vu le logo Ravenswood tatoué sur plus de 70 visiteurs de la cave de Sonoma.) Le slogan "pas de vins mauviettes" exclut toujours le White Zinfandel, mais il y a maintenant un Ravenswood Chardonnay, et ce n'est pas mal.

Pendant les 15 premières années de la cave, le loquace Peterson gagnait sa vie dans un travail sans presque aucune conversation requise, travaillant dans le laboratoire clinique de l'hôpital de Sonoma Valley de 1977 à 1992. (Il n'a pas tiré son premier salaire de la cave jusqu'en 1991.)

"La microbiologie est très méditative", dit Peterson. "Votre seule responsabilité est de la boîte de Pétri devant vous."

Il est parmi les hommes les plus responsables de l'établissement du Zinfandel comme cépage de classe mondiale. Le vigneron est un ardent défenseur du terroir, l'idée française de mettre en valeur le climat et les sols distinctifs d'un vignoble à travers la saveur unique du vin qui y est produit.

Pourtant, il est surtout connu pour les vins Ravenswood Vintners Blend produits en série, en Californie, que l'on trouve dans les supermarchés et les pharmacies à travers le pays. Et il est suffisamment loyal envers la société pour que, sur ordre de Constellation, il licencie sa femme, qui a été la courtier de la société sur la côte est pendant 16 ans, représentant les vins de Ravenswood auprès des distributeurs et des détaillants.

"Ce n'était pas amusant", dit Peterson, bien qu'il l'ait réconfortée en achetant une maison de plage sur la côte du New Jersey, où elle passait ses étés lorsqu'elle était enfant.

En fait, la famille nombreuse et quelque peu non conventionnelle de Peterson passe une grande partie de l'été sur la côte est sans lui : sa femme, leur fils, son ex-femme, deux de ses filles par d'autres hommes - dont elle a donné l'adoption et Peterson a ensuite retrouvé et réintégré la famille – et plusieurs petits-enfants dont la provenance est trop complexe pour être détaillée. Seuls deux fils sont ses enfants biologiques, mais il en parle tous comme de ses enfants.

"Les enfants pensent tous qu'ils ne sont que des enfants parce qu'ils sont espacés de 10 ans", explique Peterson.

Peterson leur prodigue de l'attention, tout comme ses parents Frances et Walter l'ont fait pour lui.

La mère de Peterson vit toujours dans la maison de Point Richmond où il a grandi, que son père, décédé en 1972, a lui-même construit. Les deux parents de Peterson étaient chimistes, ils étaient également un élément influent de la scène gastronomique et œnologique de Berkeley à partir des années 1950. Sa mère travaillait autrefois au noir en tant que testeuse de recettes pour la chef de Chez Panisse, Alice Waters, et ses deux parents étaient les dirigeants du San Francisco Wine Sampling Club, dont un certain nombre de membres sont devenus des sommités de la gastronomie et du vin locaux. C'est là que Peterson a développé son palais.

"Ce que les gens disent en musique est un ton parfait, Joel l'a dans le goût", déclare Cris Strotz, propriétaire des vignobles Pickberry sur Sonoma Mountain, à partir desquels Peterson prépare un délicieux mélange de style bordelais. "Il a une excellente mémoire gustative. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme ça."

Peterson pense que ses premières expériences en goûtant du vin et en en discutant ont eu un grand impact sur sa vie, il offre donc à ses enfants des opportunités similaires. Son fils Galen, 8 ans, passe beaucoup de temps à la cave de Sonoma mais n'est actuellement autorisé à goûter les raisins avant qu'ils ne fermentent. Cela le place loin derrière son demi-frère Morgan, aujourd'hui âgé de 25 ans, qui a fait son premier vin à l'âge de 5 ans.

"Morgan voulait faire du pinot noir. Il a dit (le viticulteur) Angelo Sangiacomo qu'il allait faire du vin comme le domaine de la Romanée-Conti", a déclaré Peterson, à propos du vénéré producteur bourguignon. "Angelo dit : 'Si tu veux faire de la Romanée-Conti, je te donnerai des raisins, mais tu ne les auras pas gratuitement. Tu vas devoir me donner un peu de vin. ' Morgan réfléchit une minute et dit : « Ce n'est pas grave, je ne peux pas le boire de toute façon. » "

Morgan Peterson faisait du vin chaque année à Ravenswood jusqu'à ce qu'il parte étudier les sciences politiques et l'histoire à Vassar. Là-bas, il a organisé une "vente de bibliothèque" de ses vieux millésimes et a réuni suffisamment d'argent pour payer un semestre d'université.

Bien que Zinfandel n'était pas bien considéré en 1976, Peterson s'y intéressait dès le début qu'il s'était préparé à l'entrepreneuriat en aidant le pionnier du Zinfandel Joseph Swan à faire cinq millésimes.

"Joe m'a dit de ne pas faire de pinot noir", dit Peterson. « Je suis europhile et je pense que les vieilles vignes plantées au bon endroit font les grands vins. Le seul cépage qui a rempli l'affiche en Californie en 1976 était le Zinfandel. Les vignes étaient vieilles. Elles étaient cultivées à sec, et elles devait être planté aux bons endroits pour être cultivé à sec. Le cabernet était cher et je n'étais pas un homme riche. C'était mieux pour moi d'être un tout petit poisson dans un petit étang.

Une grande partie de l'énergie apparemment illimitée de Peterson a été consacrée au cours des premières années à établir des relations avec les propriétaires de vignobles, ce qui a nécessité des tactiques de négociation intéressantes, de la course à pied aux fêtes de la beuverie bacchanales.

« Au départ, l'idée était d'acheter un vignoble lorsque nous avions des liquidités », explique Peterson. "Il s'avère que c'est une bonne stratégie de ne pas posséder de vignobles. Vous travaillez avec les meilleurs vignobles de Californie. Les gens ne vous vendraient jamais de vignobles comme ça. Si vous achetez un vignoble, vous êtes coincé avec."

Malgré le manque de biens immobiliers - Ravenswood n'avait pas de vignoble physique jusqu'en 1981 - et l'injection de 100 000 $ de commanditaires en 1979, le bilan de la société était faible en 1983. Foster a déclaré que Ravenswood avait besoin de liquidités et ne pouvait survivre que sur Zinfandels à vignoble unique, il a suggéré que Ravenswood oublie son slogan et fasse un Zinfandel blanc.

"J'ai dit: 'Pas de vin rose, doux et mauviette, pas du tout'", dit Peterson.

Au lieu de cela, ils ont proposé le concept de la gamme Vintners Blend moins chère.

"En 1983, j'ai fabriqué 1 000 caisses de Vintners Blend et j'ai pensé que c'était une immense quantité de vin", a déclaré Peterson.

Aujourd'hui, Vintners Blend représente environ 80 pour cent des près d'un million de caisses de vin que Ravenswood fabrique, selon Peterson. Ravenswood appartenait à la plus prestigieuse filiale Icon Estates de Constellation, mais est maintenant commercialisé par Centerra, la filiale qui gère Almaden et Wild Irish Rose, car les représentants commerciaux d'Icon n'étaient pas configurés pour gérer le phénomène du marché de masse Ravenswood Vintners Blend est devenu.

Les vins de Vintners Blend, qui peuvent inclure du jus de n'importe où dans l'État, sont là où la croissance est, mais cela a eu un impact négatif sur Peterson, qui dit: "Je goûtais tellement que j'avais le nez en sang. De plus, je traversais des choses horribles , des trucs vraiment horribles."

Mais en fin de compte, les vins de Vintners Blend ne sont pas terribles en fait, pour 11 $, ils représentent une valeur décente, et un certain nombre a été recommandé dans la colonne Bargain Wines du Chronicle au cours des trois dernières années. Ils constituent le bas du système à trois niveaux de Ravenswood.

La couche intermédiaire est composée de vins d'appellation du comté comme Ravenswood Sonoma County Cabernet Sauvignon. Ceux-ci coûtent 15 $ à 20 $ et sont généralement meilleurs que les vins Vintners Blend moins complexes. On les trouve souvent dans les restaurants à des prix abordables.

"Ils sont définitivement une excellente référence en matière de Zinfandel", déclare Joe Kohn, chef et partenaire d'Izzy's Steaks and Chops. "Ce ne sont pas comme certains Zinfandels, où vous avez beaucoup de chaleur. C'est un vin solide, et c'est cohérent. Avec notre nourriture, c'est super."

Au sommet se trouvent les premiers amours de Peterson, les vins de vignoble unique, qui commencent à environ 25 $ et finissent à 60 $ pour le Old Hill Sonoma Valley Zinfandel.

Ces bouteilles haut de gamme semblent avoir perdu le cachet qu'elles avaient autrefois, lorsque Ravenswood était l'un des "trois R" de la qualité Zinfandel, avec Cupertino's Ridge Vineyards et Rosenblum Cellars à Alameda. Ces deux domaines sont restés indépendants et restent recherchés par les geeks du vin.

Dans un sondage de février des "producteurs préférés de Zinfandel" sur www.erobertparker.com, un site fréquenté par les fanatiques du vin, Ravenswood n'était même pas inclus comme choix possible, et une seule personne a publié une note favorable à ce sujet. Le buzz s'est déplacé de Ravenswood aux petites caves qui ressemblent à celles de Peterson à ses débuts. Ridge a toujours du cachet - il a remporté le scrutin.

« Par rapport à nos vins, Joel a tendance à produire des vins plus extraits et plus structurés », explique Paul Draper, vigneron et chef de la direction de Ridge, qui a rencontré Peterson pour la première fois au club de dégustation de ses parents. "C'est comme s'il disait que le Zinfandel peut être du Cabernet. J'ai adoré ce qu'il a fait avec les petits vignobles et j'ai été étonné de ce qu'il a fait avec Vintners Blend, qui est un animal très différent."

Tout licenciement de l'unique vignoble Zins de Ravenswood est prématuré. Une dégustation récente a montré que Peterson n'a pas perdu son avantage. Les vins haut de gamme de Ravenswood sont non seulement encore bien faits et de bon goût, mais aussi très différents les uns des autres. (Voir « Un avant-goût de Ravenswood », page F2.)

Malheureusement, aucun restaurant de la Bay Area ne propose plus d'un de ces vins, selon Charla Metcalf, directrice des relations publiques de Constellation Wines US. C'est dommage : si vous voulez goûter l'impact du terroir sur un raisin, il n'y a pas de meilleure démonstration que d'en goûter plusieurs.

"Joel a vraiment abordé la vinification à partir d'un vignoble", explique Diane Kenworthy, qui supervise les relations avec les producteurs pour Ravenswood. "Tous les vignerons disent qu'ils accordent la priorité au vignoble, mais la plupart n'y croient pas vraiment. Ils croient que c'est leur sélection de levure ou leurs protocoles ou autre. Joel y croit vraiment. tu vas travailler pour Ravenswood ? Ils n'ont pas de vignes ? Mais ils concernent tous les vignobles. »

Au cours de son déjeuner à Juanita Juanita, un restaurant mexicain près de la cave de Sonoma qui est fréquenté par les employés de Ravenswood si souvent que tous les chèques arrivent attachés à une étiquette Ravenswood, Peterson et son équipe de relations avec les vignobles expliquent comment il prend les décisions de mélange finales. Dans certains cas, les raisins peuvent en fait être trop bons pour leur objectif initial. Les raisins peuvent être promus au rang de vin de la série County ou rétrogradés au sein de Vintners Blend.

"Vous avez une bonne idée de ce qui est assez bon", dit Kenworthy.

Peterson, un végétarien sans produits laitiers qui aime le Burrito à l'ail et à l'ail avec des champignons au lieu de la viande, rit. Plus tard, lors d'une dégustation dans la deuxième cave de Ravenswood, une grande installation plus au sud de Sonoma, il explique ce qu'il recherche lors de l'achat de raisins.

"Pour la série du comté de Sonoma, nous achetons environ 150 pour cent des raisins dont nous avons besoin", dit-il. « Nous pouvons simplement déplacer les raisins qui ne parviennent pas dans le comté de Sonoma vers Vintners Blend.

"Pour Vintners Blend, nous n'achetons pas seulement les meilleurs échantillons. L'astuce pour acheter pour Vintners Blend est d'acheter des lots qui vous donnent des caractéristiques complémentaires - ou qui sont neutres. Si vous pouvez acheter des échantillons neutres et pas très chers , vous avez fait une bonne chose. Vous avez réduit vos coûts internes et n'avez pas affecté les caractéristiques globales du mélange.

Le premier amour de Peterson est peut-être le Zinfandel, mais il travaille avec de nombreux raisins rouges aux trois niveaux de prix et quelques blancs - le Gewurztraminer réservé à la salle de dégustation est délicieux.

Au cours d'une journée de travail, Peterson passe de la vinification d'entreprise à grande échelle à des projets plus uniques, tels que l'évaluation d'échantillons de Carignane provenant d'un vignoble de Cloverdale rempli de vignes centenaires et la décision d'en faire ou non un seul vignoble. , vin de salle de dégustation uniquement, ou pour l'assembler dans un autre vin.

Il rencontre également des propriétaires de vignobles, des représentants commerciaux et autres, et utilise son charme désinvolte et ses histoires amusantes pour les gagner à ses côtés.

Un matin récent, il a rencontré Cris et Lorna Strotz, propriétaires de Pickberry Vineyards. Peterson a déclaré avant de rencontrer les Strotze que même s'il aimait leur merlot et leur cabernet sauvignon, les raisins de cabernet franc de leur vignoble n'étaient pas assez mûrs ces dernières années et qu'ils devaient couper quelques grappes de raisin des vignes pour permettre à la ceux qui restent à mûrir.

Mais il n'a pas soulevé la question qu'ils ont soulevée, demandant pourquoi il a cessé d'inclure leur cabernet franc dans l'assemblage final du vin.

"Cela a été très vert", dit-il, incitant Cris Strotz - dont le travail de jour est en tant que chirurgien orthopédiste à Berkeley, spécialisé dans les genoux - à poser des questions sur la chute des fruits.

"C'est tellement difficile de faire ça avec le couteau. Ils sont comme mes bébés", dit Cris Strotz.

"Vous n'hésiteriez pas s'il s'agissait d'un patient", dit Peterson. « « Ce cartilage doit sortir », diriez-vous. »


Scott Cleek

Cleek a commencé son exploration de l'art en grandissant à Lake Tahoe, Nevada. Il a déménagé dans le sud de la Californie après le lycée et a perfectionné ses compétences techniques avec un diplôme en design graphique et publicité de l'Université d'État de San Diego. Après l'obtention de son diplôme, il a passé plusieurs années à travailler pour des agences de design à San Diego et à Los Angles avant de se consacrer à plein temps aux beaux-arts.

Bien qu'il ait exposé son travail dans tout le pays avec des expositions à New York, Las Vegas et Maui, il pense qu'il existe un lien particulier entre le vin et l'art.

Des artistes, comme Cleek, prennent une toile vide et utilisent leur imagination, leur créativité, leur vision et leurs expériences passées pour créer une œuvre d'art unique qui, espérons-le, affectera la personne qui la regarde.

Mes peintures sont créées avec l'intention de capturer des moments qui suscitent des émotions, évoquent un souvenir, créer une ambiance ou simplement nous permettre de rêver.

De même, les vignerons reçoivent un cépage de raisins d'un «terroir» particulier et utilisent leurs connaissances, leurs outils et leur perspicacité pour créer un vin qu'ils espèrent trouver un écho auprès de la personne qui le goûte. Une peinture originale et un beau vin peuvent tous deux laisser une personne totalement séduite par le résultat final. Scott pense que ce parallélisme crée un lien merveilleux entre les artistes, les vignerons et les personnes qui font l'expérience de la création finale. Ses œuvres se trouvent sur les étiquettes de Steven Kent Winery, où il s'est associé à la création de 13 étiquettes au cours des 14 dernières années pour le Steven's Collector's Circle Club. Il a également été l'artiste officiel du Livermore Harvest Festival.

La collection de peintures la plus récente de Cleek a ses racines dans l'émotion et l'interaction humaines. Inspiré par ses voyages à travers l'Europe et l'Amérique du Nord, Cleek puise dans les souvenirs de ses voyages, distillant la saveur, l'ambiance et le romantisme de chaque destination architecturalement et culturellement diverse.Riches en couleurs et en textures, les toiles emblématiques de la « Good Life Collection » de Cleek sont une fusion du romantisme classique avec une touche contemporaine.

La collection Good Life est exclusivement représentée par Harte International Galleries à Maui.


Le producteur de Gift of Grace / Napa Cabernet, Dick Grace, sauve des enfants grâce à sa philanthropie spirituelle

1 sur 11 Grace Family Winery à Sainte-Hélène. Dick Grace et sa femme Anne Grace dans leur camionnette vintage avec leur maison victorienne de 1910 en arrière-plan. Evénement le 17/05/2004 à Sainte-Hélène. Craig Lee / La Chronique Craig Lee Voir plus Voir moins

2 sur 11 Grace Family Winery à Sainte-Hélène. Bouteilles de bouteilles de vin Grace Family gravées et spécialement peintes. Photo d'une bouteille à gauche, peinte par l'artiste local de Calistoga, Lowell Herrero. C'est une peinture à l'effigie de Bouddha. Il s'est vendu pour 30 000 $ et la bouteille a été rendue pour rester dans la collection Grace Family Winery. La personne voulait donner l'argent mais voulait que la bouteille reste dans la collection Grace Family. Evénement le 17/05/2004 à Sainte-Hélène. Craig Lee / La Chronique Craig Lee Voir plus Voir moins

4 sur 11 Grace Family Winery à Sainte-Hélène. Dick Grace avec deux des bouteilles de vin peintes et gravées à la main de Grace Family Winery. Il est dans la salle des barils. La bouteille de vin à droite est réalisée par un artiste de Calistoga nommé Lowell Herrero. C'est une ressemblance de Bouddha. Celui de gauche est réalisé par l'artiste Pam Morgan qui possède de nombreuses gravures d'œuvres caritatives soutenues par la cave. Evénement le 20/05/2004 à Sainte-Hélène. Craig Lee / La Chronique Craig Lee Voir plus Voir moins

5 sur 11 Dick Grace avec un enfant nomade tibétain. Afficher plus Afficher moins

7 sur 11 Grace Family Winery à Sainte-Hélène. Photo de Dick Grace tenant une fille aveugle nommée Menisha sur l'île d'Andaman, située le long de la partie sud de l'Inde. Cette photo a été prise en 2002. Photo gracieuseté de Grace Family Winery. Grace family Winery Voir plus Voir moins

8 sur 11 John Karma, tibétain de deux ans sous-alimenté secouru par la famille Grace. Afficher plus Afficher moins

10 sur 11 Ann et Dick Grace avec John Karma, maintenant âgé de neuf ans (photo récente). Afficher plus Afficher moins

C'est en partie une histoire d'amour. Pas à propos d'un homme et d'une femme, pas d'un homme et du vin, pas d'un homme et de l'argent, du pays, de la vérité, pas même de Dieu, bien que cela inclue tout cela. Il s'agit d'un homme qui a appris à s'aimer et, ce faisant, s'est retrouvé au bord, un endroit qu'il aime, et dans un monde d'enfants, surtout ceux qui sont au bord.

Dick Grace, à la tête de Grace Family Vineyards, le premier producteur de Cabernet Sauvignon « culte » de la Napa Valley, est une énigme. C'est un ancien Marine, mais c'est un étudiant du bouddhisme. Il ne fait pas son vin et il ne le boit même pas, pourtant ses cabernets, depuis le premier millésime de 1978, se vendent toujours, et des bouteilles individuelles de son vin ont atteint jusqu'à 100 000 $ aux enchères.

Il a tracé une voie singulière hors du style de vie éclaboussant autour des galas du vin et a redéfini la vente aux enchères du vin sur une scène différente. En un sens, il a révolutionné la philanthropie, ou du moins l'a inversée. Si les cyniques disent que les viticulteurs organisent de somptueuses soirées de collecte de fonds et qu'ensuite "oh, au fait" sortent leurs chéquiers pour jeter de l'argent à des œuvres caritatives parce que c'est une bonne auto-promotion, alors cet homme dit: "Le vin est le catalyseur de la guérison de la planète. "

Alors que la vente aux enchères des vins de Napa Valley commence cette semaine à Sainte-Hélène et que d'énormes sommes seront récoltées (6,6 millions de dollars l'année dernière), il convient de revisiter Dick Grace, aujourd'hui âgé de 66 ans, dont le nom, en fin de compte, est synonyme de charité. .

Grace admet qu'il a mené une vie enchantée. Joueur de football, capitaine de marine et vice-président senior de la société d'investissement Smith Barney à San Francisco, il est tombé sur le vignoble qui porte désormais son nom.

En 1975, lui et sa femme, Ann, envisageaient une maison rurale pour leur jeune famille. Ils ont examiné une maison victorienne abandonnée à Sainte-Hélène et l'ont achetée ainsi que l'acre de terrain environnant. Quelqu'un lui a mentionné qu'il s'agissait d'une bonne superficie viticole et que les vignes cultivées à proximité les unes des autres font des vins supérieurs car elles se font concurrence pour l'eau et les nutriments et produisent ainsi des saveurs plus intenses.

Ainsi, Grace, qui n'avait jamais cultivé auparavant, a planté 1 100 vignes de Cabernet Sauvignon au lieu des 570 conventionnelles. En 1978, la famille a cueilli les raisins à la main et les a livrés à Caymus Vineyards pour les vendre. Charles Wagner, propriétaire de Caymus, recevait les camions. Il a goûté les raisins et a déclaré qu'il ne les utiliserait pas pour l'assemblage, mais qu'il les écraserait séparément et ferait un vin désigné par Grace Family Vineyards sous l'étiquette Caymus.

En 1983, Grace a commencé à produire son propre vin, à Caymus, et en 1987, il avait sa propre cave et un cabernet sauvignon mis en bouteille au domaine. Le millésime 78 présageait tous les autres millésimes - il s'est vendu et il commandait les prix les plus élevés à l'époque, 25 $ (c'est maintenant 65 $ pour les clients de la liste de diffusion). À ce jour, seuls les abonnés reçoivent un montant limité par an. Actuellement, Grace Family Vineyards vend à 435 clients et en garde 4 000 sur une liste d'attente. En 1988, Grace a étendu sa plantation pour inclure un deuxième acre contigu. Actuellement, la cave produit également un Cabernet Sauvignon pour un autre petit producteur sous sa propre étiquette, de sorte que la production totale des vignobles de Grace est de 3 acres.

« Nous fabriquons la quantité de vin que les autres établissements vinicoles évaporent », dit-il.

Lorsque la maladie a frappé et que les premières vignes ont été arrachées en 1994, Grace a planté les nouvelles vignes encore plus étroitement, à 3 400 par acre. C'est six fois la norme à l'époque dans la Napa Valley et trois fois plus que Grace a commencé en 1976. Le vignoble a toujours été biologique (et est maintenant biodynamique) et cueilli à la main, et Grace a fait travailler certains des meilleurs vignerons pour lui (y compris Gary Galleron, Heidi Peterson Barrett et Gary Brookman). Le vin, 100 pour cent de Cabernet Sauvignon, est typiquement assez complexe et élégant à la manière des vins de Bordeaux classiques, avec des arômes et des saveurs subtils de fruits noirs et un équilibre sublime.

C'est l'une des caractéristiques de Grace qu'il vise haut et risque haut.

« J'aime le risque, dit-il. Il explique le voyage spirituel de Grace. Le hasard joue un grand rôle dans son succès comme il le raconte, mais il reconnaît le stress comme la qualité qui soulève ce qui est ordinaire et en extrait quelque chose d'extraordinaire et de rare. Le stress intérieur a transformé Grace lui-même, et le stress des autres a fait sortir de lui le désir de les aider.

Grace se déchaîne avec un grand nombre de mots, de cadeaux, d'histoires et de matériel promotionnel dès que vous le rencontrez. L'une est une montre dont le cadran comprend sa devise, "Soyez optimiste". Le "y" est peut-être mièvre, mais intentionnel et gracien. Il montre également des clichés des Tibétains qu'il a rencontrés et aidés. Ces instantanés racontent l'esprit humain qui brille sous le stress.

L'homme, qui est un croisement entre Bob Barker, Billy Graham et quelqu'un d'autre qui est difficile à cerner, a été transformé par l'épreuve de la vie. Au début des années 1980, Grace était déprimée et dépendante des analgésiques prescrits pour une blessure au football, il avait également un problème d'alcool. Faisant appel à ce que sa femme Ann appelle une volonté dure, il a rejoint les Alcooliques anonymes et est resté sobre pendant 16 ans.

En tant que vigneron participant à des collectes de fonds caritatives, il a assisté à un événement en 1988 qui donne aux enfants en phase terminale leur rêve. En Alabama, il s'est lié d'amitié avec Anthony Frasier, âgé de 9 ans. Grace a emmené Anthony au zoo et, pendant les six mois suivants, l'a appelé une fois par semaine jusqu'à la mort du garçon. Grace a prononcé l'éloge funèbre d'Anthony.

Ce fut son épiphanie. "J'étais ivre et j'avais besoin d'un rappel", dit-il. Anthony était ce rappel. "J'ai en quelque sorte senti que je méritais cet endroit, que je l'ai construit." Puis il s'est rendu compte que sa cave "est un cadeau et doit être utilisé à bon escient".

En 1988, Grace a tracé un chemin spirituel intense de don qui a misé sur son sens des affaires et ses relations.

"Je voulais un cours différent pour la cave", dit Grace. "Les vignobles passent par les gens les plus prévenants et les plus compatissants. Ils sont aussi riches et ils sont généreux au-delà de l'entendement." Ces personnes, dit-il, "attendent juste d'entendre un message de gentillesse".

Alors Grace le livre, avec vigueur.

La dépression, l'alcoolisme et les enfants sont ses professeurs, dit-il, ajoutant : "Mes gourous viennent de lieux insolites". Grace bombarde les gens avec une quantité infinie d'histoires de ceux qui l'ont touché en plus d'Anthony Frasier, il y a un enfant de 9 ans qu'il appelle John Karma, que Grace a trouvé, infesté de poux et abandonné dans un panier à main sur un sentier de l'Himalaya . Grace a refusé de le quitter, l'a nettoyé et lui a finalement trouvé un foyer. Comme des dizaines de garçons et de filles qu'il a rencontrés, Grace s'est engagé à amener John Karma à l'université dans ce pays.

Comment était Grace à 9 ans ?

"J'étais un infernal et un preneur de risques", dit-il en riant. Ce garçon se cache toujours en lui, avec le fanatique, le promoteur et l'homme d'affaires. Mais les énigmes et les complexités vont encore plus loin. Habillée avec soin, comme on peut s'y attendre d'un ex-Marine, dans un polo, Grace porte des perles tibétaines sur une ficelle autour de son poignet.

"J'ai besoin de rappels de ce monde", dit-il. "Sinon, je vais penser que Napa Valley est le monde réel."

Il semble qu'il réussisse. Bien que Grace prononce des discours sur un ton neutre, presque militaire, quand il raconte les histoires d'Anthony Frasier ou de John Karma, il pleure à presque chaque récit.

Depuis qu'il a pris sa retraite de Smith Barney il y a quatre ans, Grace effectue trois voyages par an avec Ann dans la région de l'Himalaya, trois à quatre mois par an. Il y a ceux qui disent qu'Ann, mariée à lui depuis 45 ans, est ce qui fonde Dick Grace et rend tout ce qu'il fait possible. Ils construisent un hôpital mobile pour la région de l'Himalaya pour 250 000 $, ce qu'il n'oublie jamais de vous dire, c'est ce que quelques bouteilles de vin vendues aux enchères peuvent faire.

Les trois grands enfants des Graces et leurs familles participent à la récolte des raisins sur la propriété. Son Kirk est directeur du vignoble. Tous soutiennent des programmes de sensibilisation dans leurs communautés, dit Grace.

S'emmener au berceau de la spiritualité orientale n'est pas son seul but. Grace a pris tous ceux qu'il peut accrocher, des "serveuses de cocktails aux PDG". Lors de son prochain voyage au Tibet, il a déjà invité les dirigeants de plusieurs entreprises de la Silicon Valley.

"J'emmène les gens dans la nature parce qu'ils ne peuvent pas en sortir inchangés", dit-il. « Les gens peuvent faire tant de choses avec si peu. Ce que je vends pour une bouteille peut habiller, abriter, nourrir et éduquer un enfant au Népal pendant un an.

À ce jour, la Grace Foundation soutient des causes au Népal, au Tibet, au Mexique, en Californie, à Hawaï, en Alabama, en Illinois et en Pennsylvanie. Le temps du visage qui est au cœur du don de Grace alimente son énergie vorace.

"Quand il buvait, il buvait avec une vraie ferveur, et quand il s'arrêtait, il s'arrêtait avec ferveur", explique David Reynolds, commissaire-priseur et ami de longue date.


Raisins de la colère : quand 390 millions de dollars de vin rare ont été incendiés

C'ÉTAIT un acte malveillant qui a coûté 390 millions de dollars. Qu'est-ce qui a poussé cet homme de 136 kg à brûler l'une des boissons les plus précieuses ?

Le jour où le contrefacteur de vin Rudy Kurniawan sera condamné, nous examinerons les moyens pour les amateurs de vin de distinguer les contrefaçons de la vraie affaire. Priya Anand de MarketWatch.

Le jour où le contrefacteur de vin Rudy Kurniawan sera condamné, nous examinerons les moyens pour les amateurs de vin de distinguer les contrefaçons de la vraie affaire. Priya Anand de MarketWatch rejoint Simon Constable sur le News Hub avec quelques conseils utiles. Photo : Getty

D'une simplicité dévastatrice : les tampons à l'encre utilisés pour marquer les bouchons qui ont été utilisés pour mettre en bouteille de faux vins dans l'arnaque de Kurniawan. AFP/Getty Images Source : Fourni

C'était une journée chaude en octobre 2005, et Mark Anderson, un homme de 136 kilogrammes portant un seau de chiffons imbibés d'essence, n'était définitivement pas bon.

Il est entré dans l'immense entrepôt de Wines Central à Vallejo, en Californie, où certains des meilleurs vins du monde étaient empilés sur des palettes d'une hauteur de 40 pieds (12 mètres) s'étendant sur la longueur de deux terrains de football.&# x201D

Il alluma les chiffons avec une torche au propane, les laissa tomber le long des palettes de vin et sortit de là, courant aussi vite que son corps massif le lui permettait. Au moment où il a terminé, il a fallu huit heures aux pompiers pour maîtriser l'incendie, il avait détruit plus de 4,5 millions de bouteilles de vin haut de gamme d'une valeur de près d'un demi-milliard de dollars sur le marché de détail. “ c'était le plus grand crime impliquant le vin dans l'histoire.”

Mais le feu, comme le décrit la journaliste chevronnée Frances Dinkelspiel dans son nouveau livre Vignes enchevêtrées, n'était que le dernier coup dur porté à l'industrie, car la fraude au vin avait déjà jeté le doute sur l'identité de certains des vins supposés les plus fins du monde.

L'homme d'affaires mystérieusement riche Rudy Kurniawan. Maintenant en prison, les dommages qu'il a causés au monde du vin sont incommensurables. Photo : AP Source : Fourni

LA FRAUDE AU VIN ET LE REPAS À 350 000 $

Au cours de la dernière décennie, la collecte de vins rares a connu deux grands succès.

Le premier était centré sur un Indonésien mystérieusement riche du nom de Rudy Kurniawan, qui était « le garçon miracle du monde du vin fin, dépensant jusqu'à 1,4 million de dollars australiens par mois » pour acquérir des cépages convoités.

Kurniawan a rejoint trois groupes de dégustation de vins &# x2014 BurgWhores sourds, muets et aveugles et l'Ordre royal du palais violet &# x2014 dont les membres comprenaient &# x201CHollywood réalisateurs, producteurs de films et chefs d'entreprise pour des stars de premier plan. Il a commencé à rencontrer des stars de cinéma, comme Will Smith et Jackie Chan, et à leur offrir des dîners gastronomiques remplis de vins spéciaux.”

Lors d'un rassemblement particulièrement mémorable en 2004, Kurniawan et ses amis ont eu une frénésie de quatre jours à manger et à boire au Cru, un restaurant situé juste au nord de Washington Square à New York, célèbre pour sa carte des vins de 150 000 bouteilles.

Les bouteilles vidées cette nuit-là contenaient ce que l'écrivain vin Michael Steinberger a appelé &# x201Ca meurtrier&# x2019s rangée de vins légendaires,&# x201D y compris &# x201Ca 1945 Mouton Rothschild, un 1964 Roman&# xE9e-Conti, et un 1971 La Tache, vins donc rares et chers, peu avaient déjà eu le plaisir de les boire.”

La facture du repas s'élevait à 350 000 $, que Kurniawan a payée avec sa carte noire American Express.

Mais alors que la nuit a propulsé Kurniawan dans les échelons supérieurs du monde du vin, elle s'est terminée sur une note étrange, car Kurniawan a demandé au restaurant d'envoyer les bouteilles vides chez lui.

En 2006, Kurniawan a fait appel à une maison de vente aux enchères pour vendre du vin de sa collection, ce qui était si spectaculaire que, pour la première fois, la maison a organisé une vente aux enchères entière pour un seul vendeur. Promouvoir la collection Kurniawan&# x2019, qui comprenait certains des vins les plus rares, ils l'appelaient, &# x201Cla plus grande cave d'Amérique.&# x201D

La vente aux enchères a rapporté 14 millions de dollars, ce qui en fait la plus grande vente à propriétaire unique jamais réalisée par un collectionneur américain, bien que Kurniawan l'ait éclipsée peu de temps après avec une vente aux enchères qui a permis de récolter 35 millions de dollars.

Deux ans plus tard, cependant, lors d'une vente aux enchères similaire, la fleur est tombée du rose. Les bouteilles à vendre comprenaient � bouteilles de trois domaines bourguignons français, y compris un Ponsot Clos de la Roche de 1929 du Domaine Ponsot. Lorsque Laurence Ponsot, propriétaire du domaine, a entendu parler de la vente, il a été &# x201Cimmédiatement alarmé,&# x201D puisque sa famille n'a commencé à produire du vin sous son propre nom&# x201D qu'en 1934.

À l'insistance de Ponsot&# x2019s, tous les 97 de ses bouteilles ont été retirés de la vente aux enchères &# x2014 d'une valeur d'environ 1,4 million de dollars. Un client de Kurniawan qui a eu vent de la fraude était William Koch, frère de David et Charles Koch. William est un magnat de l'énergie à part entière, et propriétaire de &# x201Cone of the world&# x2019s les collections de vins les plus impressionnantes, avec 43 000 bouteilles dispersées dans ses deux caves.&# x201D Koch avait dépensé plus de 2,8 millions de dollars sur les vins de Kurniawan&# x2019s.

Après avoir découvert que 6,3 millions de dollars de vin dans sa collection (pas tous les Kurniawan&# x2019s) étaient faux, Koch est devenu l'ennemi le plus déterminé que les fraudes au vin pouvaient avoir, dépensant de 42 à 56 millions de dollars dans les années à venir pour découvrir les fraudes et amener les auteurs à Justice. Il a également poursuivi Kurniawan et la maison de vente aux enchères en 2009. Avec le temps, on a découvert que la maison de Kurniawan, qu'il partageait avec sa mère, était une véritable usine de contrefaçon de vin, avec des bouteilles et de fausses étiquettes partout. Les agents fédéraux ont découvert des recettes complexes pour reproduire le goût des vins classiques. &# x201COne recette pour un faux 1945 Mouton Rothschild a demandé &# x2018un demi-88 Pichon Melant un quart de Bordeaux oxydé et un quart de Napa cab.&# x2019&# x201D

Kurniawan a réglé avec Koch, lui versant 4,2 millions de dollars et acceptant de partager tout ce qu'il savait sur la fraude au vin. En août 2014, il a été condamné à 10 ans de prison, à une amende de 28 millions de dollars et à 28,4 millions de dollars (40 millions de dollars australiens) à sept victimes.

Mais les dommages réels que Kurniawan a causés au monde du vin sont incommensurables, car le faux vin qu'il a vendu est répandu dans les collections du monde entier.

"Certains disent que la tromperie de Kurniawan a entaché "peut-être de manière irréparable" le marché des enchères des vins rares, écrit Dinkelspiel. « Les ventes aux enchères mondiales de vins rares et fins ont chuté de 19 % en 2012 et de 13 % supplémentaires en 2013, et certains observateurs pensent que les doutes sur la provenance sont en partie à blâmer.

D'une simplicité dévastatrice : les tampons à l'encre utilisés pour marquer les bouchons qui ont été utilisés pour mettre en bouteille de faux vins dans l'arnaque de Kurniawan. AFP/Getty Images Source : Fourni

Repérez les contrefaçons : trois bouteilles de vin utilisées comme preuve au procès de Kurniawan. Photo : AFP/Getty Images Source : Fourni

LE 𠆌ORPULENT RAIDER’ ET L'INCENDIE DE 388 MILLIONS DE DOLLARS

Pendant ce temps, Mark Anderson était un homme de la ville de la région de Sausalito qui écrivait des articles de passe-temps sur les activités de la ville et siégeait aux conseils d'administration d'organisations locales. Il a également filé des histoires folles, disant aux gens qu'il avait inventé la messagerie vocale, ou avait géré le groupe de rock Iron Butterfly. Il a également affirmé avoir été un espion israélien et qu'il avait déjà eu déjeuner avec le président Mao.

En vérité, il vivait des économies de son père maladif. Cette décision a créé un fossé horrible entre Anderson et son frère, Steven, qui a créé un site Web appelé Corpulent Raider pour dénoncer ce qu'il considérait comme le comportement prédateur de son frère.

Dinkelspiel décrit Anderson comme un connaisseur de vin autodidacte qui aimait profondément tout ce qui concernait le vin. « Il aimait tellement le vin », écrit-elle, « qu'il se rendait régulièrement en Italie et en France et passait le plus clair de son temps à manger et à boire. »

En août 1999, Anderson a ouvert une installation de stockage de vin appelée Sausalito Cellars et les premières années ont vu une activité solide. Quelque part en cours de route, cependant, ses finances ont chuté et il lui est venu à l'esprit qu'il disposait d'un atout important et précieux : les collections de vins de ses clients.

Anderson a commencé à vendre du vin.

Au cours des années suivantes, il a vendu pour 391 725 $ de vin à un acheteur et 415 302 $ à un autre. En 2002, son entreprise s'est développée avec tant de succès qu'il a emménagé dans un espace plus grand.

En 2003, Anderson était entré dans un tel rythme. qu'il n'a même pas essayé de cacher ses transactions illicites à ses employés. Anderson sortait une boîte, enlevait tous les signes du nom de son client&# x2019, puis remettait les boîtes à un employé de cave embauché pour qu'il les mette dans une camionnette.&# x201D Il était si ouvert à propos de son vol qu'un de ses employés, sur l'espace sur sa carte de pointage utilisé pour désigner les tâches, a écrit, “Helped Destroy Evidence.”

Plus tard cette année-là, un client restaurateur en faillite, Samuel Maslak, était prêt à récupérer les 756 caisses de vin qu'il avait stockées avec Anderson &# x2014 d'une valeur d'environ 900 000 $ &# x2014 afin qu'il puisse les vendre. Cependant, lorsque son chauffeur est arrivé avec un camion, il n'a trouvé que 144 cas. Anderson a offert à Maslak furieux une litanie d'excuses.

La nouvelle s'est répandue et les autres clients d'Anderson ont commencé à vérifier leurs collections, pour les trouver en grande partie vidées.

Ses acheteurs ont cessé d'acheter chez lui, mais Anderson a contourné cela en créant simplement une nouvelle entreprise sous un nouveau nom et en vendant aux mêmes personnes (qui n'étaient apparemment pas très au fait de l'art de la vérification des antécédents).

Malgré les ventes, les affaires vacillaient et Anderson avait besoin d'une nouvelle installation pour Sausalito Cellars. Il l'a trouvé à Wines Central, un immense entrepôt de vin où il a loué un bac de 2 500 pieds carrés.

En 2004, Anderson faisait face à des poursuites civiles de la part de nombreux clients, et en avril 2005, une équipe du SWAT a perquisitionné son domicile, trouvant une pile de livres sur la façon de disparaître. Anderson, quant à lui, a continué à vendre du vin.

En juin, le propriétaire de Wines Central a dit à Anderson qu'il devait quitter l'établissement et avoir son inventaire d'ici septembre. Anderson - qui connaissait le propriétaire avant d'ouvrir l'entrepôt et l'a aidé à rechercher des investisseurs - a considéré cela comme une trahison. Il bouillonnait et menaçait de poursuivre.

Mais sa plus grande préoccupation était que la loi se rapprochait. Cherchant une issue, il a conclu qu'un incendie à Wines Central rendrait les accusations de détournement de fonds impossibles à prouver, car il pouvait toujours dire que le vin manquant avait simplement été égaré et avait été ailleurs dans l'entrepôt au moment de l'incendie.

Le procureur chargé de l'affaire a estimé plus tard que l'incendie de Wines Central avait détruit 4,5 millions de bouteilles de vin d'une valeur d'environ 388 millions de dollars. De nombreux petits établissements vinicoles avaient la plupart ou la totalité de leur inventaire à Wines Central et ont appris que l'assurance ne couvrirait pas leurs pertes, car le vin dans un entrepôt était considéré comme un transit. De nombreux établissements vinicoles ont également caché leurs bibliothèques d'échantillons de chaque vin qu'ils ont jamais produit &# x2014 à Wines Central. L'incendie a anéanti leurs histoires.

Anderson a été arrêté en mars 2007 pour 19 chefs d'accusation, dont 𠇊rson, transport interétatique de biens obtenus frauduleusement, fraude postale, utilisation d'un nom fictif dans le cadre d'un stratagème de fraude et d'évasion fiscale.” Il a été condamné à 27 ans de prison en prison et condamné à payer 98,5 millions de dollars en dédommagement.

Après l'incendie, alors qu'Anderson n'était encore qu'un suspect, quelqu'un - probablement son frère, Steven - a posté, sur le site Web qu'il avait créé pour dire au monde à quel point Mark Anderson était une personne horrible, spéculation quant à Anderson& #x2019s motifs.

Après avoir été accusé de détournement de fonds, Anderson a mis le feu à l'entrepôt pour tenter de détruire les preuves, a-t-il écrit. “Voilà comment fonctionne Mark . s'il n'obtient pas ce qu'il veut, il détruira tout pour tout le monde.


Vous pouvez commander des vins Trump Winery en ligne

Si votre intérêt a été suffisamment piqué là où vous le souhaitez, vous pouvez essayer quelques-uns de ces vins Trump Winery, que ce soit pour déguster une bouteille de 93 points de bonnes choses ou pour vous délecter du goût de la Schadenfreude lorsque vous sirotez de l'eau-de-vie, vous pouvez commandez une bouteille ou une caisse de vins Trump Winery en ligne pour une livraison directement à votre porte. (Ils expédient actuellement dans tous les États sauf neuf.)

Pour profiter des meilleurs prix sur les vins Trump Winery, assurez-vous d'acheter en gros, car ils offrent 10 % d'économies sur les commandes contenant de 6 à 11 bouteilles et 15 % sur toute commande de 12 bouteilles ou plus - tout l'art de l'affaire . Et plus de bonnes nouvelles, dès maintenant, toute commande supérieure à 249 $ vous sera expédiée sans frais d'expédition.

S'il vous arrive de vivre ou de visiter le comté d'Ablemarle, en Virginie, vous pouvez également essayer les vins en personne à la salle de dégustation Trump Winery, qui est actuellement ouverte pour des jours et des heures limités et avec un nombre d'invités limité en raison de COVID-19 précautions de sécurité - bien que de véritables séances de dégustation ne soient pas proposées pour le moment. Lorsqu'ils sont disponibles, la séance de dégustation de vins à Trump Winery coûte 12 $ et vous rapporte un verre de vin Riedel souvenir. (Les dégustations de vins mousseux coûtent 20 $ et viennent avec une flûte à vin à la place.)


Stag's Leap Wine Cellars lancera des vins de bibliothèque rares directement de la cave

Napa, Californie, 19 mai 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Stag's Leap Wine Cellars, l'un des producteurs de cabernet sauvignon les plus emblématiques de la Napa Valley, publiera une sélection limitée de vins de sa bibliothèque - The Legacy Collection - tout au long de l'année. Ces vins rares, qui ont été élevés dans des conditions optimales par la cave depuis la mise en bouteille, ont une provenance vierge et porteront une appellation spéciale sur chaque bouteille.

« Pour célébrer le 50 e anniversaire de l'année dernière et le 45 e anniversaire du Jugement de Paris cette année, nous publions des millésimes sélectionnés de The Legacy Collection - beaucoup pour la toute première fois - pour donner une chance aux membres de notre club de vin et aux fans fidèles pour acquérir certains de ces trésors », a déclaré le vigneron Marcus Notaro. « Au cours des prochains mois, nous publierons des millésimes de bibliothèque de nos cabernets du domaine et d'autres vins de petit lot que nous avons soigneusement vieillis dans notre cave. Ce sont des vins qui sont prêts à être dégustés dès maintenant pour célébrer des jalons, petits et grands. »

Les vins de The Legacy Collection vont des années 1970 à 2015 et comprennent ARTEMIS, FAY, S.L.V. et CASK 23 ainsi qu'une sélection de vins réservés aux clubs de vin. Les collectionneurs de vins de bibliothèque devraient consulter le site régulièrement pour savoir quels vins sont disponibles à l'achat ou s'inscrire à la liste de diffusion pour recevoir des notifications sur les vins de bibliothèque.

Découvrez la collection Legacy ici.

Rejoignez la liste de diffusion Stag's Leap Wine Cellars ici pour être alerté des offres exclusives.

En plus d'acheter des vins directement auprès de Stag's Leap Wine Cellars, le domaine propose plusieurs expériences de consommation (certaines dépendantes des restrictions COVID en personne) mettant en vedette The Legacy Collection, notamment :

45 e anniversaire du Jugement de Paris Session virtuelle sur Wine Spectator.com – (lancement le 20 mai)

Depuis sa fondation en 1970, Stag's Leap Wine Cellars s'est engagé sans relâche à exprimer le véritable caractère de l'historique S.L.V. et les vignobles du domaine FAY et ses CASK 23, S.L.V., FAY et ARTEMIS sont parmi les cabernets sauvignons les plus appréciés et les plus collectés au monde.

Stag's Leap Wine Cellars a stupéfié le monde en 1976 lorsque son S.L.V. Le Cabernet Sauvignon a battu certains des premiers vins de Bordeaux lors d'une dégustation à Paris. C'était le premier millésime commercial de la cave, un vin produit à partir de jeunes vignes de trois ans. Alors que la « victoire » sur les Français dans « La

« Le Jugement de Paris a mis Stag’s Leap Wine Cellars, la région viticole de Napa Valley et l’ensemble de l’industrie vinicole américaine sur la voie d’une renommée mondiale », a déclaré le vigneron Marcus Notaro. «Avec le 45 e anniversaire cette année, nous sommes conscients chaque jour dans la cave, dans le vignoble et dans la salle de dégustation de notre héritage tout en essayant de placer la barre encore plus haut pour les décennies à venir. Nous devons à Steven Spurrier, le visionnaire derrière la dégustation de Paris, une dette de gratitude pour l'héritage durable de notre cave et du monde du vin.

Depuis l'acquisition de la cave à l'été 2007, le partenariat historique de Ste. Michelle Wine Estates et la famille Antinori (vignerons toscans depuis 1385) ont travaillé sans relâche pour préserver l'héritage de Stag's Leap Wine Cellars.

À propos des caves à vin Stag’s Leap

Considéré comme l'un des « premiers crus » de la Napa Valley, Stag’s Leap Wine Cellars produit du célèbre Cabernet Sauvignon à partir de ses vignobles historiques du domaine Stags Leap District. Fondé en 1970, le domaine a apporté une reconnaissance internationale à la vinification californienne et à la Napa Valley lorsque le S.L.V. Le Cabernet Sauvignon a remporté le désormais célèbre Paris Tasting 1976, également connu sous le nom de « Jugement de Paris ». Trois Cabernet Sauvignons cultivés sur le domaine de Stag’s Leap Wine Cellars – CASK 23, S.L.V. et FAY - sont parmi les cabernets sauvignons les plus appréciés et les plus collectionnés au monde. Le même style classique des vins du domaine s'exprime dans les vins de la Napa Valley – AVETA Sauvignon Blanc, KARIA Chardonnay et ARTEMIS Cabernet Sauvignon. www.stagsleapwinecellars.com

À propos de Ste. Domaines viticoles Michelle

Ste. Michelle Wine Estates est le plus grand domaine viticole du nord-ouest du Pacifique et le troisième domaine viticole haut de gamme des États-Unis. Avec une histoire distinguée qui remonte à 1934, la cave exploite maintenant plus de 30 000 acres à travers Washington, l'Oregon et la Californie et distribue ses vins dans plus de 100 pays. Ste. Michelle Wine Estates a été la pionnière de la viticulture vinifera à Washington et reste la force motrice de la recherche sur la viticulture et l'œnologie dans l'État, y compris la création du programme de viticulture et d'œnologie de l'Université de l'État de Washington et la construction de la cave de recherche et d'enseignement de l'université, maintenant nommée Ste. Michelle Wine Estates WSU Wine Science Center.

Le Ste. Le portefeuille de Michelle Wine Estates comprend Château Ste. Michelle, 14 Hands Winery, Columbia Crest, Intrinsic, Erath, Patz & Hall, Borne of Fire, Northstar et Spring Valley Vineyard, ainsi que plusieurs autres marques haut de gamme. Le domaine a également des partenariats avec Marchesi Antinori (Stag’s Leap Wine Cellars et Col Solare), Dr. Loosen (Eroica) et Michel Gassier et Philippe Cambie (Tenet). Ste. Michelle Wine Estates est l'importateur exclusif aux États-Unis pour Marchesi Antinori et le champagne Nicolas Feuillatte. Pour plus d'informations, veuillez visiter www.smwe.com.

Des agents de santé poursuivent un hôpital du Texas pour vaccinations obligatoires - Washington Post

La recherche se poursuit pour un homme toujours porté disparu après l'incendie d'un ferry indonésien

La Chine continentale signale 11 nouveaux cas de coronavirus contre 16 la veille

Le commerce de détail britannique fait face à un "sunami de fermetures" sans aide au loyer

MISE À JOUR 1-UK's Sunak dit qu'un accord doit être conclu sur les impôts au G7, mais la technologie doit payer sa juste part

La pandémie vietnamienne déclenche des inquiétudes concernant la chaîne d'approvisionnement d'Apple et de Samsung: Reuters

La résurgence de la pandémie a compromis les sites de production des usines vietnamiennes qui abritent les fournisseurs Apple Inc (NASDAQ : AAPL) et Samsung Electronics Co Ltd (OTC : SSNLF), rapporte Reuters. Plus de 3 000 personnes ont contracté le virus dans 30 de ses 63 villes et provinces depuis fin avril. Quatre sources commerciales ont reconnu un impact opérationnel après le verrouillage, ce qui a déclenché des problèmes de perturbation de la chaîne d'approvisionnement. Un fournisseur d'Apple avait temporairement réparti ses effectifs sur deux équipes. Le Vietnam avait commencé à vacciner les travailleurs dans les deux provinces les plus touchées, Bac Ninh et Bac Giang, sur la base de la déclaration du ministère de la Santé. Bac Ninh est responsable d'importantes opérations de Samsung et a imposé un couvre-feu et d'autres restrictions de voyage. Le Vietnam représente 50 % de la production mondiale de téléphones et de tablettes de Samsung. La semaine dernière, le gouvernement vietnamien a conseillé aux provinces de Bac Ninh et Bac Giang de déployer des efforts pour éviter une interruption de la production industrielle. LG Electronics Inc (OTC : LGEIY), Foxconn Technology Co Ltd (OTC : FXCOF) et Luxshare ont des opérations ou des sociétés de chaîne d'approvisionnement dans la région. Les employés d'un fournisseur de Xiaomi Corp (OTC : XIACF), Huawei Technologies Co., Ltd, Vivo Communication Technology Co. Ltd et Guangdong Oppo Mobile Telecommunications Corp, Ltd vivaient et travaillaient dans les zones industrielles de Bac Ninh. Le gouvernement prévoyait de rouvrir progressivement quatre parcs industriels fermés une semaine plus tôt en raison de la pandémie. Certains des fournisseurs sud-coréens de niveau inférieur étaient également en difficulté. Action sur les prix: les actions AAPL se sont négociées en baisse de 0,19% à 125,04 $ lors du dernier contrôle vendredi. En savoir plus sur BenzingaCliquez ici pour les transactions d'options de BenzingaNouveau projet de loi pour imposer la responsabilité de la vente de produits contrefaits sur Amazon, eBay : l'intégration de la gestion des hôtes Osquery de BloombergElastic™ s'attaque désormais aux cybermenaces© 2021 Benzinga.com. Benzinga ne fournit pas de conseils en investissement. Tous les droits sont réservés.

US STOCKS-Wall Street secoue la hausse de l'inflation et clôture en hausse

Les actions américaines ont grimpé vendredi alors que les investisseurs ont balayé une lecture de l'inflation plus forte que prévu, les indices Dow et S&P 500 ayant tous deux enregistré leur premier gain hebdomadaire au cours des trois dernières semaines. Le PCE est la mesure d'inflation préférée de la Réserve fédérale. Au cours des 12 mois jusqu'en avril, l'indice des prix PCE de base a bondi de 3,1%, dépassant l'objectif de la Fed de 2%, alors que la réouverture de l'économie a déclenché une demande refoulée.

Un dCrossout Nouveau MMO d'action

Batailles PvP et PvE. Commerce et artisanat. Combattez dans vos propres véhicules de construction contre de vrais joueurs. Inscrivez-vous maintenant et jouez gratuitement !

Le chef de l'IATA verse de l'eau froide sur l'augmentation de la production d'Airbus

PARIS/LONDRES (Reuters) - Vendredi, le plus haut représentant de l'industrie du transport aérien a mis en doute les plans d'Airbus européen concernant une forte augmentation de la production d'avions de ligne, affirmant qu'ils semblaient trop optimistes. Willie Walsh, directeur général de l'Association du transport aérien international, a exprimé son scepticisme un jour après qu'Airbus a publié des propositions visant à presque doubler la production de monocouloirs jusqu'à 75 jets par mois d'ici 2025. "Attendez et voyons, car il y a évidemment un énorme décalage entre ce que les fabricants disent qu'ils vont produire et ce que les compagnies aériennes décident d'acheter", a-t-il déclaré à Reuters.

Goldman dit que la Chine n'est plus le centre des prix des matières premières

Alors que les prix des matières premières ont chuté après les avertissements chinois concernant la spéculation onshore, "la trajectoire fondamentale des matières premières clés telles que le pétrole, le cuivre et le soja reste orientée vers un resserrement progressif au deuxième semestre, avec peu de preuves d'une réponse de l'offre suffisante pour faire dérailler ce marché haussier". commencent à refléter cela, car les prix du cuivre sont de plus en plus déterminés par les données de fabrication occidentales plutôt que par leurs homologues chinois, a-t-il déclaré. "Il s'agit d'un renversement de rôle par rapport au marché haussier des années 2000, la Chine étant désormais le consommateur historique comme les États-Unis l'étaient lorsque la demande chinoise émergente a évincé les consommateurs américains marginaux", a déclaré Goldman.

Costco rouvre ses aires de restauration populaires et ramène des churros et des échantillons gratuits dans le but de faire des profits

Bon retour, aires de restauration Costco.

Un dPlacez un sac sur le rétroviseur de votre voiture lorsque vous voyagez

Brilliant Car Cleaning Hacks Les concessionnaires locaux aimeraient que vous ne le sachiez pas

Les grandes banques permettent d'obtenir une carte de crédit sans pointage de crédit

Les banques testent des restrictions plus souples, ouvrant l'accès au crédit à des millions de personnes.

Bitcoin s'effondre alors que les commerçants se préparent pour un long week-end volatile

(Bloomberg) – Bitcoin a chuté de 7% à près de 35 500 $, rappelant les niveaux observés lors de l'effondrement de la crypto la semaine dernière alors que les commerçants se préparent à une nouvelle volatilité au cours du long week-end. Les prix des jetons numériques ont pris un coup alors que le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda liste des banquiers centraux exprimant leur scepticisme quant à l'utilité de l'industrie dans le monde réel. Désormais, les acteurs de la vente au détail devraient dominer les prochaines sessions de négociation sur des volumes d'échange généralement faibles. un autre week-end mouvementé de trading de Bitcoin et d'autres crypto-monnaies », a déclaré Ipek Ozkardeskaya, analyste principal chez Swissquote. Les prix ont grimpé de 10% samedi dernier, pour plonger de 18% le lendemain.https://t.co/gR9ozw5TrP pic.twitter .com/xkelxqOZnu— Bloomberg TV (@BloombergTV) 28 mai 2021 "La plupart des échanges sont spéculatifs et la volatilité est extraordinairement élevée", a déclaré Kuroda dans une interview jeudi. "C'est à peine utilisé comme moyen de règlement." Kuroda rejoint le chœur des banquiers centraux jetant le doute sur Bitcoin. une réglementation plus stricte continue de freiner le sentiment du marché de la cryptographie. La Chine et l'Iran ont réprimé les opérations minières de Bitcoin pour avoir utilisé trop d'électricité et il y a des spéculations que les décideurs américains pourraient augmenter la surveillance financière compte tenu de la taille croissante du marché et de la volatilité intense. Sur le plan technique, le marqueur clé est de 30 000 $, a déclaré Ozkardeskaya de Swissquote. Une cassure en dessous de ce niveau serait "une nouvelle affirmation d'un marché baissier prolongé", a-t-elle déclaré. , écrit dans une note. « La phase de consolidation de Bitcoin devrait se poursuivre, mais si le niveau de 37 000 $ franchissait son élan, cela pourrait devenir moche rapidement. » D'autres histoires comme celle-ci sont disponibles sur bloomberg.com.

Explication : Comment la dernière sonde pétrolière de la Chine affectera-t-elle le plus grand importateur de brut au monde ?

Cette année, le gouvernement chinois a progressivement intensifié la surveillance de son industrie pétrolière tentaculaire, renforçant son autorité avec de nouvelles taxes sur les produits raffinés tout en enquêtant sur les importations de brut par les géants de l'énergie d'État et les raffineurs indépendants. Mardi dernier, la principale agence de planification économique du pays a donné à cinq entreprises publiques seulement deux jours pour faire rapport sur leur utilisation historique de pétrole importé, dans le cadre d'un effort plus large du plus grand importateur de pétrole au monde pour contrôler les expéditions entrantes en tant que fournitures nationales. se gonfler. La Chine est le premier importateur mondial de pétrole brut et le deuxième consommateur après les États-Unis.

Les paris contre les marchés boursiers volatils font leur retour à l'approche de l'été

Certains investisseurs revisitent un métier populaire qui n'est plus en vogue depuis la chute du marché de l'année dernière : parier contre les turbulences boursières.Les actifs du FNB ProShares Short VIX Short-Term Futures, un véhicule populaire pour parier contre les fluctuations du marché boursier, ont presque doublé au cours des six derniers mois pour atteindre 562 millions de dollars. Les investisseurs ont également engrangé de gros gains en pariant contre des produits conçus pour profiter de marchés volatils.

Le week-end se lit: AMC et GameStop fusent à nouveau

Au cours de la semaine dernière, les actions d'AMC Entertainment Holdings ont plus que doublé, tandis que les actions de GameStop Corp ont grimpé de 35%. Steve Goldstein explique pourquoi l'action est différente cette fois. Le prix du bitcoin en dollars américains a baissé de 44% par rapport à son pic du 21 avril, en partie à cause d'un avertissement de la Banque populaire de Chine contre l'utilisation de bitcoin pour effectuer des paiements et des signaux du gouvernement chinois que des réglementations plus strictes sur la crypto-monnaie sont à venir.

Prévisions de prix GBP / JPY - Livre sterling calme dans la semaine

La livre sterling s'est légèrement repliée au cours de la séance de bourse de vendredi afin de consolider une partie des gains de la cassure de jeudi.

Globant dit avoir acheté du Bitcoin au premier trimestre

Avec l'achat, la société luxembourgeoise devient la dernière société à détenir des crypto-monnaies dans son bilan.

Les fonds ont recommandé de réduire l'exposition aux actions en mai au plus bas niveau cette année

Les fonds ont recommandé l'exposition aux actions la plus faible cette année en mai, citant les risques liés au pull-and-push attendu entre les transactions de reflation et les banques centrales accommodantes, mais la plupart des personnes interrogées dans les sondages Reuters ont déclaré qu'une correction à court terme des marchés boursiers était peu probable. Alors que les actions mondiales ont oscillé en mai, les actions liées à la technologie étant touchées, l'indice boursier mondial MSCI a atteint un niveau record et les bourses européennes ont atteint des sommets records, aidés par les décideurs politiques apaisant les inquiétudes liées à l'inflation. Pourtant, les sondages de Reuters auprès de 35 gestionnaires de fonds et directeurs des investissements aux États-Unis, en Europe et au Japon, effectués du 10 au 27 mai, ont montré les allocations d'actions recommandées les plus faibles depuis décembre - avec une moyenne de 48,7 % du portefeuille mondial modèle, contre plus de trois le plus haut de l'année à 49,8 % le mois dernier.

Les avocats d'Elizabeth Holmes veulent que les jurés ne soient pas entachés d'une intense couverture médiatique de Theranos

Les documents judiciaires déposés jeudi dans l'affaire fédérale de fraude pénale contre l'ancienne PDG de Theranos, Elizabeth Holmes, révèlent des questions que ses avocats espèrent poser lors de la sélection des 12 jurés qui décideront du sort de l'entrepreneur en difficulté de la Silicon Valley.

Les fractionnements d'actions sont de retour. Il en va de même du débat sur leur importance

(Bloomberg) -- Les divisions d'actions sont de nouveau à la mode parmi les grandes entreprises américaines, ravivant un débat sur la question de savoir si la pratique qui était tombée en désuétude pendant des années en valait la peine. La semaine dernière, Nvidia Corp. est devenue la huitième entreprise du S&P 500 Index pour annoncer une scission au cours de la dernière année, rejoignant de grands noms comme Apple Inc. et Tesla Inc. C'est le plus sur une période comparable en six ans, selon les données compilées par Bloomberg. prix de près de 600 actions de l'indice Russell 3000 au-dessus de 100 $. Pourtant, cela n'a pas fait grand-chose pour régler l'argument séculaire parmi les investisseurs quant à savoir si une telle ingénierie du cours des actions a une incidence sur la performance. En fait, les développements récents tels que la montée en flèche du commerce de détail et la propriété fractionnée d'actions n'ont fait qu'échauffer les choses. "Arithmétiquement, il n'y a aucun mérite à l'idée que les fractionnements d'actions fonctionnent", a déclaré Mark Lehmann, PDG de JMP Securities LLC. "Mais il y a une hésitation optique pour certaines actions à certains prix et il y a un segment du public investisseur où cela ne changera jamais." La principale motivation citée par les entreprises faisant des scissions est simple : rendre chaque action moins chère à acheter. Nvidia, dont le cours de l'action a plus que quadruplé depuis début 2019 pour atteindre près de 650 $, a déclaré dans un communiqué annonçant son plan de division d'actions 4 pour 1 que son objectif était de "rendre l'actionnariat plus accessible aux investisseurs et aux employés". " Un représentant du fabricant de puces a refusé de commenter davantage. Autrefois une caractéristique fiable de l'exubérance du marché haussier, la pratique était jusqu'à récemment tombée en désuétude. En 2006 et 2007, lorsque les actions battaient à nouveau des records, il y a eu 47 scissions dans le S&P 500. Trois sociétés – Nvidia, Paccar Inc. et Cummins Inc. – se sont même scindées deux fois. En 2019, il n'y en avait que deux. Pour Julian Emanuel, stratège en chef des actions et des produits dérivés chez BTIG, il est plus difficile de plaider en faveur du fractionnement d'une action ces jours-ci en raison de l'essor du trading sans commission et des maisons de courtage proposant des fractions d'actions. Ces développements "ont largement rendu non pertinent la valeur en dollars du cours de l'action d'une entreprise", a-t-il déclaré dans une interview. Des sociétés de courtage comme Robinhood permettent désormais aux investisseurs d'acheter une part d'action pour aussi peu que 1 $ plutôt que de verser, disons, plus de 2 300 $. pour une action unique d'Alphabet Inc., société mère de Google. Avantages limités Un examen des données étaye les arguments contre les scissions offrant des avantages à long terme pour la performance des actions. Les actions des sociétés qui se sont scindées ont surperformé le S&P 500 en moyenne au cours de quatre des cinq dernières années de l'année de l'annonce de la scission, selon les données de Bloomberg. L'année civile qui a suivi le mouvement, cependant, ces mêmes actions ont sous-performé quatre des cinq années. La récente vague de division d'actions a suscité la spéculation que d'autres grandes entreprises technologiques comme Amazon.com Inc. qui revendiquent des cours à quatre chiffres pourraient être les prochaines. Amazon a divisé ses actions trois fois en 1998 et 1999 et n'en a plus fait depuis. Les actions du géant du commerce électronique se négocient autour de 3 200 $ et ont gagné plus de 5 000% depuis sa dernière scission. vient d'évaluer les divisions.US les investisseurs de détail sont désormais deuxièmes dans le négoce d'actions après les teneurs de marché et les traders indépendants à haute fréquence, selon Larry Tabb, directeur de la recherche sur la structure du marché chez Bloomberg Intelligence. Le segment de détail est désormais plus important que les investisseurs quantitatifs, les fonds spéculatifs et les participants traditionnels uniquement à long terme, a déclaré Tabb. "Beaucoup d'investissements sont motivés par la psychologie", a déclaré Kevin Walkush, gestionnaire de portefeuille chez Jensen Investment Management. «Maintenant, plutôt qu'un investisseur de détail confronté au défi d'acheter une fraction d'action, un fractionnement d'actions signifie qu'il peut l'acheter directement. Cela ouvre encore plus le marché aux investisseurs de détail. » D'autres histoires comme celle-ci sont disponibles sur bloomberg.com Abonnez-vous maintenant pour rester en tête avec la source d'informations commerciales la plus fiable. © 2021 Bloomberg L.P.

La Banque Nationale décline après que les bénéfices aient déçu les investisseurs

(Bloomberg) -- Les actions de la Banque Nationale du Canada ont chuté le plus en quatre mois après que ses résultats financiers du deuxième trimestre ont déçu les investisseurs après une semaine de bénéfices fulgurants de ses pairs. Alors que les bénéfices de la Banque Nationale ont dépassé les estimations des analystes, quatre de ses pairs bancaires canadiens a également affiché des bénéfices supérieurs aux prévisions cette semaine. La Banque nationale, qui génère une plus grande partie des revenus des activités sur les marchés des capitaux que n'importe laquelle des six plus grandes banques du pays, a également été entravée par un ralentissement de cette unité après un trimestre solide pour les échanges un an plus tôt. Les actions de la Banque nationale ont chuté autant que 3% à Toronto vendredi, la plus forte baisse intrajournalière depuis le 29 janvier. L'action avait grimpé de 35% cette année jusqu'à jeudi, la plus forte augmentation parmi les six grandes banques du Canada. été le plus performant depuis le début de l'année - les attentes étaient donc très élevées au début du trimestre », a déclaré Scott Chan, analyste chez Canaccord Genuity Group Inc., dans une interview. «Mais, dans l'ensemble, National a obtenu des résultats assez solides dans tous les domaines.» Alors que le bénéfice net de l'unité des marchés financiers de la Banque Nationale a augmenté de 50 % pour atteindre 238 millions de dollars canadiens (197 millions de dollars), le gain a été généré par une provision moindre pour pertes sur créances . Les revenus de l'unité ont diminué de 5,2 % par rapport à l'année précédente, lorsque les marchés en proie à la pandémie ont alimenté une augmentation de l'activité commerciale. Le bénéfice net global a plus que doublé pour atteindre 801 millions de dollars canadiens, ou 2,25 dollars canadiens par action, au cours des trois mois jusqu'en avril. Cela se compare à l'estimation moyenne de 1,94 $ CA par action des analystes. Le bénéfice net a été aidé par une forte diminution des provisions pour pertes sur créances. Le prêteur a mis de côté 5 millions de dollars canadiens pour des créances douteuses potentielles, contre 504 millions de dollars canadiens un an plus tôt et moins que la projection moyenne de 81,9 millions de dollars canadiens des analystes. à 321 millions de dollars canadiens au deuxième trimestre. Les revenus de l'unité ont augmenté de 6,6 % au dernier trimestre et la valeur des prêts hypothécaires de l'unité a augmenté de 9,4 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 72 milliards de dollars canadiens. sa force au Québec ainsi que l'accent mis sur les secteurs spécialisés à l'extérieur de la province, y compris les industries créatives, l'immobilier, les soins de santé et la technologie, a déclaré le chef de la direction Louis Vachon. « En termes d'acquisition de clients, nous avons connu une croissance assez constante, », a déclaré Vachon dans une interview. "Nous avons été un acteur constant sur le marché hypothécaire, où nous avons connu une croissance assez régulière au cours des dernières années, et la même chose du côté commercial." (Mises à jour avec les commentaires du PDG dans les deux derniers paragraphes.)Plus des histoires comme celle-ci sont disponibles sur bloomberg.comAbonnez-vous maintenant pour rester en tête avec la source d'informations commerciales la plus fiable.©2021 Bloomberg LP

Les actions d'AMC reculent mais terminent la semaine en hausse de 116% après un rallye de 4 jours

(Reuters) - Les actions de la chaîne de cinémas AMC Entertainment ont clôturé en baisse vendredi, marquant un rallye de quatre jours qui les a vus gagner 116% sur la semaine. Après avoir atteint un niveau record au cours de la session, les actions d'AMC ont terminé en baisse de 1,5% à 26,12 $. Le gain hebdomadaire de l'action était le plus important depuis janvier.

Bitcoin reste en phase corrective en dessous de 40 000 $, une autre baisse attendue

BTC est en baisse d'environ 37% depuis le début du mois et a connu une série de baisses brutales similaires à celles de 2017, qui ont précédé un marché baissier.